Actualités

La discrimination inédite de l’hospitalisation privée dans le cadre de la campagne tarifaire 2024 met en péril la pérennité des hôpitaux privés. Et la médecine libérale est aussi attaquée dans son existence même, au travers de la déstabilisation orchestrée de l’hospitalisation privée. C’est ce qui a motivé la décision inédite de la FHP et des syndicats médicaux d’un arrêt total d’activité à compter du 3 juin 2024.

Grève des hôpitaux les hôpitaux privés en danger (elsan)

Hier, jeudi 25 avril 2024, une conférence de presse historique, a été organisée conjointement par la Fédération de l'Hospitalisation Privée (FHP) et la majorité des syndicats médicaux.

Cette conférence de presse est historique car elle illustre un front uni entre les syndicats de médecins libéraux et de l’hospitalisation privée autour de revendications partagées : 

  • Une enveloppe de 500 millions € pour les hôpitaux privés dans le cadre du budget actuel de l’Assurance maladie ;
  • Un nouvel accord pluriannuel pour le financement de l’Hôpital public-privé sur 5 ans ;  
  • L’octroi de 500 millions € pour revaloriser les tarifs des actes médicaux gelés depuis 20 ans depuis la mise en place de la classification commune des actes médicaux (CCAM) ;
  • Un accès élargi à l’avis des médecins experts.

Un vaste plan de mobilisation a été défini par l’hospitalisation privée et les syndicats de médecins pour faire entendre ces revendications. 

L’arrêt total des activités au sein des hôpitaux privés à compter du 3 juin a été précisé :   

  • Du lundi 3 au mercredi 5 juin inclus, toutes les activités seront arrêtées pour une durée de trois jours, reconductible par décision concertée entre les médecins et la FHP.
  • Toutes les activités des cliniques et hôpitaux privés sont concernées à savoir le champ de la médecine, chirurgie, obstétrique (MCO), des soins médicaux et de réadaptation (SMR), de la psychiatrie et de l’hospitalisation à domicile (HAD), à l'exception des unités de dialyse qui resteront fonctionnelles. 

Les syndicats de médecins libéraux présents hier : Avenir Spé, Le Bloc, Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), Fédération des Médecins de France (FMF), Syndicat des Médecins Libéraux (SML), Syndicat de l'Union Française pour une Médecine Libre (UFML-S).

La mobilisation ne portera ses fruits que si nous faisons entendre notre voix :

Continuons à défendre, ensemble, l’accès aux soins partout en France ![Signez et relayer la pétition]. 

Plus d'actualités

31/08/2021

Le port du masque est recommandé

20/04/2021

Donnez-nous votre avis ...!