Actualités

S'il faut trouver à Muret une déclinaison bienveillante de l'actuelle « Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées », c'est bien du côté de la clinique d'Occitanie qu'il faut regarder.

Fruit d'un partenariat entre l'établissement de santé et l'Association des jeunes handicapés (AJH), qui prend racine du côté de Rieumes, une formidable mission est conduite actuellement par une douzaine de ces jeunes au sein de la clinique. Objectif : numériser les quelques… 28 millions de feuilles issues des dossiers des 2 millions de patients un jour accueillis à la clinique d'Occitanie, et cela depuis 20 ans ! Un travail colossal qui n'a bien sûr pas commencé en début de semaine, mais dès la fin de l'année 2019, et qui prendra fin dans le courant du mois de février 2021.

« Le chemin de l'inclusion »

Pour ces déficients psychiques légers, la mission représente un sacré défi, eux qui, en équipes, passent leurs journées à dégrafer, trier, scanner et numériser des documents à haute teneur en confidentialité. « Merci de nous avoir fait confiance. J'ai trouvé une famille autour de ce projet », a par exemple confié le jeune Damien à Bruno Jeanjean, le directeur de la clinique. « Oui, a confirmé ce dernier, c'est une belle aventure humaine qui a permis de vérifier la capacité des travailleurs handicapés dans l'exécution de tâches complexes se devant d'être précises et exhaustives. »

Pour cela, les équipes de la clinique, réunies autour d'Anne Babin et David Bell, ont mis à disposition des travailleurs de l'AJH un process moderne permettant à l'arrivée des recherches aisées de dossiers antérieurs de patients. « L'enjeu, c'est aussi que d'autres entreprises puissent dépasser les a priori sur les travailleurs handicapés, pour prendre, comme la clinique d'Occitanie, le chemin de l'inclusion », souligne Didier Gaillard, directeur de l'AJH.

Article paru le 18 novembre dans La Dépêche du Midi - Par  Xavier Hurtevent