Actualités

Octobre Rose à la Clinique ESQUIROL SAINT HILAIRE & CALABET : un mois de mobilisation au dépistage du cancer du sein

Dans le cadre de la 29e édition d’Octobre Rose, la Clinique ESQUIROL SAINT HILAIRE & CALABET, un établissement ELSAN à Agen, se mobilise afin de sensibiliser le grand public au dépistage du cancer du sein, la première cause de mortalité par cancer chez les femmes en France.

Des équipes actives pour le cancer du sein !

A l’occasion du mois de sensibilisation au dépistage et à la recherche autour du cancer du sein, les équipes de la Clinique ESQUIROL SAINT HILAIRE & CALABET s’engagent afin d’informer sur l’importance du dépistage. Ces événements et actions de prévention s’adressent aux patientes, accompagnants et professionnels de santé.

Une journée informative sera ainsi dédiée au dépistage du cancer du sein le mercredi 26 octobre 2022 avec :

  • A 12h, le repas rose préparé par l’équipe de restauration pour le personnel et les patients
  • De 14h à 18h, la présence au travers de stands dans le hall des consultations de tous ses partenaires institutionnels, associatifs et sportifs et prestataires.
  • A 18h, sa conférence de clôture qui se déroulera en présentiel et visioconférence, signée en LSF.

Le cancer du sein, parlons-en !

Chaque année, la campagne nationale de sensibilisation Octobre Rose déployée dans les établissements de santé met en lumière l’importance du dépistage, qui permet de réduire le nombre de décès dû au cancer du sein. Ce dernier est encore responsable de 12 000 décès par an en France, selon la Ligue contre le Cancer. Avec plus de 60 000 nouvelles personnes touchées chaque année, le dépistage est un véritable « geste barrière » contre le cancer du sein.

Le cancer du sein en chiffres

  • 1er cancer le plus fréquent chez la femme en France
  • 1ère cause de décès chez la femme
  • 1 femme sur 8 concernée au cours de sa vie
  • 60 000 nouveaux cas diagnostiqués par an en France
  • Plus de 12 000 décès estimés par an
  • 88% de survie nette à 5 ans

Chiffres 2018 - Selon Santé Publique France et la Ligue contre le Cancer

Ce cancer est le plus fréquent et le plus mortel chez la femme. Ainsi, un dépistage effectué aux premiers stades de la maladie permet une meilleure prise en charge et augmente les chances de survie. La prise en charge progresse grâce au développement des dépistages et aux progrès en matière de traitements. Rappelons que détecté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10. 

Le dépistage du cancer du sein, faites-le !

Un suivi gynécologique régulier, assuré par un gynécologue, un médecin généraliste ou une sage-femme est préconisé à toutes les femmes. Cette consultation permet de surveiller et détecter une éventuelle maladie bénigne ou maligne des seins avant l’apparition des premiers symptômes. A partir de 50 ans, le dépistage du cancer du sein est recommandé tous les 2 ans. 80% des cancers du sein surviennent en effet après cet âge. Une détection précoce permettra ainsi un traitement médical moins lourd, moins long et plus efficace.

Dès l’âge de 25 ans, il est conseillé d’effectuer une fois par an par un professionnel de santé, un examen clinique des seins par palpation.

Chaque femme peut aussi réaliser une autopalpation qui, pratiquée tous les mois après les règles, permet de bien connaître ses seins, de détecter toute anomalie et de la signaler à son médecin. L'auto-examen constitue un atout de plus pour sa santé. Pour autant, il ne se substitue pas à une visite régulière, au moins annuelle chez son gynécologue ou médecin.

programme journée octobre rose clinique esquirol saint hilaire

Plus d'actualités