Actualités

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme en France. Il représente la troisième cause de décès par cancer. Seule la détection précoce permet un diagnostic avancé et la possibilité d’une rémission.

Le diagnostic du cancer de la prostate est porté sur l’analyse d’un prélèvement de tissu, réalisé avec l’aide d’une échographie. Mais certaines lésions peuvent être difficiles d’accès et le prélèvement peut manquer de précision.

Pour réduire ce risque, La Polyclinique Kenval – site Kennedy, à Nîmes, s’est dotée depuis le 15 Mai 2019 du système Koelis Trinity. Le patient est pris en charge en chirurgie ambulatoire sous anesthésie pour bénéficier de l’examen qui dure environ 20min.

« Ce système permet de fusionner les images IRM et échographiques en temps réel, puis de contourner la zone à prélever, et enfin de diriger la biopsie sur la zone d’intérêt. L’atteinte de la cible suspecte peut être vérifiée, et le prélèvement peut être refait autant de fois que nécessaire. Une amélioration du taux de diagnostic de 13 % a été démontrée dans une étude récemment publiée » commente un urologue de la Polyclinique.

Un investissement pour améliorer le diagnostic et la prise en charge des patients.

Cette technologie innovante présente également une avancée dans la phase thérapeutique du cancer localisé de la prostate dans le traitement par Ultrasons de Haute Intensité, traitement également disponible à la Polyclinique (système Focal One). En effet, la position de la tumeur peut être mémorisée puis transférée dans le système Focal One® qui permet de ne traiter que la portion de la prostate atteinte par la tumeur dans des cas sélectionnés.

« L’objectif est de rendre service à la population en lui offrant un outil de diagnostic plus performant », précise Floriane NAMBERT, directrice de la Polyclinique. L’investissement de 156 000 euros dans ce nouvel appareil, unique dans le département, conforte la place de la Polyclinique Kenval comme pôle d’excellence dans sa prise en charge des cancers de la prostate.