Actualités

La clinique privée des Grainetières, à Saint-Amand-Montrond, organise dans ses locaux des demi-journées de tests pour des patients souffrant d’obésité ou de maux de dos.

 

Depuis quelques semaines, la clinique des Grainetières, à Saint-Amand-Montrond, propose à des patients souffrant d’obésité ou de maux de dos de passer une série de tests dans ses locaux de la rue Bernard-Rey, face à différents professionnels de santé.

« Ces séjours en hôpitaux de jour ont pour avantage d’offrir aux patients une prise en charge par une équipe pluridisciplinaire sur un instant donné, en l’occurrence une demi-journée en ce qui nous concerne », indique Céline Boilève, directrice de l’établissement privé, structure qui planche sur ce projet depuis fin 2019. « Mais notre travail a été interrompu par la crise du Covid-19 et nous l’avons repris en mai. »

Concrètement, détaille la responsable arrivée dans la capitale du Boischaut en 2018, « les patients rencontrent successivement plusieurs praticiens qui évaluent leur pathologie en fonction de leur domaine de compétence (lire par ailleurs). Tout est centralisé sur place. À l’issue de ces rendez-vous individuels, les spécialistes se réunissent pour évoquer chaque cas et, grâce à une coordination fluide entre eux, décident ensemble de la suite à donner. »

Au final, « chaque patient repart avec une ordonnance personnalisée, délivrée par un médecin. Pour les pathologies liées aux problématiques dorsales, elle peut correspondre à des soins chez un podologue ou un kinésithérapeute, par exemple. Quand on parle des maux de dos, d’autres options que l’opération, qui est une solution dans certains cas, sont possibles. On peut travailler telle ou telle partie de son corps. Pareil pour l’obésité, phénomène particulièrement présent dans le département. On pense souvent à la chirurgie, notamment à la pose d’un anneau gastrique. Ce n’est pourtant pas l’unique réponse qui existe. »

Une fois les tests réalisés et l’ordonnance fournie, les patients ne sont pas laissés seuls dans la nature. « Il y a un suivi, précise Céline Boilève. Dans six mois ou un an, cela dépend de leur maladie, ils vont refaire exactement les mêmes tests. On pourra ainsi noter leur progression dans le temps. »

Avec cette initiative, « innovante et moderne », la clinique des Grainetières « souhaite participer à rendre le réseau de santé de proximité plus dynamique et, donc, plus attractif pour de nouveaux professionnels de santé », souligne la directrice : « Notre objectif n’est pas uniquement de rester dans nos murs. On veut développer le lien et la collaboration entre les professionnels de santé en ville, vers qui sont envoyés les malades, le centre hospitalier public, avec qui nous sommes partenaires, et nous. Je trouve que pour la population du bassin saint-amandois et le territoire, ces nouvelles prises en charge sont un vrai plus. »

Adressés à la clinique soit par leur médecin traitant soit par un spécialiste, trois patients peuvent bénéficier de ces séjours en hôpitaux de jour par semaine et par parcours (obésité ou maux de dos). Des séjours bientôt complétés par une troisième thématique, « en cours de préparation et de déploiement » : l’insuffisance cardiaque, comprenant « une prise en charge des addictions, des activités physiques et hygiéno-diététique. »

Obésité :

Un médecin généraliste, une diététicienne, un psychologue, un kinésithérapeute et un intervenant en activités physiques adaptées (APA) font partie du parcours obésité.

Maux de dos :

 Un podologue, un chirurgien du rachis d’Orléans (Loiret) en téléexpertise ou un chirurgien orthopédique, un kinésithérapeute et une infirmière effectuant une évaluation de la douleur interviennent dans le parcours lié aux problématiques dorsales.

Renseignements auprès de Valérie Schalk, coordinatrice des hôpitaux de jour, au 02.48.82.23.18.

 

© Le Berry Républicain , le 24 octobre 2020, par Guillaume Blanc

Photo : © Le Berry Républicain