Variole

La variole est une maladie virale très contagieuse qui se transmet par voie aérienne. Elle se caractérise par une éruption cutanée qui provoque des boutons et des vésicules. La variole était autrefois une maladie mortelle, mais elle a été éradiquée grâce à la vaccination.

Trouver un médecin généraliste à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La variole est une maladie grave qui a touché le monde entier pendant des milliers d’années. Rien qu’au XXe siècle, la variole a causé la mort de plus de 300 millions de personnes. Déclarée comme éradiquée dans le monde entier le 8 mai 1980 par la trente-troisième Assemblée mondiale de la santé, elle a aujourd’hui entièrement disparu.

Définition : qu’est-ce que la variole ou petite vérole ?

La variole, également appelée petite vérole, est une maladie infectieuse d’origine virale. Très contagieuse et épidémique, elle est due à un poxvirus (PXV). Son nom vient du latin “variola” qui signifie “petite pustule”. Elle se caractérise d’ailleurs par une éruption cutanée fulgurante qui atteint rapidement l’ensemble du corps. Grâce à la vaccination, la variole est aujourd’hui éradiquée. Les premiers vaccins contre la variole auraient été administrés en France vers 1799. Le nombre de vaccinations est ainsi passé de 150 000 en 1806 à 750 000 en 1812. Le nombre de mort de la variole a alors fortement chuté sur cette période, en passant de 80 000 cas à environ 2 000. Il existait deux formes de la variole.

La variole majeure

La variole majeure désigne la forme grave de la maladie. Elle causait des symptômes sévères tels qu’une forte éruption cutanée, mais aussi des douleurs, de la fièvre, des maux de tête. Voire des saignements et des atteintes au niveau du cerveau, des os et des poumons dans les cas les plus graves. La variole majeure entraînait la mort dans environ 30 % des cas.

 

La variole mineure

La variole mineure désigne la forme la plus légère de la maladie. Les symptômes sont globalement les mêmes que la forme majeure, mais leur intensité est moindre. L’éruption cutanée est notamment plus faible. Cette forme de la variole n’entraînait la mort que dans 1 % des cas en moyenne.

Quelles sont les causes de la transmission du virus de la variole ?

La variole est causée par une infection virale du virus variolique. D’après ce que l’on sait aujourd’hui, il s’agirait d’un virus animal qui se serait adapté à l’homme de façon progressive. Les épidémies de variole avaient tendance à revenir tous les 10 à 15 ans, et entraînaient la mort d’environ 30 % des personnes touchées. La transmission de la variole s’effectue par la diffusion de gouttelettes au travers des éternuements, de la toux ou encore du manuportage. Avant l’apparition de la vaccination, la variole pourrait avoir été le premier facteur de mortalité dans le monde.

Variole

 

Quels sont les symptômes de la maladie de la variole ?

Les symptômes de la variole débutent entre 7 et 17 jours après l’infection. Ils se caractérisent notamment par :de la fièvre ;des maux de tête ;des douleurs au niveau du dos ;des douleurs abdominales ;des délires dus à la fièvre ;des éruptions cutanées. 

Le bouton de variole fait partie des symptômes caractéristiques de la maladie. Il apparaît généralement après quelques jours. L’éruption débute sous forme de taches rouge plane qui commencent à se développer dans la bouche et sur le visage. Les boutons s’étendent ensuite sur le tronc et sur les jambes, puis atteignent les mains et les pieds. Le bouton de variole évolue rapidement. Les premières taches planes se transforment en vésicules remplies de pus (pustule de variole), et les pustules se transforment ensuite en croûtes. Les personnes atteintes de variole ne sont contagieuses qu’à partir de l’éruption cutanée.

 

Dans certains cas graves, les poumons, les os et le cerveau peuvent être touchés. Chez certaines personnes atteintes d’une forme sévère de la maladie, les symptômes se développent plus rapidement et peuvent indiquer une variole hémorragique. Dans ce cas, la maladie provoque des saignements qui entraînent la mort en quelques jours seulement.

Comment diagnostiquer la variole humaine ?

Pour diagnostiquer la variole, un simple examen clinique consistant à observer les lésions peut suffire. Pour aller plus loin, il est également possible d’observer un prélèvement au microscope électronique, ou bien d’utiliser la méthode de réaction de polymérisation en chaîne (polymerase chain reaction) afin de rechercher le matériel génétique (ADN) de la variole.

Quels traitements et vaccin pour la variole ?

Le meilleur traitement reste la prévention via la vaccination. Le vaccin de la variole ne contient pas le virus de la variole, mais celui de la vaccine, un virus proche de la variole et de la variole du singe. Pour traiter la maladie, seuls des soins de support pouvaient être apportés, tels qu’une assistance respiratoire ou l’administration de solutés ou de médicaments qui pouvaient soulager certains symptômes. L’isolement faisait également partie des mesures mises en place pour éviter les transmissions. À l’époque où sévissait la maladie, les médicaments antiviraux n’existaient pas. Aujourd’hui, ils pourraient probablement aider à traiter la variole si elle devait réapparaître.

Comment prévenir la variole ?

Le vaccin de la variole fait partie des meilleurs moyens de prévention contre la maladie. C’est d’ailleurs grâce à lui que la maladie est aujourd’hui éradiquée. Puisque la variole ne sévit plus nulle part dans le monde, sa vaccination n’est plus obligatoire en France depuis 1979.

Quelles sont les complications possibles de la variole ?

Dans 3 cas sur 10, la variole entraîne la mort en quelques jours seulement. Les personnes qui survivent à la maladie peuvent quant à elles présenter de grandes cicatrices, notamment sur le visage. Ces cicatrices peuvent également entraîner une gêne au niveau de la vision.



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en médecine générale au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les médecins généralistes au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Est-ce que la variole existe encore ?

La variole était autrefois une maladie très courante, mais elle a été éradiquée grâce à la vaccination.

Est-ce qu'on vacciné encore contre la variole ?

La variole est une maladie virale contagieuse qui a été éradiquée grâce à la vaccination. Le dernier cas de variole a été diagnostiqué en 1977.

Quelle différence entre variole et varicelle ?

La variole est une maladie infectieuse virale mortelle, très contagieuse, tandis que la varicelle est une maladie bénigne.

C'est quoi la variole du singe ?

La variole du singe est une maladie virale qui se transmet facilement d'un animal à l'autre. Elle est généralement bénigne chez les humains sauf chez les personnes immunodéprimées, les jeunes enfants et les personnes âgées.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements