Actualités

Le 8 novembre dernier, les Docteurs Decléty, Champbenoit et Chapuis-Landais, médecins gastro-entérologues et hépatologues à l’Hôpital Privé Saint-Martin, ont inauguré le nouvel écho-endoscope dont vient de se doter l’établissement, en réalisant une exploration du pancréas et des voies biliaires.

L’ echo-endoscopie, un examen clé

Cette technique d’exploration digestive associe l’endoscopie (visualisation de l’intérieur du tube digestif) à l’échographie (analyse par les ultrasons de la paroi et des organes situés au-delà de la paroi). Une sonde d’échographie miniaturisée est alors amenée à l’aide d’un endoscope flexible à proximité de l’organe à étudier et sert à rechercher ou à explorer des lésions du tube digestif ou éventuellement la présence de calculs, de kystes ou de tumeurs dans les voies biliaires et/ou le pancréas. Il permet d’obtenir des informations qui ne peuvent pas être apportées par les autres explorations. Dans certains cas, il peut permettre de réaliser des prélèvements de fragments de tissu par ponction pour les étudier au microscope.

A ce jour, l’écho-endoscopie est l’examen le plus performant pour étudier la paroi de l’œsophage, de l’estomac ou du duodénum et les organes de voisinage. Souvent réalisé sous anesthésie générale pour le confort des patients, l’examen dure en moyenne 10 à 20 minutes.

 

echo endo

L’association du diagnostic et de la thérapie, une procédure remarquable en Gironde

Cette technique pratiquée à l’Hôpital Privé Saint-Martin permet l’association dans le même temps d’anesthésie, un examen diagnostic et un examen thérapeutique.

Par exemple, pour la prise en charge du cancer du pancréas, l’écho-endoscope permet de faire une ponction à visée diagnostique et dans le même temps, l’opérateur peut également poser une prothèse précise le Docteur Decléty. Ce qui apporte plus de confort pour le patient et facilite le parcours de soins, puisque cela évite une deuxième intervention et donc une seconde anesthésie.

Peu de structures de santé proposent cette association d’examens dans la périphérie de Bordeaux. De ce fait nous recevons des patients des départements limitrophes mais également des Charentes, complète le Dr Decléty.

Notre établissement maintient un niveau très élevé d’investissements, que ce soit en travaux ou matériels médicaux, afin de garantir la meilleure offre de soins aux patients, alliant qualité et sécurité de prise en charge, indique Marc Levesque, Directeur de l’Hôpital Privé Saint-Martin.