Actualités

Communiqué de presse

Pour répondre à la colère des futures mamans qui accoucheront sans leur conjoint.

Nous comprenons la colère des futures mamans liée au fait de donner naissance à leur enfant sans leur conjoint à leur côté.

Mais la situation actuelle est grave et nos personnels sont en première ligne. Nous nous préparons à une véritable catastrophe sanitaire....

Cette décision difficile est le fruit de concertation avec les gynécologues obstétriciens de la Polyclinique en tenant compte des dernières recommandations du Réseau Périnatal Lorrain (RPL) et de l’Agence Régionale de Lorraine (ARS).

Le RPL dès le 17 mars dernier recommandait : « Concernant les accompagnants des femmes enceintes, il semble raisonnable de n’accepter aucun accompagnant ni en salle de naissance ni en suites de couche ».

L’ARS dans une note Flash du 18 mars indique : « … les maternités peuvent souhaiter que les accouchements soient réalisés, sans présence de personnes tierces, externes au service. Cette conduite à tenir peut venir en contradiction avec le souhait des parents à ce que la future maman et le futur papa soient présents pour l’accouchement. Cette mesure est cependant nécessaire pour éviter la propagation du virus. Cette situation ne doit pas amener certains parents à rechercher l’accouchement à domicile ».

Télécharger la Note Flash du 18 mars 2020 sur l'organisation des accouchements

Ces dispositions sont déjà mises en œuvre à Lyon, Montpellier, et désormais de plus en plus de maternités les appliquent... 

Nous souhaitons vous garantir un niveau de qualité et de sécurité optimal au sein de la maternité pour votre prise en charge et celle de votre bébé.  

D’ici quelques jours inévitablement, de plus en plus de personnes seront infectés, ou suspect de l’être, ou seront réquisitionnés... et les mesures de précaution seront encore plus dures.

Vous ne serez pas seules et les équipes vous accompagneront avec bienveillance...

Laissez-nous vous entourer et surtout ne faites pas le choix d’accoucher à domicile...sachez que les secours submergés pourraient ne pas être disponibles pour venir vous chercher...

Pour vous préparer, nous vous proposons d’apporter votre téléphone et votre chargeur et nous vous ferons partager ce moment unique via les moyens de communication actuels : un accouchement en FaceTime, une césarienne en WhatsApp...

Nous l’avons déjà testé avec de jeunes mamans et toute la famille a pu participer à cette naissance 2.0.

Même si cela ne remplace pas la présence de votre conjoint, nous pouvons vous assurer que la magie opère...

Ne nous trompons pas de combat....

« Nous sommes en guerre » et nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous garantir en cette période compliquée la sécurité et l’accompagnement dont vous avez besoin. Les équipes sont mobilisées et travaillent tous les jours avec passion et dévouement au détriment de leur propre famille et de leur propre santé. 

Ne leur faisons pas prendre de risques supplémentaires.

Témoignages de Maman sur Facebook

Yan VB Je dis bravo à la clinique Majorelle! J’espère que toutes les maternités prennent la même décision .
Le futur papa ne peut pas assister à l’accouchement , mais ce geste va peut-être sauver une ou plusieurs vies! Peut-être celle de la future maman dont le system immunitaire est affaibli après l’accouchement.
Merci de laisser les matériels médicaux (comme masque et combinaison) aux personnels médicaux qui en ont vraiment besoin plutôt que d’équiper le futur papa !
Le « sacrifice des papas » vaut plus que les applaudissements de 20h sur le balcon pour les soignants !
(Une maman qui a accouché à Majorelle)

Blandine Jager J'imagine que ce n'est pas évident d'accoucher sans le papa. Mais avez-vous vu ce que peut vivre un malade atteind du covid19 ? Moi oui ! Avez-vous écouté nos soignants (médecin. Infirmières, infirmiers, et toutes les personnes qui travaillent dans un hôpital) qui vous conjurent de rester chez vous ? Je n'ai pas l'impression que vous prenez la mesure de ce qu'ils endurent malades et soignants ! Alors oui c'est difficile d'accoucher sans la présence du papa mais ce n'est pas le truc le plus grave au monde. Vous pouvez imaginer des retrouvailles en famille extraordinaire. S'il vous plaît faites preuve de solidarité et pensez aux malades et aux soignants.