Actualités

Un IRM pour mieux détecter les pathologies, un bâtiment de consultations pour une dizaine de praticiens et un laboratoire d’analyses biologiques ouvert à tous, la clinique privée La Pergola à Vichy continue d’investir.

« Pour passer un IRM à Vichy et découvrir un problème de hanche, un cancer ou un œdème, il faut compter entre 2 et 6 mois d’attente. Avec un tel délai, on voit de nombreux patients rejoindre les pôles médicaux de Clermont et ce n’est pas acceptable », estime Pascal Rivoire, directeur de la polyclinique La Pergola à Vichy. Même si le centre hospitalier de Vichy est doté de deux IRM, le département de l’Allier est le moins pourvu en IRM de la région Auvergne-Rhône-Alpes, selon le directeur. Pour la troisième fois, les radiologues de la polyclinique vont déposer d’ici fin avril un dossier de demande d’installation d’un appareil d’IRM à La Pergola, avec un retour de l’agence régionale de santé vers fin septembre - début octobre. La troisième fois devrait être la bonne puisqu’enfin, « le schéma régional de santé (1) prévoit l’installation d’un tel appareil sur le bassin vichyssois », souffle Pascal Rivoire.

Un IRM plus précis

L’IRM sera doté des dernières technologies avec un accélérateur à particules. Venu des États-Unis, cette nouvelle génération d’appareils, plus petite que les précédentes et pour un coût avoisinant 5 M€, permet de traiter les pathologies de manière plus ciblée.

« Cet appareil présentera deux avantages pour les patients : ils recevront beaucoup moins de doses radioactives. Dans le même temps, les images seront plus nettes et plus précises et permettront de mieux cibler les maladies. Ce troisième IRM sur le bassin vichyssois permettra d’apporter une vraie dynamique médicale ». Déjà présent au centre hospitalier de Vichy, l’appareil était partagé avec les radiologues de La Pergola. En 2022, les praticiens de la polyclinique pourront effectuer leurs propres imageries dans le nouveau bâtiment.

Consultations et laboratoire d’analyses

En 2022, un nouveau bâtiment sera sorti de terre à La Pergola à Vichy. Avec 1000 m2 répartis sur trois niveaux, les praticiens de la clinique privée et installés en centre-ville à Vichy auront leurs propres espaces de consultations. « L’idée n’est pas de déshabiller le centre-ville, indique Pascal Rivoire, il est de proposer un bâtiment dédié aux libéraux qui consultaient déjà à La Pergola, mais dans d’autres espaces des bâtiments existants ». Le bâtiment va déborder à l’arrière de La Pergola sur le côté pour être visible depuis la route. Ainsi, les patients n’auront plus à se présenter à l’accueil général et à croiser des patients atteints d’autres pathologies. Le rez-de-chaussée accueillera le nouvel IRM à particules, six radiologues et un nouveau laboratoire d’analyses biologiques médicales ouvert à tous. Ce bâtiment accueillera dans les deux autres niveaux trois urologues, deux neurologues, un pédiatre-allergologue, un gynécologue et un cardiologue. Les consultations débuteront dès le 1er janvier 2022. Pour accéder au plateau technique, les praticiens auront accès à La Pergola via le 1er étage. Accessible aux personnes à mobilité réduite, le bâtiment pourrait accueillir de nouveaux praticiens à l’avenir. Coût des travaux : 3 M€.

© Denis Chervaux, « LES PROJETS DE LA PERGOLA, Un IRM et un bâtiment de consultations en 2022 », La Semaine de l’Allier, 25 mars 2021