Chaque année en France, entre 55 000 et 60 000 interventions de chirurgie bariatrique sont réalisées. La Polyclinique Jean Villar se mobilise pour informer le grand public sur ce parcours de soins.

Aussi, pour les accompagner au mieux dans leur prise de décision, l’équipe pluridisciplinaire leur propose ainsi qu’à leurs proches, un échange lundi 4 mars afin de répondre à toutes les questions. 

Focus sur le parcours de soins personnalisé de Jean Villar coordonné par une équipe pluridisciplinaire

La Polyclinique Jean Villar place au cœur de ses parcours un accompagnement santé personnalisé, une médecine de précision qui répond aux attentes des patients : être mieux informés, accompagnés, éduqués avant et après leur passage dans un établissement de santé. Une véritable relation de confiance s’installe ainsi sur le long terme avec le parcours de soins sur l’obésité.

L’obésité n’est pas une fatalité : une chirurgie mais pas que… de la prévention avant tout !

L’opération n’est pas la seule clé du succès. Dans le cadre du parcours de soins le suivi et l’accompagnement est essentiel : l’approche psychologique, l’accompagnement diététique, activité physique physique et l’aide à la décision.

Le suivi du patient avec l’éducation thérapeutique

Un programme d’éducation thérapeutique du patient (ETP) est proposé aux patients pouvant accéder à la chirurgie. Il regroupe une équipe pluridisciplinaire autour d’ateliers individuels et collectifs : séances sur l'alimentation, l'image du corps, l'activité physique, la relation aux autres, tabacologie, sophrologie…

« L’éducation thérapeutique a en effet démontré son efficacité dans la prise en charge de nombreuses maladies chroniques, dont l’obésité. Elle étend aujourd’hui son champ d’actions à la préparation des patients obèses. Le programme permet de donner au patient des informations sur la chirurgie, le suivi nécessaire et le risque de reprise de poids. Il vise également à permettre au patient de comprendre les comportements l’ayant amené à l’obésité et l’aider à les modifier pour éviter de reprendre le poids perdu avec la chirurgie. Un accompagnement spécialisé en postopératoire a ainsi autant d’importance que l’acte de chirurgie lui-même », explique Nicole Gendre, infirmière d’éducation thérapeutique et coordinatrice du programme.

Suivant les recommandations de la Haute Autorité de Santé, l'objectif de l'ensemble de ce suivi au long-cours est d'accompagner les patients au plus près de leurs besoins afin qu'ils retrouvent la plus belle qualité de vie possible et anticiper le risque de carences, notamment vitaminiques, inhérentes à cette chirurgie.

La Chirurgie Bariatrique à la Polyclinique Jean Villar en quelques chiffres :

796 nombre de patients entrés dans le programme ETP depuis sa création en 2013

Comment s’inscrire à ce rendez-vous d’informations ?