Actualités

L’équipe du service d’hospitalisation à domicile de la clinique Pasteur, à Bergerac, a mis en place cette nouvelle offre de soins pour faire face aux très nombreuses demandes.

L’HAD, quèsaco ?

Créé en 2006 par la clinique Pasteur, le service d’hospitalisation à domicile (HAD) est composé d’environ 25 personnes, dont huit infirmiers, quatre aides-soignantes, quatre coordinatrices, une cadre de santé, une psychologue et une assistante sociale ainsi qu’une secrétaire. L’objectif est d’éviter ou de raccourcir un séjour en établissement de santé. L’équipe assure au domicile du patient des soins médicaux et paramédicaux, pour une période limitée mais renouvelable en fonction de l’évolution de son état de santé. Dans le cadre du rapprochement de la clinique avec le centre hospitalier, le service devrait se développer. Renseignements au 0553271255.

Des médecins généralistes ou des infirmières démunis face à des plaies et une cicatrisation difficile, que ce soit à domicile ou en maison de retraite. En Bergeracois, comme dans d’autres zones sous dotées médicalement, ces cas sont nombreux. Depuis début décembre, le service d’hospitalisation à domicile (HAD) de la clinique Pasteur, à Bergerac, a mis en place une équipe mobile dédiée pour répondre à cette problématique. « En HAD, nous avons une dizaine de demandes par semaine pour ce genre de problème, trois d’entre elles en moyenne nécessitent notre intervention », détaille Mostapha Laidi, infirmier spécialisé dans les plaies et la cicatrisation.

Les personnes orientées par un professionnel de santé peuvent également bénéficier d’une consultation au sein de la clinique organisée tous les mardis après-midi. « Mais nous avons affaire dans 95% des cas à des patients qui ont des difficultés à se déplacer, c’est pour cela que nous sommes mobiles. On va sur place, on pose le diagnostic et on assure un suivi. La discussion est beaucoup plus efficace sur le terrain », indique Thierry Pupat, le praticien de l’HAD. De Montpon à Lamothe-Montravel, le service de l’hospitalisation couvre un énorme secteur de 35 à 40km autour de Bergerac.

En première ligne

Cette nouvelle offre de soins se positionne en première ligne. L’équipe mobile travaille en collaboration avec les centres experts de Libourne (Gironde) et de Périgueux. Mais ceux-ci sont débordés et il faut souvent des mois pour obtenir un rendez-vous. Sur place, l’équipe mobile peut délivrer des conseils, notamment grâce à la télé-expertise. Elle dispose également d’outils permettant des manipulations beaucoup plus fines ou une gestion de la douleur qui ne sont pas accessibles aux soignants. « Nous pouvons proposer du Meopa [NDLR : gaz anesthésiant] ou des dérivés de la morphine », précise le docteur Thierry Pupat.

Preuve de l’attente des soignants, les soirées organisées sur ce thème et animées par Thierry Pupat et Mostapha Laidi ont rencontré un franc succès avec une centaine de personnes accueillies. De nombreux établissements font appel à l’infirmier pour organiser des formations, c’est le cas de la Fondation John-Bost, à La Force. « Nous avons même été sollicités par des professionnels du Lot-et-Garonne, relève le praticien. Mais nous ne pouvons pas répondre à ces demandes en dehors de notre secteur. » D’autres infirmiers sont actuellement formés à la spécialité des plaies et de la cicatrisation car, vu la demande, l’équipe devrait s’étoffer au fil des années.

«On va sur place, on pose le diagnostic et on assure un suivi».

Plus d'actualités

02/02/2023

Ateliers Maternité de février 2023

02/02/2023

Exposition de tableaux

02/02/2023

Exposition de tableaux