Communiqué de presse

C’est une nouvelle spécialité à la Clinique Paul Picquet : la gériatrie. Avec l’arrivée du Dr Razafindrazaha, médecin gériatre, début février, l’établissement propose désormais des bilans gériatriques aux séniors. L’objectif ? Etablir un diagnostic et prendre en charge la personne âgée dans un parcours de soins adapté et personnalisé.

Reconnue par l’agence régionale de Santé, cette toute nouvelle unité accueille les séniors durant une demi-journée, afin de réaliser un bilan d’évaluation et d’orientation gériatrique complet. « C'est la possibilité de concentrer lors d'une seule journée différents bilans de santé, qui prendraient plusieurs jours, voire plusieurs mois en ville », présente Patricia Baumelou, directrice des soins de la Clinique Paul Picquet.

Une initiative d’ores et déjà perçue comme une aubaine. En effet, le vieillissement de la population au niveau national touche également l’Yonne. Selon une étude menée par l’INSEE, les seniors pourraient même représenter près d’un tiers de la population du département en 2040.

C’est quoi un bilan gériatrique ?

Lors de ce bilan, le patient est observé de la tête au pied : évaluation de la mémoire et de l’attention avec un scanner cérébral, test d’équilibre, examen de la vision, dépistage de la dénutrition, test de l’audition, motricité et détection du risque de chute, prise des paramètres vitaux… Un examen médical complet qui permet de faire le point sur les altérations cognitives et les incapacités fonctionnelles de la personne âgée.

Cette évaluation est effectuée par Coralie Briard, infirmière coordinatrice, et le Dr Anicette Razafindrazaha, médecin gériatre, spécialisée en soins palliatifs et cardio-gériatrie, et qui a exercé dans plusieurs structures hospitalières, notamment en tant que médecin responsable de l’unité des personnes âgées désorientée et médecin coordinatrice des EHPAD du centre hospitalier intercommunal Alençon-Mamers.

A l'issue du bilan, un compte-rendu et des recommandations sont faites par le médecin gériatre, au patient, à sa famille et à son médecin traitant. « Un programme composé d’ateliers sur la gestion des médicaments, l’équilibre ou encore l’activité physique adaptée, pourront être proposés au patient », précise le Dr Razafindrazaha. L’activité physique permet en effet de ralentir le vieillissement chez les personnes âgées et de conserver leur autonomie. La Clinique projette même de mettre en place l’e-sport, une innovation inscrite dans son projet médical. « A moyen terme, nous souhaitons proposer des activités physiques par le biais des jeux vidéo pour développer les liens sociaux et intergénérationnels. Une façon ludique et dynamique de faire travailler la mobilité des patients âgés, et bénéfique cognitivement et socialement. On pense les personnes âgées éloignées des nouvelles technologies, mais trop souvent nous sous-estimons leurs capacités ».

Par ailleurs, et si cela est nécessaire, l’assistante sociale, attachée à la clinique, proposera et initiera la mise en place d’aides sociales pour le maintien à domicile, l’orientation vers une structure adaptée ou une hospitalisation dans la toute nouvelle unité de Soins Médicaux et de Réadaptation (SMR), dédiée aux personne âgées.

Comment en bénéficier ?

Le patient ou sa famille peut prendre directement rendez-vous à la Clinique Paul Picquet pour une consultation gériatrique qui débouchera si nécessaire, vers un bilan. Le médecin traitant ou les structures de santé telles que les EPHAD, peuvent également faire une demande pour leurs patients. 

Avec cette nouvelle unité gériatrique, la Clinique Paul Picquet élargit son offre de soins sur le territoire. « Notre rôle est de prévenir la dépendance et de mettre en place une prise en charge médicale et paramédicale spécifique afin de maintenir au maximum le patient dans son lieu de vie, pour qu’il puisse garder tous ses repères », conclut le Dr Razafindrazaha.

Contact

Pour plus d'informations:

news@elsan.care