Actualités

Dans de nombreuses thérapies, la réalité virtuelle trouve toute sa place comme technologie révolutionnaire, douce et sans effets secondaires. La VR est une aide thérapeutique pour un grand nombre de pathologies ou de circonstances. Conçue en 2016 par deux médecins anesthésistes réanimateurs et hypnothérapeutes accompagnés d'un expert en numérique,  cette solution logicielle - HYPNOVR -, que vient d'acquérir la Clinique Notre Dame, est utilisée pour diminuer la douleur, le stress et l'anxiété des patients en anesthésie ou lors de procédures médicales douloureuses.  Ainsi, avant, après ou pendant une procédure médicale, le logiciel - HYPNOVR - associe les techniques hypnotiques et la capacité immersive des casques de réalité virtuelle.

Une expérience virtuelle sur mesure. "Il s'agit d'une expérience multi-sensorielle et à la fois personnalisée" explique Hélène Leloup, Directrice de la Clinique. Les praticiens peuvent ainsi proposer une expérience en fonction des indications thérapeutiques et des sensibilités de chaque patient.

Forêt, plage ou fonds marins sont autant d'univers dans lesquels les patients sont invités à plonger, bercés dans un univers musical de leur choix (créé par des professionnels formés en musicologie). Des textes hypnotiques adaptés à chaque indication thérapeutique accompagnent ce voyage virtuel. 

Adaptée à l'organisation de soins, cette solution matérielle offre de nombreux avantages et facilite le travail des équipes compte-tenu de sa disponibilité permanente.  Elle s'accommode également à la durée des gestes pratiqués entre 10 et 30 minutes, voir plus.

Des tests concluants. Déjà testé depuis plus de deux ans au sein de plusieurs services médicaux, le casque de réalité virtuelle -HYPNOVR- a permis d'offrir de nombreux avantages avec notamment la division par deux des doses de morphiniques, ainsi que la réduction de moitié des scores d'anxiété en chirurgie dentaire et l'abaissement par trois du temps de passage en salle de réveil en chirurgie pédiatrique.

Véritable confort pour les patients, cette solution logicielle ne se substitue en aucun cas aux autres types d'anesthésie.  Elle est destinée à gérer la douleur des petits gestes médicaux, et à gérer l'anxiété pré-opératoire et la douleur post-opératoire. 

Le champ des possibles de la VR est énorme et trouve aussi désormais toute sa place dans le domaine de la médecine : qu’il s’agisse de soins, de thérapies, de diagnostic ou de traitements pour les patients. L'utilisation de ce dispositif a notamment été proposée  lors d'une intervention chirurgicale de la main.

Utilisée comme hypnose lors de l'anesthésie, cette technique virtuelle a également fait ses preuves dans la lutte contre la douleur, en milieu hospitalier. L'immersion, grâce à un casque de réalité virtuelle, permet aux patients de s'évader et au cerveau de ne plus ressentir de douleur ou tout au moins de l'atténuer de façon considérable. 

L'absence d’effets secondaires est particulièrement intéressant tout comme le fait de sa capacité à faire oublier le stress et la douleur. Nul doute que, dans le futur, de nouveaux champs d’application verront le jour en médecine avec la réalité virtuelle. 

Plus d'actualités

ELSAN et Livi s’associent pour proposer la téléconsultation au plus grand nombre

ELSAN et Livi s’associent pour proposer la téléconsultation au plus grand nombre

Information sur le Coronavirus – Covid-19