Mauvaise haleine ou halitose

La mauvaise haleine peut résulter de diverses causes telles que l'hygiène buccale insuffisante, les problèmes dentaires, certaines habitudes alimentaires et des conditions médicales sous-jacentes.

Trouver un chirurgien-dentiste à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Passagère ou plus durable, la mauvaise haleine est source d’inconfort pour les personnes qui en souffrent. Il existe heureusement des traitements pour vaincre la mauvaise haleine et éviter son apparition.

Définition : qu’est-ce que la mauvaise haleine ou halitose ?

Aussi appelée halitose, la mauvaise haleine caractérise l’odeur désagréable émise par un individu lors de l’expiration par la bouche et le nez. Parfois qualifiée d’haleine fétide, la mauvaise haleine est une source d’inconfort pour les personnes qui en souffrent dans la mesure où elle incommode les personnes situées autour de soi, en particulier lors des discussions en face à face. Non traitée, la mauvaise haleine peut alors entraîner des difficultés sociales. La mauvaise haleine constitue toutefois un problème assez fréquent qu’il est possible de mieux anticiper et de traiter en suivant les bonnes recommandations.

Mauvaise haleine ou halitose : un homme, cigarette à la main, souffle dans le creux de son autre main.

 

Quelles sont les causes d'une haleine fétide chez l'enfant ou l'adulte ?

La mauvaise haleine résulte, le plus souvent, d’une prolifération de bactéries contenues dans les particules alimentaires à l’intérieur de la bouche, en particulier sur la langue. Ces bactéries se nourrissent de protéines. La dégradation de ces protéines libère des composés sulfurés volatils malodorants, responsables de la mauvaise haleine. En pratique, il existe tout un tas de causes à la mauvaise haleine avec :

  • une mauvaise hygiène bucco-dentaire ;
  • une inflammation des gencives ou une maladie parodontale ;
  • un abcès ;
  • une carie ;
  • le tabagisme ;
  • la sécheresse buccale ;
  • une infection de la gorge ;
  • certaines maladies gastro-intestinales comme le reflux gastrique ;
  • des troubles du métabolisme comme le diabète ;
  • une insuffisance rénale chronique ;
  • la pratique du jeûne.

La consommation d’aliments réputés pour donner mauvaise haleine comme l’oignon, l’ail ou le chou peut également être une autre cause de l’halitose ou de la mauvaise haleine. À noter que la mauvaise haleine au réveil est à différencier de la mauvaise haleine permanente qui se poursuit après la prise d’un petit-déjeuner et/ou après le premier brossage de dents. La première est en effet passagère et résulte d’une baisse de production de salive au cours du sommeil, couplée à une activité réduite de la langue. Dans un autre registre, il convient aussi d’être attentif à la mauvaise haleine de l’enfant.

Quels sont les symptômes de la mauvaise haleine ?

Les symptômes de la mauvaise haleine sont principalement olfactifs. Seule l’émission d’une odeur désagréable (et perçue comme telle par soi-même ou par l’entourage) constitue un symptôme de la mauvaise haleine ou de l’halitose. Il existe, en pratique, un petit test simple pour identifier une mauvaise haleine. Il suffit de :

  • lécher l’intérieur de votre poignet avec le dos de votre langue ;
  •  

    patienter quelques instants le temps de laisser sécher la salive déposée sur votre poignet ;

  • sentir votre poignet. Si vous percevez une odeur désagréable, il est fort probable que vous ayez mauvaise haleine.

Au quotidien, d’autres éléments peuvent permettre d’identifier une mauvaise haleine. Les remarques des proches ou les attitudes des interlocuteurs (les personnes s’éloignent de vous lorsque vous leur parlez) sont autant de signes d’une mauvaise haleine.

Quels sont les solutions et traitements pour lutter contre la mauvaise haleine ?

Il existe plusieurs traitements à la mauvaise haleine, avec une distinction faite entre le traitement naturel de la mauvaise haleine et le recours à des solutions destinées à obtenir une haleine fraîche. Parmi les différents traitements de l’halitose, on retrouve ainsi :

  • la mastication de menthe fraîche ou de persil après un repas ;
  • l’utilisation du fil dentaire ;
  • le brossage de la langue ;
  • se brosser les dents au moins deux fois par jour, et en respectant toutes les règles de bonnes pratiques dans ce domaine ;
  • mâcher un chewing-gum ou sucer une pastille à la menthe.

Quand consulter un médecin en cas de problème d'haleine ?

En appliquant les mesures de prévention (voir ci-dessous) et en adoptant les bons traitements contre la mauvaise haleine, il n’est en règle générale pas nécessaire de consulter un médecin pour une halitose. Toutefois, si le problème de mauvaise haleine ou d’halitose persiste et/ou s’il est associé à d’autres symptômes comme des reflux acides, il est recommandé d’en parler à votre médecin généraliste. De la même manière, il est conseillé de consulter un professionnel de santé lorsque la mauvaise haleine peut être associée à des maladies telles que le diabète ou une maladie respiratoire.

Prendre rendez-vous en ligne

Quelles sont les mesures de prévention contre les odeurs de la bouche ?

La prévention demeure le meilleur moyen de lutter contre la mauvaise haleine. Dans la plupart des cas, l’halitose résulte d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire qu’il est possible de combattre en adoptant des gestes simples comme le brossage des dents, l’utilisation de fil dentaire ou de bains de bouche. Il est ici également conseillé de procéder régulièrement à un contrôle des dents et de la bouche par un professionnel de santé.

Dans un autre registre, il est préférable d’éviter tous les facteurs de risque d’une mauvaise haleine comme la consommation de tabac, d’aliments sucrés ou de boissons gazeuses. Le tabagisme, en plus de provoquer d’autres problèmes de santé, est un facteur important de la mauvaise haleine avec une hausse significative du nombre de bactéries productrices de soufre contenues à l’intérieur de la bouche. Arrêter de fumer peut ainsi permettre de retrouver une haleine plus fraîche tout en préservant sa santé.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en chirurgie orale au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les chirurgiens dentistes au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Vos questions fréquemment posées :

Comment savoir si votre mauvaise haleine vient de l'estomac ?

La mauvaise haleine peut être le signe d'un problème digestif. Si votre mauvaise haleine est persistante et que vous avez des symptômes tels que des ballonnements, des douleurs abdominales, des nausées ou une diarrhée, il est possible que cela soit lié à votre estomac. 

Comment éliminer la mauvaise haleine définitivement et sentir bon de la bouche ?

La mauvaise haleine est une gêne courante et peut être causée par une mauvaise hygiène bucco-dentaire, certains aliments et même certains médicaments. Pour éliminer la mauvaise haleine définitivement et sentir bon de la bouche, il est important d’adopter une bonne hygiène bucco-dentaire. En cas de persistance de la mauvaise haleine, consultez un médecin pour établir la cause sous-jacente.

Pourquoi je sens toujours mauvais de la bouche : d'où vient la mauvaise haleine ?

La mauvaise haleine persistante peut être due à diverses raisons telles que la mauvaise hygiène bucco-dentaire, les infections des gencives, les problèmes dentaires, les habitudes alimentaires, les conditions médicales sous-jacentes et le tabagisme. Une évaluation par un professionnel de santé dentaire est recommandée pour déterminer la cause spécifique et prendre les mesures appropriées.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements