Actualités

Ouvert depuis novembre 2017, l’HTP a passé sa visite de conformité délivré par l’ARS en octobre 2018, rendant effective l’autorisation d’ouverture du service.


Christophe Creton, Directeur de la Clinique Valdegour (un des sites de la Polyclinique Kenval), se félicite de l'ouverture de ce service qui répond à une forte demande sur le territoire « Un service d’hospitalisation à temps partiel (HTP) est un vrai plus pour les patients d’une clinique comme la notre, spécialisée en soins de suite et réadaptation »… « Évoquée depuis longtemps et renforcée par les besoins du territoire de santé du Gard, cette alternative à l’hospitalisation à temps complet (HC) permet de répondre aux attentes de nos patients et des médecins adresseurs en terme de prise en charge rééducative de proximité », explique-t-il.


L’offre de soins de suite et de réadaptation est réalisée sur la prise en charge des affections orthopédiques et traumatiques de l’appareil locomoteur.
En fonction de l’absence de besoin d’une surveillance médicale continue et lorsque l’entourage du patient est suffisant, il est possible d’opter pour une hospitalisation à temps partiel, au cours de laquelle l’établissement met à sa disposition les mêmes moyens techniques et humains qu’en hospitalisation à temps complet. Ainsi, les patients bénéficient des mêmes conditions de rééducation, avec un accès à un plateau technique performant et innovant, dans le cadre d’une prise en charge adaptée avec des équipes médicales et médico-techniques affectées.

Pour pouvoir accueillir dans ses murs un service dédié aux patients en HTP, les anciens locaux d’imagerie médicale et d’oncologie ont ainsi été totalement réaménagés, permettant de disposer d’un nouveau plateau technique de 500m².
La rééducation proposée à la Polyclinique Kenval – Site Valdegour s’appuie sur une équipe pluridisciplinaire composée d’un médecin rééducateur, de six kinésithérapeutes, de deux ergothérapeutes, d’une infirmière coordonatrice, d’une assistante sociale, d’un psychologue et d’une diététicienne, sur un plateau technique adapté à la fois pour la rééducation orthopédique et rhumatologique ainsi que pour la traumatologie.

« Même si nous possédions les autorisations nécessaires pour prendre en charge en HTP les patients relevant de ces champs, l’absence d’un plateau technique dédié et suffisamment grand nous limitait. L’ouverture de ce service nous à permis de proposer aux patients une prise en charge pluridisciplinaire coordonnée, devenue beaucoup plus fluide et optimale dans des locaux bien adaptés pouvant absorber la demande grandissante » ajoute Jean-Marie SALMON, cadre kinésithérapeute du service.

Les Enjeux de l’HTP:
Le Schéma Régional de Santé attend de la Clinique de Soins de Suite et de Réadaptation qu’il assure une mission de « centre de ressources pour les acteurs de ce parcours de soins et de santé », les considérant comme « un des éléments incontournables d’un parcours de santé lisible, accessible et sécurisé » et comme un « secteur stratégique » , « pivot d’une prise en charge partagée entre tous les acteurs au plus près de la réalité des territoires et du domicile.» 

Au sein de la Clinique SSR, l’HTP apparaît comme un mode de prise en charge charnière et particulièrement pertinent entre la ville et l’hôpital. Plus qu’une simple structure intermédiaire, elle peut être considérée comme un « maillon central » du parcours de soins.

Plus d'actualités

Impact de la radiothérapie sur la vie sexuelle des patients

Dépistage et prévention du cancer du col de l’utérus

Chirurgie reconstructrice après chirurgie bariatrique