Actualités

 Labellisée Sos Mains, la clinique, située sur le site Avignon Nord à Sorgues, s’adapte au contexte actuel.

Sofien Khachremi, directeur de la clinique Elsan Fonvert, à Sorgues, annonce qu’ayant renvoyé toutes les opérations et soins non urgents, il a pris avec l’accord de ses équipes, la décision d’accueillir toutes les urgences liées à des blessures à la main.

« Nous avons doublé les moyens avec deux chirurgiens et deux équipes complètes dédiés » explique le responsable de l’établissement.

«Notre volonté est de participer au désengorgement des urgences »

Et de poursuivre : « Notre volonté est de participer au désengorgement des urgences des hôpitaux qui, on le sait, vont fonctionner en tension et d’alléger les cabinets de médecins généralistes déjà fortement sollicités » explique le responsable.

Le message qu’il veut diffuser est clair : « Au moindre accident, à la moindre blessure à la main, qui nécessite d’être vue par un médecin, direction Fontvert. Et cela risque d’être utile de le savoir, car selon les soignants, avec ce confinement exceptionnel, beaucoup pourraient se mettre au bricolage ou au jardinage, deux activités à risque pour les mains. »
Pour rappel, dans cette clinique où sont pratiquées 15 000 opérations chirurgicales et où sont accueillis 20 000 patients par an, en ophtalmologie, gastro-entérologie, chirurgie maxillo-faciale et bien sûr orthopédie, le staff dédié à la chirurgie de la main fait office de référence, avec six chirurgiens expérimentés, des anesthésistes, kinésithérapeutes et orthésistes. Ils sont donc capables de soigner la moindre blessure, et participent ainsi à l’effort dans la lutte face à l’épidémie de Covid-19 en allégeant leurs collègues urgentistes
hospitaliers.

© Vaucluse Matin, 18/03/20