L'obésité

Qu’est-ce que l’obésité ?

Définition de la Haute Autorité de Santé :

« L’obésité est une maladie chronique. Elle peut, en particulier lorsqu’elle est sévère ou massive, entraîner des difficultés dans la vie de tous les jours. Elle peut également menacer la santé et provoquer des maladies comme le diabète, l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, le syndrome d’apnées du sommeil… »

L’obésité est caractérisée par un IMC > 30.

Tableau de référence IMC - CHP Brest - Keraudren

> Pour calculer votre IMC, vous pouvez utilisez la calculatrice ci-dessous :

(Widget de : www.calculersonimc.fr)

A qui s’adresse la chirurgie bariatrique ?

Cette chirurgie s’adresse aux personnes adultes qui souffrent d’une obésité massive (IMC > ou = 40kg/m²) ou sévère   (IMC > ou = 35kg/m²) quand elle est associée à au moins une complication pouvant être améliorée grâce à la perte de poids (diabète, hypertension artérielle, syndrome d’apnées du sommeil, trouble articulaire, etc.).

Ces personnes ont déjà tenté, sans succès, de perdre du poids grâce à une prise en charge médicale spécialisée de plusieurs mois (avec suivi diététique, activité physique et prise en charge psychologique).

Elles ne doivent pas, non plus, présenter de contre-indications à la chirurgie et à l’anesthésie (voir encadré ci-contre).

Est-ce efficace ?

Oui, c’est efficace. La chirurgie bariatrique aide à :

  • Perdre du poids de manière durable
  • Réduire les affections liées à l’obésité
  • Améliorer la qualité de vie, notamment l’estime de soi, les possibilités d’activité physiques, les relations sociales, l’activité sexuelle, etc.

Mais attention...

La chirurgie ne permet pas, à elle seule, de perdre du poids et de le stabiliser dans le temps. Elle n’est efficace qu’à condition de modifier ses habitudes alimentaires, d’augmenter son activité physique et d’être suivi médicalement à vie.
Des complications et des difficultés au quotidien peuvent survenir même longtemps après l’intervention :

  • Des problèmes liés au montage chirurgical (par exemple : glissement d’un anneau ou fuite au niveau d’une suture). Ceux-ci peuvent toutefois être corrigés.
  • Des carences nutritionnelles. La prise de suppléments en vitamines, minéraux, oligoéléments et une alimentation variée permettent de prévenir leur apparition
  • Des difficultés liées à la modification de l’image du corps et des relations avec les autres. Vous pouvez bénéficier d’une aide psychologique pour surmonter ces difficultés.

 

Le parcours de soin

Parcours chirurgie bariatrique - CHP Brest - Keraudren

 

 

Préparation à l'intervention

Une équipe complète

Durant plusieurs mois, vous allez rencontrer différents professionnels, membres d’une équipe pluridisciplinaire (chirurgien, médecin nutritionniste, endocrinologue, diététicien, psychiatre ou psychologue, etc.) qui vont vous informer et vous examiner. Cette équipe se réunira ensuite afin de donner son accord pour une intervention en fonction de cette phase de préparation.

La préparation

Cette phase, qui dure en moyenne 6 mois, est indispensable et nécessite un véritable engagement de votre part. Vous aurez différents examens à réaliser selon les besoins (exemples : prises de sang, fibroscopie oeso-gastroduodénale et, si nécessaire, radiographies, évaluation de la fonction respiratoire et cardiaque…). Ceux-ci ont pour but de réaliser un bilan complet de l’obésité et de votre état de santé. Un bilan psychologique, un bilan de votre activité physique et de vos habitudes alimentaires seront également réalisés.
Pendant cette phase de préparation il est nécessaire de modifier son comportement alimentaire et son activité physique  :

  • L’alimentation : Avant d’envisager la chirurgie, il est nécessaire que votre alimentation soit la plus variée et la plus équilibrée possible avec 3 repas +/- 1 collation. Un nutritionniste, un endocrinologue ou un diététicien pourront vous aider à mettre en place ces changements et vous proposer un suivi sur le long  terme.
  • L’activité physique adaptée : Il est important de reprendre ou de maintenir une activité physique régulière. Préparez-vous progressivement à l’activité physique, réentrainement à l’effort en fonction de vos possibilités. Par exemple, marcher à pied une dizaine de minutes deux fois par jour, prendre les escaliers, faire du vélo, etc. Le réentrainement à l’effort est indispensable pour un bon résultat à long terme.

Le séjour BOTERO

Il s’agit d’une étape importante de votre parcours de soins de chirurgie bariatrique. vous venez passer  trois jours à la clinique afin d’effectuer la majeure partie de vos examens pré-requis à la chirurgie bariatrique: consultation de cardiologie, pneumologie avec l’enregistrement de l’apnée du sommeil, fibroscopie gastrique, consultation anesthésiste, consultation diététique, bilan ostéo-articulaire, consultation psychologue.

6 patients participent à ce séjour et des ateliers en groupe vous sont aussi proposés, ce qui favorisent les échanges dans un esprit de convivialité: APA (activité physique adaptée), atelier relaxation / gestion du stress, rencontre avec d’anciens opérés membres d’associations, atelier «comprendre ma chirurgie» avec un chirurgien.

Au final ces trois jours représentent une vraie pause dans sa vie pour prendre le temps d’approfondir sa réflexion sur son projet de chirurgie bariatrique.Vous y faites la connaissance de l’équipe pluri-disciplinaire sur laquelle vous pourrez vous appuyer tout au long de votre parcours et vous pourrez, si vous le souhaitez, vous inscrire au programme d’Education Thérapeutique du Patient.

Les associations

Pour maximiser vos chances de réussite, vous pouvez adhérer à une association spécialisée dans l’obésité afin d’échanger et de rencontrer des personnes ayant déjà réalisé une chirurgie de l’obésité. C’est une étape  essentielle dans votre parcours et recommandée par la Haute Autorité de Santé.

Accompagnement social

Afin de mener à bien votre projet vous avez la possibilité d’être soutenu tout au long de votre parcours par l’assistante sociale du service. En effet, parfois les difficultés sociales peuvent parasiter votre projet. L’assistante sociale a pour mission de conseiller, d’informer et d’orienter les personnes.

Quand et pourquoi contacter une assistante de service social ?

Avant, pendant et après votre intervention : pour informer et envisager les propositions d’aides si nécessaires. L’assistante sociale assure un relais avec les services extérieurs (administrations, employeurs, associations…). Elle se rend disponible pour soutenir les personnes et les accompagner dans la recherche d’une organisation individuelle.

 

Le programme d’éducation thérapeutique (ETP)

Quels en sont les principes ?
L’éducation thérapeutique est une démarche visant à vous rendre acteur de votre parcours de soin. Les séances éducatives permettent de développer de nouvelles compétences et de trouver les ressources nécessaires pour améliorer votre qualité de vie avec la maladie chronique. Le programme est personnalisé et centré sur vos besoins. Il peut être intégré tout au long du parcours, avant et après l’intervention.

Quels en sont les objectifs ?

  • Accompagner la modification des habitudes de vie
  • Maintenir la perte de poids dans la durée
  • Eviter les carences nutritionnelles
  • Mieux vivre les modifications corporelles

Déroulement du programme

1. Le bilan éducatif partagé : il s’agit d’un entretien individuel avec une infirmière. Il permet de définir ensemble vos objectifs et d’établir un programme personnalisé

2. Les séances éducatives  : elles peuvent être individuelles ou collectives, elles sont réalisées par l’équipe pluridisciplinaire. Elles abordent différents thèmes : la chirurgie, la vie quotidienne, l’alimentation, l’image corporelle, l’activité physique…
 
3. L’évaluation  :  il s’agit d’une nouvelle rencontre avec l’infirmière, elle permet de faire le point sur les séances réalisées et de fixer de nouveaux objectifs si besoin

A qui s’adresse-t-il ?
A toutes les personnes candidates à la chirurgie ou ayant déjà été opérées.

Le programme de Réhabilitation Améliorée

Quels en sont les principes ?

La Réhabilitation Améliorée est un ensemble de mesures qui permet au patient de récupérer plus vite après une intervention chirurgicale, et ainsi de retrouver plus rapidement son autonomie, son environnement familial et ses activités quotidiennes.

En tant que patient, vous êtes l’acteur principal de vos soins tout au long de la période. Votre participation et votre adhésion sont essentielles pour la réussite de cette prise en charge.

Une équipe pluriprofessionnelle structurée autour du patient : tous les intervenants de votre parcours de soins (chirurgiens, anesthésistes, infirmiers, aidessoignants, diététiciens, kinésithérapeutes…) sont impliqués dans cette démarche. Votre prise en charge est coordonnée et réfléchie étape par étape pour que votre parcours de soins soit optimal.

Quels en sont les bénéfices ?

La réhabilitation améliorée permet de rendre les suites opératoires moins compliquées, plus courtes et plus confortables.

Elle vous permet d’être en meilleure forme, de retrouver plus rapidement votre autonomie et de passer moins de temps à l’hôpital.
 

Quels en sont les risques ?

Il n’y a pas de risque spécifique lié à la réhabilitation améliorée.

Il ne s’agit pas de précipiter votre sortie mais d’éviter un séjour inutilement prolongé et de limiter ainsi le risque d’infections nosocomiales (infections contractées à l’hôpital).

Points clés du programme

1. Avant l’opération
Vous recevez une information détaillée pour mieux connaitre les différentes phases de votre prise en charge et les éventuelles consignes à respecter : avant l’intervention, pendant l’intervention, après l’intervention, à votre retour au domicile.
Vous pouvez ainsi mieux vous y préparer et participer activement à votre prise en charge. Il vous sera, par exemple, recommandé de boire une boisson sucrée jusqu’à 2 heures avant l’intervention.

2. Pendant l’opération
Le chirurgien privilégie la voie la moins agressive possible.
Le plus souvent, l’intervention est réalisée sous coelioscopie,c’est-à-dire avec des petites incisions.

3. Après l’opération et pendant le séjour à l’hôpital
Vous serez encouragé à vous lever l’après-midi du jour de l’opération si votre état vous le permet. Il vous sera proposé de vous réalimenter très rapidement.
Votre sortie est envisagée dès que votre état de santé le permet en respectant des critères précis.

4. Après la sortie de l’hôpital
Des consignes vous seront remises comme un numéro à contacter en cas d’urgence. Le but est que vous retrouviez le plus rapidement vos activités habituelles.

Les différentes interventions

Anneau gastrique ajustableAnneau gastrique ajustable - chirurgie bariatrique - CHP Brest - Keraudren

 Principe

C’est une technique restrictive qui diminue le volume de l’estomac et ralentit le passage des aliments. Elle ne perturbe pas la digestion des aliments.
Un anneau (dont le diamètre est modifiable) est placé autour de la partie supérieure de l’estomac, délimitant ainsi une petite poche.
Peu d’aliments sont nécessaires pour remplir cette poche et la sensation de satiété apparaît rapidement.
Les aliments vont s’écouler très lentement selon le principe du sablier. Des modifications
alimentaires sont indispensables, sinon il y a un risque de vomissements ou d’échec.
Seule technique ajustable. L’anneau est relié par un petit tube à un boîtier de contrôle placé sous la peau.
Cet anneau peut être serré ou desserré en injectant un liquide dans le boîtier, à travers la peau. Des contrôles radiologiques sont nécessaires lors des suivis.
L’anneau peut être retiré au cours d’une nouvelle intervention en cas de complication, d’inefficacité ou sur demande du patient.

Perte de poids attendue

De l’ordre de 20 à 40 % de l’excès de poids, ce qui correspond à une perte de poids d’environ 20 à 30 kg pour une personne de taille moyenne (1,70 m) avec un IMC égal à 40 kg/m2. Le recul sur ces résultats est de 15 ans.
En cas de retrait de l’anneau, une reprise de poids est habituelle.

Principaux risques de complications

Des complications mécaniques peuvent survenir après l’intervention, même après plusieurs années :

  • problèmes liés au boîtier : infection, déplacement du boîtier sous la peau, douleurs
  • au niveau de l’emplacement du boîtier, rupture du tube reliant le boîtier à l’anneau
  • glissement de l’anneau et dilatation de la poche au-dessus de l’anneau pouvant entraîner des vomissements importants, voire l’impossibilité de s’alimenter
  • troubles de l’oesophage (reflux, oesophagite, troubles moteurs…)
  • lésions de l’estomac provoquées par l’anneau (érosion de l’estomac, migration de l’anneau).

Une nouvelle intervention peut s’avérer nécessaire pour retirer l’anneau ou pour réaliser une autre technique de chirurgie de l’obésité.

Caractéristiques

Durée moyenne de l’intervention : 1 heure
Durée moyenne de l’hospitalisation : 24h à 2 jours
Mortalité liée à l’intervention : 0,1 %

 

Sleeve gastrectomieSleeve gastrectomie - chirurgie bariatrique - CHP Brest - Keraudren

Principe

C’est une technique restrictive qui consiste à retirer environ les 2/3 de l’estomac, et notamment la partie contenant les cellules qui sécrètent l’hormone stimulant l’appétit (ghréline). L’estomac est réduit à un tube vertical et les aliments passent rapidement dans l’intestin. En outre, l’appétit est diminué.
Cette technique ne perturbe pas la digestion des aliments.
La gastrectomie longitudinale constitue parfois la première étape d’une dérivation biliopancréatique (switch).

Perte de poids attendue

De l’ordre de 45 à 65 % de l’excès de poids après 2 ans, ce qui correspond à une perte de poids d’environ 25 à 35 kg pour une personne de taille moyenne (1,70 m) avec un IMC égal à 40 kg/m2. Le recul sur ces résultats est de moins de 10 ans.

 Principaux risques de complications

Des complications peuvent survenir après l’intervention:

  • ulcère, fuites ou rétrécissement au niveau de l’estomac restant ;
  • hémorragies postopératoires précoces ;
  • carences nutritionnelles possibles (à surveiller) ;
  • reflux gastro-oesophagien (remontées acides et alimentaires dans l’oesophage) et inflammation de l’oesophage.

Caractéristiques

Durée moyenne de l’intervention : 1 heure
Durée moyenne de l’hospitalisation : 24h à 2 jours
Mortalité liée à l’intervention : 0,2 %

Le système by passChirurgie obésité bypass - CHP Brest - Keraudren

Principe

Il s’agit d’une technique restrictive et malabsorptive qui permet de diminuer à la fois la quantité d’aliments ingérés (la taille de l’estomac est réduite à une petite poche) et l’assimilation de ces aliments par l’organisme, grâce à un court-circuit d’une partie de l’estomac et de l’intestin (aucun organe n’est enlevé).
Les aliments vont directement dans la partie moyenne de l’intestin grêle et sont donc assimilés en moindres quantités.

Perte de poids attendue

De l’ordre de 70 à 75 % de l’excès de poids, ce qui correspond à une perte de poids d’environ 35 à 40 kg pour une personne de taille moyenne (1,70 m) avec un IMC égal à 40 kg/m2. Le recul sur ces résultats est de 20 ans.

Principaux risques de complications

  • complications chirurgicales : ulcère, fuites ou rétrécissement au niveau de la jonction entre l’estomac et l’intestin, hémorragies, occlusion de l’intestin ;
  • carences nutritionnelles surtout si mauvaise prise des vitamines prescrites ;
  • complications fonctionnelles : hypoglycémie après le repas surtout si grignotages, constipation, dumping syndrome (sensation de malaise — avec palpitations, mal de tête, nausée, diarrhée — qui peut survenir juste après un repas. Ce syndrome est dû à l’arrivée massive et rapide dans l’intestin d’aliments très riches en graisses ou en sucre).

Caractéristiques

Durée moyenne de l’intervention : 1h30 à 3 heures
Durée moyenne de l’hospitalisation : 24h à 2 jours
Mortalité liée à l’intervention : 0,5 %

 

Découvrez le replay de notre webinaire

Contact

L’équipe pluridisciplinaire de chirurgie bariatrique reste à votre disposition.

Centre médico-chirurgical de l’obésité
Secrétariat : 02 98 34 90 30

Avoir l'avis de l'un de nos chirurgiens

Contact

Accueil : 02 98 34 29 29
Urgences : 02 98 34 29 27

Horaires

Urgences 24/24h
Ouverture de la clinique Du lundi au vendredi : 7h15 - 20h30 Samedi : 7h30 - 20h00 Dimanche et jours fériés : 8h00 - 20h00
Heures de visites :
En chirurgie : 11h-20h30
En maternité : 15h -19h
En soins continus et intensifs : 12h-14h/16H-18H/20H-21H

Urgences

 

Urgences 24h/24