Equipements

L'hypertrophie bénigne de la prostate est une pathologie fréquente chez les hommes de plus de 50 ans. Egalement dénommée adénome prostatique, elle se caractérise par une augmentation du volume de la prostate qui va compresser le canal de l'urètre transportant l'urine. Ce qui entraîne, chez de nombreux patients, une gêne pour vider sa vessie ou des envies fréquentes d'uriner. Pour enlever la partie centrale de la prostate responsable de cette obstruction, Elsan propose à ses patients une technologie innovante : la vaporisation prostatique. La prostate n’est pas enlevée en totalité, mais seule la partie responsable de l’obstruction est enlevée. Réalisée grâce au Laser Greenlight, un outil adopté par un nombre croissant de services d'urologie, elle permet aux patients de retrouver une activité urinaire normale.

laser greenlight

Un temps d'hospitalisation réduit grâce au Laser Greenlight

Le recours au Laser Greenlight présente un avantage important par rapport aux techniques traditionnelles (notamment la résection endoscopique de prostate qui découpe l'adénome en copeaux) : il permet de réduire les risques de saignements, la « vaporisation » assurant la coagulation immédiate des vaisseaux. En découle une diminution des risques d'hémorragie à la suite du traitement, tout particulièrement chez les patients prenant des anticoagulants. Cela permet également de réduire le temps d'hospitalisation des patients.

Une fibre laser de moins de 2 mm de diamètre

Cette opération réalisée sous anesthésie générale ou locorégionale par les équipes Elsan consiste à détruire une partie du tissu prostatique qui entoure le canal de l'urètre et élargir ainsi le canal urinaire. Pour ce faire, un endoscope muni d'une caméra est introduit par voies naturelles (via l'urètre) jusqu'à la prostate. Ce matériel va permettre d'introduire une fibre laser de moins de 2 mm de diamètre qui va supprimer une partie de la prostate à travers le canal de l'urètre par la technique dite de «vaporisation». Cette intervention dure entre 20 minutes et 2 heures. Elle prend fin avec la mise en place d'une sonde urinaire que le patient gardera de 12 à 24 heures.