Actualités

Selon une enquête OpinionWay, réalisée en 2017, 9 français sur 10 auraient déjà souffert du dos et 52 % de ceux-ci ont recours à la prise d’anti douleurs.

Pourtant d’autres solutions existent :


La Clinique du Cap d’Or à la Seyne sur mer vient d’acquérir un nouveau générateur Multigen 2 permettant de proposer au patient une nouvelle technique chirurgicale non invasive dans le traitement des lombalgies chroniques invalidantes.

En effet cet appareil utilisé par le Docteur Meyer chirurgien orthopédiste spécialisé dans la chirurgie vertébrale permet de pratiquer la thermocoagulation facettaire ou rhizolyse.

Cette technique consiste par voie percutanée à introduire 2 électrodes au niveau du dos du patient au contact des articulaires postérieures vertébrales pour détruire par la chaleur les rameaux nerveux sensibles qui transmettent le message de la douleur.

Elle se pratique en ambulatoire et nécessite une courte anesthésie de 30 minutes. Il n’y a pas de cicatrice puisque l’on pique à travers la peau.

Elle s’adresse au patient qui souffre d’une arthrose articulaire postérieure source de lombalgies chroniques invalidantes résistantes au traitement médical classique.

Ce syndrome articulaire postérieur est caractérisé par une douleur à la mise en hyperextension du rachis lombaire ou lors du passage de la position assise à debout.

Il représente environ 45% des douleurs lombaires.

L’acquisition par la clinique de ce nouveau générateur devrait permettre d’apporter une nouvelle solution thérapeutique au patient souffrant de lombalgies.