Hypocondriaque

Trouver un spécialiste en psychologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

DéfinitionHypocondriaque

En quoi consiste le fait d'être hypocondriaque ?

La personne hypocondriaque souffre d'hypocondrie ou trouble hypocondriaque. Il s'agit d'un trouble mental caractérisé par une peur et une anxiété excessives concernant la santé et le fonctionnement du corps. Les personnes hypocondriaques interprètent de manière obsédante des signes physiques comme étant des symptômes de maladies graves. Dans sa définition scientifique, l'hypocondrie est reconnue comme telle si elle dure plus de six mois.

Que veut dire hypocondriaque ? peur des maladies

Le terme hypocondriaque provient d'une époque où les patients se plaignaient de douleurs sous les côtes (dans la partie appelée hyponcondres) que les médecins ne savaient pas repérer. Ces derniers en déduisaient qu'ils avaient affaire à des malades imaginaires.

Qu'est-ce (c'est quoi) qu'une personne hypocondriaque ? Quels sont les symptômes de l'hypocondriaque ?

Une personne hypocondriaque souffre d'une anxiété excessive concernant sa santé, craignant constamment d'être atteinte de maladies graves. La personne atteinte d'hypocondrie aura tendance à interpréter des signes physiques mineurs tels que des douleurs, des palpitations ou des fourmillements, comme des indicateurs de condition médicale sévère. Cela amène la personne hypocondriaque à consulter de façon fréquente sans jamais trouver de réassurance complète. En termes de symptômes médicaux, l'hypocondrie peut se manifester sous forme de crises d'angoisse aiguës, affectant significativement la qualité de vie quotidienne.

Traitement : comment se soigner quand on est hypocondriaque ?

Pour soigner l'hypocondrie, il est possible de suivre une psychothérapie. En particulier, les thérapies cognitives et comportementales aident à comprendre et gérer cette anxiété liée à la santé. Des techniques de relaxation, de méditation et une activité physique régulière sont également proposées pour apaiser les personnes hypocondriaques. Dans certains cas, des médicaments comme des anxiolytiques ou antidépresseurs peuvent être prescrits pour traiter l'hypocondrie. Les médecines douces, telles que la phytothérapie, peuvent également venir en complément du traitement.

Quelles sont les causes de l'hypocondrie ? anxiété, angoisse

Les causes de l'hypocondrie sont multiples et complexes. L'hypocondrie se manifeste souvent chez des individus ayant un tempérament anxieux. Des facteurs psychologiques tels que le vécu de situations stressantes ou traumatisantes, comme la maladie ou le décès d'un proche, peuvent déclencher ou aggraver ce terrain phobique chez des personnes susceptibles de développer une hypocondrie. Des troubles de la personnalité (narcissisme) et des états dépressifs graves sont également associés à l'hypocondrie. Ces états psychologiques peuvent mener les personnes touchées par l'hypocondrie à développer une perception altérée du fonctionnement du corps, transformant des inquiétudes ordinaires en une obsession constante pour la santé.

Formes d'hypocondrie

Il existe trois formes d'hypocondrie qui présentent des symptômes et des caractéristiques différentes : névrotique, démentielle et psychotique.

  • La forme névrotique : la personne hypocondriaque, préoccupée par sa santé somatique, est, dans ce cas, consciente de sa maladie et des crises d'angoisse qu'elle implique.
  • La forme démentielle : la personne hypocondriaque est proche de la sénilité avec détérioration de l'état général psychomoteur.
  • La forme psychotique : la personne hypocondriaque présente des convictions délirantes et souffre d'hallucinations. Elle n'a pas conscience de son état.

 

Article écrit le 04/01/2024, vérifié par Pierre Luton

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !
 

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements