Actualités

Cet algologue (spécialiste de la douleur) vient de publier « Tu comprendras ta douleur ». L’ouvrage est coécrit avec l’ancien médecin, chroniqueur et écrivain, Martin Winclker.

« Le Maine Libre » : La douleur chronique est un mal très répandu…

Dr Alain Gahagnon : « En effet, selon la Société française d’étude et de traitement de la douleur dans un « Livre blanc de la douleur » publié en 2017, douze millions de Français souffrent de douleurs chroniques. »
 

Qu’entend-on par douleur chronique ?

« Une douleur installée qui dure depuis au moins trois mois. »
 

Quelles sont les incidences des douleurs chroniques dans la vie quotidienne ?

« La douleur chronique peut avoir un retentissement important sur la vie quotidienne. Elle met en péril un équilibre si le patient n’a pas les ressources et le soutien nécessaires pour l’affronter. Elle peut conduire à un retranchement du patient, voire à un état dépressif et anxieux, le couper peu à peu de son milieu professionnel, de son entourage familial et amical. Plus on a mal, plus on est tenté de s’isoler. Plus on s’isole, plus la douleur est présente. C’est le cercle vicieux de la douleur chronique. Cette détresse est d’autant plus forte lorsque le patient se heurte à la non-croyance de sa douleur. La douleur est invisible et c’est parfois difficile de faire entendre que l’on souffre. C’est pourtant le patient qui est le plus apte à l’évaluer. »
 

À qui s’adresse cet ouvrage ?

« Aux soignants et aux patients. Interrogés sur la prise en charge de la douleur, beaucoup de soignants estiment que leur formation demeure insuffisante. Il y a peu d’écrits sur la douleur chronique pour le grand public. »
 

Quelle est la finalité de « Tu comprendras ta douleur » ?

« Durant mes années de consultation en tant que médecin généraliste, j’ai constaté combien il était difficile de faire comprendre au patient pourquoi il a mal. Or le livre permet d’aborder cette question en prenant du recul et un temps plus long que celui de la consultation. Il ne s’agit pas pour le patient de se substituer au médecin en établissant un diagnostic ou en pratiquant l’automédication mais de comprendre comment fonctionne la douleur, pourquoi elle existe, quelles sont les maladies douloureuses. Informer pour comprendre est le premier stade du traitement… »
 

Pourquoi avoir écrit à quatre mains avec Martin Winckler ?

« Martin Winckler est un ami de longue date. Nous avons travaillé ensemble au centre de planification de l’hôpital du Mans. Nous avons la même éthique concernant l’écoute du patient et la volonté d’améliorer la relation soignant-soigné. Durant un an et demi, ce livre a donné lieu à des échanges hebdomadaires via Internet ou Skype (Martin Winckler réside au Canada, N.D.L.R.). Ce premier livre, pour moi, a été très stimulant. Cela oblige à faire un état des lieux sur soi-même, sur sa pratique en tant que médecin. »
 

Depuis quand travaillez-vous sur la douleur ?

« J’exerce comme algologue, c’est-à-dire spécialiste de la douleur, depuis près de 10 ans au Pôle santé sud. Auparavant, j’ai été médecin généraliste au Mans. À travers le témoignage de mes patients, j’ai commencé à me passionner pour la question de la douleur. J’ai passé un diplôme universitaire afin de me spécialiser. J’ai participé aux côtés du Dr Duclos au Réseau douleur en Sarthe. Je retrouve dans la prise en charge de la douleur, qui nécessite de prendre en compte des composantes physiques, émotionnelles, comportementales, la même démarche que celle du médecin généraliste qui doit connaître son patient et son histoire pour le soigner.

 

© Le Maine Libre - Mardi 29 octobre