Entorse de la cheville

L’entorse de la cheville est une lésion des ligaments de la cheville secondaire à un traumatisme en torsion. Les ligaments sont des tissus qui relient les os entre eux et permettent la stabilité d'une articulation. Une entorse de la cheville est donc donc un traumatisme de l’articulation entre les os du tibia/fibula au talus.

Trouver un spécialiste en Rhumatologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

L’entorse de la cheville est une affection très fréquente, et reste la première cause de consultation d'urgence traumatologique. Généralement, elle survient quand le pied se retrouve brusquement en torsion, dit en inversion (vers l’intérieur) lors d’une pratique sportive par exemple ou d’une petite chute mal réceptionnée. Si la plupart des entorses sont bénignes et guérissent en quelques jours ou semaines, certaines entorses peuvent être plus graves. Une prise en charge initiale inadaptée peut entraîner des séquelles douloureuses et des instabilités (répétition d’entorses) qui seront délétères à l’articulation, avec un risque d’arthrose.  

Définition : qu’est-ce qu’une entorse de la cheville ?

L’entorse de la cheville représente l’affection la plus courante touchant l’articulation de la cheville. L’entorse de la cheville est définie par une atteinte des ligaments de la cheville. Cette atteinte peut aller du simple étirement à la déchirure du ligament. On distingue classiquement plusieurs niveaux de gravité pour les entorses à la cheville : l’entorse bénigne où les ligaments sont juste étirés, l’entorse moyenne où il peut y avoir une déchirure ligamentaire ou une rupture partielle d’un faisceau ligamentaire, et l’entorse grave où généralement un ou plusieurs faisceaux sont rompus et où une fracture peut être associée. Dans la grande majorité des cas, l’entorse de la cheville est heureusement bénigne.

Entorse de la cheville

 

Quels sont les causes et facteurs de risque d’une entorse de la cheville ?

Les ligaments de la cheville peuvent être endommagés quand la cheville prend brutalement une mauvaise orientation. Les chutes, même d’une très faible hauteur, ou une mauvaise réception à la descente d’un trottoir peuvent être à l’origine d’entorses de la cheville. Une trop grande flexion ou extension, ou encore une sur-sollicitation de la cheville, qu’elles soient accidentelles ou qu’elles soient liées à une pratique sportive, peuvent également mener à des entorses de la cheville. Des traumatismes au niveau de la cheville peuvent également donner des entorses.

Le surpoids ou l’obésité, la pratique d’un sport de façon intensive constituent quant à eux des facteurs de risque. Les personnes ayant déjà souffert d’une entorse à la cheville peuvent être également plus susceptibles de souffrir à nouveau d’une entorse à la cheville.

Quels sont les symptômes d’une entorse de la cheville : douleur , gonflement ?

La douleur d’une entorse peut être modérée à très forte mais n'est pas forcément corrélée à la gravité de l'entorse.

  • En cas d’entorse bĂ©nigne, gĂ©nĂ©ralement la douleur n’est pas trop intense et le pied conserve sa mobilitĂ©. L’entorse bĂ©nigne peut s’accompagner d’un gonflement de la cheville.
  • En cas d’entorse de la cheville moyenne ou grave, en revanche, la douleur peut ĂŞtre beaucoup plus prononcĂ©e et le pied peut perdre partiellement ou mĂŞme totalement sa mobilitĂ©. L’appui est souvent difficile voire impossible. Des ecchymoses, voire souvent un volumineux hĂ©matome autour de la mallĂ©ole, apparaissent très rapidement après le traumatisme. 

Que faire en cas d’entorse de la cheville ?

En cas d’entorse, les professionnels de santé préconisent d’appliquer le protocole GRECC :

  • Glace ;
  • Repos ;
  • ÉlĂ©vation ;
  • Compression ;
  • et Contention.

👍 Méthode :
Dans un premier temps, il faut appliquer de la glace pour faire diminuer le gonflement et soulager la douleur, ensuite il faut mettre la cheville au repos (avec une attelle dont la durée de port sera évalué par votre médecin du sport), celle-ci doit également être surélevée au-dessus du cœur (pour drainer l’oedème et hématome). La cheville doit bénéficier de chaussettes de contention (compression) pour favoriser le retour veineux et drainer l'œdème.

✍️ A noter : Devant un traumatisme avec sensation de craquement de la cheville, impotence fonctionnelle (impossibilité de marcher ou boiterie), ou hématome (cheville bleue), il faut consulter en urgence un service médical de traumatologie ou de médecine du sport pour faire une radiographie, et éliminer une fracture.

Comment diagnostiquer une entorse de la cheville ?

Le plus souvent, l’examen clinique de la cheville permet de poser rapidement un diagnostic (douleur, gonflement, circonstances de survenue).
En cas de suspicion de désinsertion ligamentaire ou de rupture des ligaments, des examens d’imagerie médicale, comme une échographie ou une Imagerie par résonance magnétique (IRM), pourront être effectués.

Comment soigner une entorse de la cheville : quels traitements ?

Dans un premier temps, il faut soulager la douleur et éviter une aggravation de l’entorse. L’application de glace et la prise de médicaments antalgiques, comme des anti-inflammatoires, peuvent aider à diminuer la douleur et le gonflement.

La cheville doit ensuite être mise au repos par immobilisation. Un diagnostic précis est indispensable car il oriente la durée et le type d’immobilisation (attelle/botte, appui ou non, 4 à 6 semaines). Des séances de rééducation avec kinésithérapeutes seront prescrites afin d’optimiser la rééducation et de prévenir les rechutes.

✍️ A noter : 

  1. Les séances de rééducation ne sont pas toujours débutées immédiatement, notamment en cas d’entorse grave.
     
  2. Une première entorse de cheville avec rupture ligamentaire ne nécessite pas de prise en charge chirurgicale. Les tissus peuvent cicatriser avec une immobilisation adaptée (attelle). L’exception est si il y a un arrachement osseux ou une lésion cartilagineuse ou tendineuses associées.
     
  3. La chirurgie intervient si l’entorse reste douloureuse (malgré la rééducation) avec une non cicatrisation des ligaments (à l’échographie ou IRM) au bout de 3 mois. Si le patient se fait des entorses à répétitions, ou a de l’appréhension (instabilité) avec une non cicatrisation des ligaments (à l’échographie ou L'IRM), la chirurgie est également indiquée. L’arthroscopie (chirurgie mini invasive avec caméra) peut être proposée.

Comment prévenir l’apparition d’une entorse de la cheville ?

Afin de prévenir au mieux une entorse de la cheville, il convient tout d’abord d’avoir une préparation physique et technique adaptée, mais surtout de respecter une phase de progression dans l’effort tant en charge physique que horaire (distance, durée, dénivelé) tout en intégrant des phases de repos adaptées entre chaque session. En parallèle il faut bien sûr éviter au maximum le port de chaussures inadaptées (talons trop hauts…). Il faut toujours bien s’échauffer avant de pratiquer un sport et veiller à bien s’hydrater très régulièrement, la déshydratation fragilisant les tendons. Une alimentation variée et équilibrée est également très importante. En cas d’entorses à répétition, il est important de réaliser des exercices de renforcement musculaire, par exemple auprès d’un kinésithérapeute.

✍️ A noter : En cas d’entorses à répétition, il est important de consulter un chirurgien de la cheville pour éliminer une rupture chronique ou une incompétence des ligaments.

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste en orthopédie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens orthopédistes au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Qu’est-ce que les ligaments ?

La cheville est l’articulation la plus fragile du corps. La cheville soutient tout le poids de l’organisme et est retenue par trois groupes de ligaments : le ligament latéral qui comporte trois faisceaux, le ligament médial qui comporte deux faisceaux, et les ligaments inter-tibio-fibulaires. Les ligaments sont des structures composées de tissus conjonctifs permettant de solidariser les os de la cheville entre eux. Dans l’entorse de la cheville, c’est généralement le ligament latéral qui est le plus touché.

Que faire en cas d’entorse de la cheville ?

En cas d’entorse, les professionnels de santé préconisent d’appliquer le protocole GRECC (Glace, Repos, Élévation, Compression et Contention): dans un premier temps, il faut appliquer de la glace pour faire diminuer le gonflement et soulager la douleur, ensuite il faut mettre la cheville au repos, celle-ci doit également être surélevée au-dessus du cœur. La cheville doit, enfin, être comprimée par un bandage qui ne doit pas être trop serré, et on doit également appliquer une contention pour éviter les mouvements.

Comment soigner une entorse du pied rapidement ?

La première chose à faire en cas d’entorse est de mettre la cheville au repos. Vous pouvez utiliser une poche de glace pour réduire l'œdème.
Une consultation en médecine du sport ou dans un service de traumatologie est vivement conseillée.

Puis-je marcher avec une entorse ?

Oui, après consultation de votre médecin du sport, avec une attelle pendant une durée de 30 a 45 jours maximum. Il est important de limiter la charge sur la cheville entorse afin de réduire la douleur et l’inflammation mais aussi afin de permettre la cicatrisation des ligaments.

Vous pouvez marcher, mais ne portez pas de charges lourdes et ne faites pas d’activités qui mettent une forte tension sur votre cheville. La reprise du sport sera autorisée par votre médecin et kinésithérapeute.

Quelle est la différence entre une entorse et une foulure ?

Il n'y en a pas. C'est la même chose ! 

Quand se faire opérer en cas d'entorse de la cheville ?

La 1ère entorse de cheville entrainant une rupture ligamentaire ne nécessite pas de prise en charge chirurgicale. Les tissus pourront cicatriser grâce à l'immobilisation de la cheville à l'aide d'une attelle. S'il y a un arrachement osseux (à la radiographie) ou une lésion cartilagineuse ou tendineuses associées il faudra envisager la chirurgie.
Effectivement, la chirurgie intervient si l’entorse est douloureuse malgré la rééducation et qu'il n'y a pas de cicatrisation des ligaments au bout de 3 mois. La chirurgie est également indiquée pour les patients ayant des entorses à répétitions. L’arthroscopie (chirurgie mini invasive avec caméra) peut alors être proposée et permet l’appui immédiat et une reprise des activités précoces.

Traitements associés à la Rhumatologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

Ă©tablissements