Actualités

Alors que seul le centre hospitalier était pourvu de cet équipement médical, la clinique Elsan est désormais dotée d'une machine 3e génération

La journée d'hier était une journée à marquer d'une pierre blanche pour la clinique Elsan d'Orange, couramment appelée clinique du Parc : à 14 h, elle accueillait le premier patient de sa nouvelle salle d'imagerie, dotée d'un scanner nouvelle génération et d'un plateau technique modernisé, tout juste mis en marche au sein de ses locaux. 

Comme c'est souvent le cas, et malgré des délais tout à fait communs, l'acquisition par la structure de cet équipement essentiel n'a pas été une promenade de santé. Il y a trois ans, une demande avait en effet été transmise auprès de l'ARS pour équiper la clinique d'une telle machine. Jusqu'alors, une seule existait à Orange, celle du centre hospitalier Louis Giorgi. "Dans de petites villes comme la nôtre, les scanners sont partagés entre les praticiens du public et du privé, explique Jean-François Berger, l'un des radiologues de la clinique. Mais par la force des choses, les délais d'attente pour les patients s'élevaient à un mois environ. À la clinique, nous traitons beaucoup de malades en cancérologie, et avions donc besoin de pouvoir proposer des rendez-vous plus rapides", poursuit-il. 

De longs aménagements au sein des locaux

Dès l'accord obtenu de l'ARS, des travaux d'aménagement ont été réalisés, suivis de près par les cogérants du service de radiologie, les docteurs Berger, Duhouil, Iubas et Kovacs. "La clinique avait été rénovée en 2015. Une petite partie ne l'avait pas été pour des raisons de budget. C'est dans cette pièce, attenante au service de radiologie, que nous avons installé le scanner", explique Fanny Parraud, manipulatrice radio, très investie dans ce projet. "Il y a tout à faire, nous sommes partis de zéro", poursuit celle qui, avec ses collègues et les radiologues, sera en charge d'élaborer les protocoles. Par ailleurs, l'embauche d'un manipulateur radio est prévue mi-octobre, pour compléter une équipe aujourd'hui composée de 6 personnes. 

Très attendu dans le Nord Vaucluse, ce scanner conçu par le fabricant Géneral Électric, sera également utilisé par les médecins du centre de radiologie de Vaison-la Romaine, et va donc permettre de fluidifier la prise en charge et de diminuer le délai de prise de rendez-vous. Mais au-delà de ces temps d'attente, dont on ignore encore de combien ils seront réduits, les médecins de la clinique d'Orange attendaient cette installation pour proposer un meilleur accompagnement des patients. "Cela va permettre une plus grande efficacité de travail aux praticiens de la clinique, compléter l'offre de diagnostic et permettre de coordonner au mieux la prise en charge", confirme satisfaite Élodie Machenin, directrice de la clinique. 
 

©  La Provence, "Un deuxième scanner pour la ville d'Orange", 01/09/2020, Cyrielle Granier