Actualités

Dans le cadre d’un programme de soins de suite et de réadaptation en hôpital de jour, la Clinique Le Floride, un établissement du groupe ELSAN, a été labellisé par l’ARS Occitanie pour la prise en charge de patients dits « COVID long ». Cette labellisation vient récompenser le travail fourni par les équipes médicale et soignantes depuis mai 2020.

Après avoir mis en place un protocole de prise en charge spécifique pour les patients post-COVID en mai 2020, la Clinique Le Floride, centre de rééducation et de réadaptation situé au Barcarès (66), a développé en mars 2021 un protocole dédié aux patients présentant des symptômes prolongés à la suite d’une infection par la COVID-19 chez l’adulte.

« La Clinique du Floride est très fière d’avoir obtenu cette labellisation. Elle récompense le travail effectué pour la prise en charge de ces patients. Selon la Haute Autorité de Santé, près de 20 % de patients présentent encore un ou plusieurs symptômes initiaux au-delà de 5 semaines après l’infection Covid et plus de 10 % sont toujours affectés après 6 mois.  Nous nous devons de les prendre en charge et de les aider » explique Marc FLURY, directeur de l’établissement.

Un programme spécifique mis en place

L’équipe pluridisciplinaire composée de médecin MPR, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, neuropsychologue, orthophoniste, diététicienne, Enseignants en Activité Physique Adaptée, Psychologue clinicienne et assistante sociale, organise des soins personnalisés à chaque patient. Le programme thérapeutique comprend entre autre de la rééducation locomotrice, respiratoire et neuropsychologique, de la rééducation de la déglutition et de la voix altérée, une prise en charge nutritionnelle et psychologique.

Chaque activité est prescrite par le médecin référent du patient en fonction de son état de santé et de ses besoins identifiés lors de l’évaluation d’entrée. 

La prise en charge des patients s’effectue du lundi au vendredi. Lors de l’admission, le médecin référent de la clinique effectue une évaluation initiale qui comprend l’histoire de la maladie, l’évaluation de l’état pathologique et les examens complémentaires (biologie, radiologie, épreuve d’effort, …). Cette évaluation permet de définir le projet de soins individualisé du patient et détermine son programme de rééducation. Selon la pathologie, la prise en charge, toujours pluridisciplinaire, peut être individuelle et/ou collective avec mise en place de séances analytique en fonction des séquelles respiratoires ou neurologiques, et d’endurance, marche extérieure, gymnastique, balnéothérapie, renforcement musculaire, ventilation dirigée, relaxation. À noter que ce programme est également adapté aux patients hospitalisés à temps complet.

Le lien entre l’équipe de la clinique et le médecin traitant est très étroit. C’est ce dernier qui identifie ses patients présentant des symptômes prolongés après un épisode de COVID-19 et qui adresse une demande d’admission à la clinique. Au cours de l’hospitalisation, le médecin référent de la clinique, prend contact avec le médecin traitant du patient pour discuter de sa prise en charge, et lui communiquer les éléments importants pour son suivi au domicile.

Les spécificités d’un COVID long

Le covid long est défini par la persistance de symptômes au-delà d’une période de 3 mois.

Plus de 200 symptômes sont répertoriés, ces symptômes, variables d’un patient à l’autre, vont de palpitations aux vertiges, douleurs musculaires ou articulaires, troubles digestifs et autres…  

Les symptômes les plus courants sont un épuisement extrême, un effondrement à l’effort, des problèmes de mémoire et de concentration.

Les patients atteints de « covid long » ne sont pas forcément des patients qui ont présenté une forme grave avec hospitalisation et / ou passage en réanimation. La plupart des patients atteints de covid long ont eu une infection covid assez bénigne, peu ou pas symptomatique. Simplement fiévreux et fatigués avec troubles du goût et/ou de l’odorat. Ces patients pensaient être vite rétablis, or il s’avère qu’ils restent invalidés dans leur vie quotidienne. Ils sont souvent désemparés et leurs médecins traitants sont démunis.

Plus d'actualités

11/04/2024

Les cliniques et hôpitaux privés entreront en grève totale à partir du 3 juin pour sauver leurs établissements

27/04/2023

Etablissemet certifié avec mention "Haute qualité des soins"

Coronavirus

09/06/2022

09/06/2022

PRINCIPES GENERAUX DES VISITES A compter du 06/06/2022