Actualités

420 kilos et 2 mètres de haut. Le 1er distributeur de masques sans contact affiche des dimensions impressionnantes. Deux prototypes ont été installés dans un hôpital et une clinique du Tarn. Des distributeurs sans contact entièrement fabriqués à Castres.

C'est pour maintenir une activité pendant que le confinement que la PME tarnaise, spécialisée dans la conception de convoyeurs et de bandes transporteuses, a créé un distributeur de masques, stérile et sans contact.

40 salariés mobilisés

C'est pendant le confinement que l'idée a germé. Une partie des 130 salariés de cette PME était alors en chômage partiel. Pour maintenir une activité, les responsables ont pensé à un distributeur de masques sans contact, épidémie de coronavirus oblige.
40 personnes ont été mobilisées. Du bureau d'études à la communication, en passant par la fabrication.

Un distributeur unique en France

Les distributeurs affichent des dimensions impressionnantes. Et de nombreuses innovations comme précisé sur le site internet de ce fabricant qui possède un atelier de chaudronnerie et de tôlerie industrielle :

  • Distribution entièrement sans contact
  • Stérilisation intérieure du chargeur
  • Capacité de 500 masques
  • Possibilité de personnalisation du distributeur avec votre identité visuelle
  • Systèmes de paiement ou d’identification sans contact
  • Structure sécurisée par un système de verrouillage
  • Masques fournis dans un emballage stérilisé

Testés dans un hôpital et une clinique

Ces prototypes de distributeurs stériles et sans contact viennent d'être installés à l'hôpital de Castres et à la clinique du Sidobre. Deux prototypes qui sont équipés d’un mécanisme de détection qui permet de déclencher un paiement sans contact par carte bancaire.
Ils vont être testés pendant un ou deux mois dans ces deux lieux publics. Une mise à l'épreuve qui va permettre aux concepteurs
d'avoir des retours sur leur invention.

Objectif : un distributeur à moins de 10 000 euros

Le coût d'un prototype est de 7 500 euros. Pour le prix de vente grand public, ce distributeur est aujourd'hui affiché autour de 16 000 euros. Mais l'objectif est maintenant d'optimiser les coûts de fabrication pour proposer ce distributeur à moins de 10 000 euros dès la rentrée 2020.

 

©France 3 Occitanie, le 30 juillet - Par Karine Pellat