Actualités

Aujourd'hui 31 mai, c’est la journée mondiale sans tabac, l’occasion pour nos référentes tabacologues de répondre à quelques questions :

tabac valenciennes

Mélinda Peuvion, référente addictologie de la Polyclinique Vauban

✅Quel est le rôle d’une tabacologue en établissement de santé ?
Mon rôle au sein de la clinique est de réaliser la prise en charge des patients. Ils peuvent être en cours d’hospitalisation, en prévention d’une chirurgie, en prise en charge aigue après un problème cardiaque….
Les prises en charge se réalisent donc au chevet du patient où en consultation, au bureau de la tabacologue situé au 3ème étage en service de cardiologie.

✅Quels accompagnements leur proposez-vous ?
La première consultation consiste à réaliser un bilan, qui permettra de réaliser un suivi adapté à chaque personne. Des consultations de suivis sont ensuite proposées aux patients qui sont rencontrés. Les soignants et praticiens qui repèrent un besoin pour le patient sollicitent l’IDE Tabacologue sur sa ligne directe au 03/61/32/71/26.

✅D’après vous, dans ce métier :
- Quelles qualités faut –il ?
Pour moi, une tabacologue doit être disponible et à l’écoute.

✅Un moment fort à nous raconter ?
Je me rappelle d’une patiente qui m’a appelé en pleure en m’expliquant qu’elle avait arrêté de fumer sans aide et qu’elle n’en pouvait plus. J’ai reçu cette dame le jour même. Elle est repartie avec une ordonnance de patch et m’a rappelé 48h après me remerciant de l’avoir sauvé de la rechute.

TABAC PARC

Monique BLAT, référente addictologie de la Polyclinique du Parc

 

▶️ Monique BLAT, référente addictologie à la Polyclinique du Parc

✅ Quel est le rôle d’une tabacologue en établissement de santé ?
- Répondre aux besoins des patients fumeurs qui sont hospitalisés, en leur permettant d’avoir accès à une substitution nicotinique pour que le sevrage dans le service soit le plus confortable possible ( ex patient hospitalisé avec une fracture, qui ne peut pas se déplacer pour aller fumer dehors )
- Aider les patients qui souhaitent arrêter de fumer
- Également répondre aux besoins du personnel soignant désirant se séparer de la cigarette
- Faire des actions de sensibilisation à l’arrêt du tabac

✅ Quels types de patients rencontrez-vous dans l’établissement ?
- Des patients hospitalisés en urgence, à qui on propose un accompagnement pendant leur séjour pour mieux supporter l’absence de cigarette ; le personnel soignant est sensibilisé à ce problème, est l’infirmière tabaco est prévenue lorsqu’un tel patient est présent dans le service.
- Nous avons une maternité, nous rencontrons donc des femmes enceintes pour qui l’arrêt du tabac est difficile, et nous les aidons dans leur démarche d’arrêt du tabac.
- Nous soignons des patients atteints de pathologies cancéreuses, notamment en ORL et sénologie, pour lesquels il est primordial dans leur parcours de soins d’arrêter de fumer, nous les accompagnons avant, pendant et après leur séjour à la clinique, un suivi est important sur le long terme.

✅Quels sont vos différents modes d’intervention auprès des patients ?
- Nous intervenons à la demande du patient ou du personnel soignant
Si le patient est hospitalisé pour un autre motif que le tabac, nous allons le voir en chambre, on bien si une personne a un désir d’arrêter, depuis quelques mois nous organisons des hospitalisations de jour en tabacologie, pendant lesquelles sur une demi-journée le patient voit l’infirmière, la diététicienne, la psychologue et le médecin, pour une prise en charge plus complète.
Dans les 2 cas il y a toujours d’abord un entretien avec le patient, pour déterminer son degré de motivation, et déterminer avec lui la meilleure stratégie à adopter.

- Nous organisons également des journées de sensibilisation pendant lesquelles nous allons à la rencontre du public pour sensibiliser à l’arrêt du tabac

✅D’après vous, dans ce métier :
- Quelles qualités faut –il ?
Il faut beaucoup d’empathie et d’écoute, ne pas être dans le jugement.
- Le plus difficile pour vous ?
Nous sommes soignants avant tout, et nous aimons venir en aide aux personnes, et là il faut savoir accepter quand le patient n’est pas prêt, n’a pas envie, et savoir ne pas insister, même si l’on sait que ce n’est pas bon pour sa santé ; ce n’est pas toujours facile pour un soignant de se dire « je laisse tomber « , l’important c’est de se dire « j’ai semé ma petite graine, espérons qu’elle va se développer «
- Ce que vous préférez dans ce métier ?
Voir revenir en consultation de suivi des patients qui réussissent leur sevrage, et lorsqu’ils nous disent qu’ils se sentent beaucoup mieux, qu’ils ne sont plus essoufflés, qu’ils redécouvrent le plaisir de goûter aux bonnes choses, qu’ils se sentent en forme pour reprendre une activité physique.

✅ Comment vous contacter ou prendre rendez-vous ?
On peut téléphoner au 03 27 23 16 06 ou envoyer un mail à : bilanhdj-parcsaintsaulve@elsan.care

Plus d'actualités

01/02/2023

Les Hôpitaux Privés du Hainaut organisent leur AfterWork le 16 mars

30/01/2023

Retour sur la soirée des vœux des Hôpitaux Privés du Hainaut

18/01/2023

HosCare Tour a fait une nouvelle sortie à Fourmies