Actualités

Pour continuer à accueillir les futurs parents pendant cette crise sanitaire inédite, la clinique vannetaise a mis en place un nouveau fonctionnement. Plusieurs règles appliquées à la lettre pour que les parents accueillent leur enfant, en toute sécurité, à bonne distance du coronavirus.

La clinique Océane a mis en place de nombreuses mesures pour accompagner les femmes durant leur grossesse et les accueillir lors de leur accouchement.

La clinique Océane a mis en place de nombreuses mesures pour accompagner les femmes durant leur grossesse et les accueillir lors de leur accouchement. | ARCHIVES

Pourquoi ? Comment ?

Les consultations et échographies sont-elles maintenues ?

En pleine crise sanitaire, tout le fonctionnement de la maternité de la clinique Océane a été revu. Les consultations et échographies n’y échappent pas. Les accompagnants ne sont plus admis. Ni en salle d’attente, ni dans le bureau de consultation. « L’accompagnant doit toutefois être disponible par téléphone si besoin, pour une annonce difficile ou une décision de couple à prendre », précisent les gynécologues obstétriciens. Dans ce dernier cas, le second parent peut être invité à rejoindre la mère en salle de consultation. Les consultations du 9e mois avec une sage-femme sont aussi maintenues en présentiel. En revanche, les rendez-vous individuels, les visites de la maternité et tous les ateliers thématiques ont dû être annulés.

Comment s’organise l’accueil des futures mères infectées par le coronavirus ou suspectées d’infection ?

Afin d’éviter les risques de contamination, des circuits séparés jusqu’aux chambres ont été mis en place dans la maternité pour elles. Une salle de consultation et une salle d’attente dédiées ont été créées, et le port du masque chirurgical est obligatoire pour les mamans et les futures mamans. « Si le père ou la mère ressent des symptômes pendant la grossesse, nous leur demandons de ne pas se rendre à la maternité, mais de contacter par téléphone le gynécologue obstétricien qui suit la grossesse », indique Wilfried Harsigny, directeur de l’établissement. Un dépistage systématique est effectué pour tous les parents symptomatiques au 3e trimestre de grossesse. Le dépistage est réalisé dans un endroit dédié avec du personnel formé au prélèvement et muni des dispositifs de protection maximum adéquats.

Le second parent peut-il assister à la naissance de l’enfant s’il n’est pas infecté par le coronavirus ?

Sa présence est autorisée en salle de naissance. « Mais le papa doit se préparer avant de venir à la maternité car une fois en salle d’accouchement, il ne pourra plus sortir : ni pour fumer, ni pour aller manger », précise la cadre de santé Élisabeth Kerviche. Après l’accouchement, les papas peuvent être présents pour la journée, dans la chambre en portant un masque. Mais pas question de rester dormir. En revanche, si le second parent est infecté, il ne pourra pas venir à la clinique. « Nous avons conscience que cette situation est difficile à vivre pour les parents mais c’est ce qui nous permet de préserver au mieux la maternité face à l’épidémie, ajoute la cadre de santé. L’accouchement peut alors être filmé en direct à la demande du couple.

La durée d’hospitalisation reste-t-elle inchangée ?

Les durées de séjour n’ont pas changé. Une sortie précoce est possible pour les patientes qui en font la demande. « Idéalement à 48 heures, avec la garantie du passage d’une sage-femme libérale et des visites organisées pour le bébé », indique-t-on à la maternité.

Comment les mamans porteuses du virus sont-elles prises en charge à la clinique Océane ?

Une salle de naissance ou un bloc opératoire sont dédiés Covid + pour les accueillir. « Ces mamans doivent porter un masque et se laver très régulièrement les mains avec du gel hydroalcoolique. L’allaitement maternel est possible, voire préconisé », assure la sage-femme Claire Le Gars. Les soins de la mère et de l’enfant sont réalisés en chambre et personnalisés. Le service de néonatologie fonctionne de façon habituelle et selon les recommandations du Réseau Bretagne périnatalité.

Et le stress, comment les futurs parents peuvent-ils le gérer ?

En cas d’anxiété et de stress, psychologue de la maternité et sages-femmes sont à l’écoute et joignables. Les référentes Materniteam proposent un accompagnement personnalisé des futures mamans. Elles peuvent être contactées par téléphone, mail ou message Facebook.

Source : Ouest France