Trypophobie

Trouver un spécialiste en psychologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Définition Trypophobie

Qu'est-ce que la trypophobie ?

La trypophobie est considérée comme une phobie médicale depuis 2005. Elle se caractérise par une réaction d'angoisse à la vue d'une succession de petits trous comme les nids d’abeilles, les têtes de lotus avec leurs graines ou les plaques de chocolat soufflé. Les personnes atteintes peuvent éprouver de l’anxiété, ressentir des démangeaisons, la chair de poule ou même des nausées.

Comment s'appelle la phobie des trous  ? nid d'abeilles, fleur de lotus

On parle de trypophobie pour désigner la phobie des trous. Ce terme vient de l'anglais trypophobia qui est un emprunt du grec ancien : "trupa" (trou) associé à phobie (peur). Cette peur se porte sur les textures qui présentent une succession de trous (nid d'abeilles, fleur de lotus...).

Trypophobie : symptômes de la peur des trous

Les symptômes de la trypophobie comprennent :

  • un malaise,
  • un état de faiblesse,
  • un sentiment d'oppression et ou d'étouffement,
  • des palpitations,
  • des tremblements,
  • des sueurs,
  • des nausées ou des vomissements.

💡 Bon à savoir : Bien que certaines phobies puissent être tolérées, elles peuvent aussi être extrêmement handicapantes et limiter considérablement la liberté de mouvement du ou de la patiente.

Comment savoir si je suis trypophobe ?

La trypophobie se manifeste généralement par une aversion ou un dégoût intense à la vue de motifs répétitifs de petits trous, comme ceux d'un nid d’abeilles ou d'une fleur. Si la vision de tels motifs provoque chez vous une anxiété immédiate, des frissons, un sentiment de malaise ou de fragilité, il est possible que vous soyez trypophobe. Cette condition va au-delà de la simple répugnance, induisant souvent des réactions physiques et émotionnelles marquées.

Traitement : comment guérir de la trypophobie, soigner  ou vaincre la phobie des trous ?

Guérir ou soigner la trypophobie implique souvent une combinaison de traitements médicamenteux et de thérapies. Les médicaments comme les antidépresseurs ou les anxiolytiques peuvent être prescrits pour atténuer les symptômes. Parallèlement, les psychothérapies, telles que l'hypnose et les thérapies cognitivo-comportementales (TCC), s'avèrent efficaces. Les TCC, en particulier, aident à affronter progressivement la phobie dans un cadre rassurant, diminuant ainsi la crainte et l'anxiété associées. Chaque parcours de guérison est unique, et un professionnel de santé peut guider la personne trypophobe vers le traitement le plus adapté à sa situation.

Cause : d'où vient la trypophobie ? Explication

Selon certaines recherches médicales, la trypophobie pourrait être un vestige de l'instinct de survie de l'être humain. Des chercheurs ont émis l'hypothèse que ces aspects ou textures angoissantes pourraient être reliées à l'apparence de certains animaux venimeux, renforçant ainsi l'idée que la trypophobie a des racines profondes dans l'évolution humaine. D'autres émettent l'hypothèse que ces textures évoquent des maladies infectieuses et que la crainte qu'elle provoque n'est qu'une réponse ancestrale à une menace perçue.

Article écrit le 03/01/2024, vérifié par Pierre Luton, Journaliste, spécialisé santé, social et référenceur SEO

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !
 

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements