Actualités

Grâce à l’art.51 de la Loi de Financement de la Sécurité Sociale, la CPAM expérimente un Financement à l’Episode De Soins sur la colectomie pour cancer. La Polyclinique fait partie des 2 établissements retenus en Bretagne.

Article 51 - expérimentation - CHP Brest

Eléments de contexte

Qu’est-ce que l’article 51 ?

La loi de financement de la sécurité sociale 2018 a introduit, en son article 51, un dispositif permettant d’expérimenter de nouvelles organisations en santé reposant sur des modes de financement inédits. Et ce, dès lors que ces nouvelles organisations contribuent à améliorer le parcours des patients, l’efficience du système de santé, l’accès aux soins ou encore la pertinence de la prescription des produits de santé.
Il s’agit là d’une véritable opportunité pour tester de nouvelles approches puisque ce dispositif permet de déroger à de nombreuses règles de financement de droit commun, applicables en ville comme en établissement hospitalier ou médico-social.

C’est dans ce cadre que le CHP Brest a proposé son parcours coordonné pour la prise en charge du cancer colorectal.

La mise en place d’un paiement à l’épisode de soins poursuit un objectif d’amélioration de la qualité, de la sécurité des prises en charge et de la satisfaction des patients, grâce notamment à une organisation fondée sur les bonnes pratiques de prise en charge et la coopération des acteurs intra et extrahospitaliers.

L’expérimentation au sein du CHP Brest

La candidature du CHP Brest a été retenue grâce à l’innovation que porte son Service d’Accompagnement Médical (S.A.M.). En effet, ce service propose aux patients une journée personnalisée dans le cadre de leur parcours et des fragilités détectées en amont et durant le séjour. L’objectif est de permettre au patient de bénéficier d’un accompagnement pluri-professionnel coordonné et personnalisé. En associant les soins médicaux et de support, le SAM constitue une réponse globale, structurée et continue aux besoins des patients durant leur prise en charge.  

Le traitement du cancer colorectal à la Polyclinique

Une fois les phases de dépistage et de diagnostic réalisées, le parcours de soins à la Polyclinique est le suivant :
- Hospitalisation ambulatoire dans le S.A.M. pour l’information relative à sa pathologie et à son parcours de soins. Au cours du séjour , l’équipe détecte les éventuelles fragilités (anémie, dénutrition , psychosocial), afin de les corriger en amont de la chirurgie.
- Le séjour chirurgical amélioré grâce à la préparation du patient et à l’identification et la correction anticipée des fragilités lors de la préhabilitation. Cette anticipation des besoins permet une meilleure récupération et un retour à domicile plus serein.
Une fois la chirurgie réalisée, le patient poursuit son traitement selon les indications posées en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire.

La participation à l’expérimentation « FEDS » implique que l’équipe projet alimente une base de donnée nationale après avoir informé et recueilli, par téléphone, le consentement des patients. Cette remontée d’information permet de comparer les différents projets portés par les établissements et d’identifier les meilleures innovations.
En plus des recommandations de bonnes pratiques, le second pilier de l’expérimentation FEDS est l’expérience patient. Celle-ci est recueillie tout au long de son parcours par un questionnaire de qualité de vie proposée par la Polyclinique et deux questionnaires envoyés par mail à l’issue du séjour chirurgical puis 2 mois après.

Un pôle majeur dans le traitement des cancers digestifs

La chirurgie viscérale est l’une des spécialités chirurgicales majeures de la Polyclinique et son développement est continu avec 3543 séjours comptabilisés en 2019 contre 3067 en 2015. Au niveau national, la Polyclinique de Keraudren est le 7ème acteur privé dans la prise en charge des cancers du côlon et de l’intestin selon le palmarès du Point, et le premier au niveau du département.

 

 

Plus d'actualités

Coronavirus

Allègement des restrictions de visite

Accompagnement au sevrage tabagique

28 mai : Journée internationale d'action pour la santé des femmes