Diabète de type 1

Le diabète de type 1, anciennement appelé diabète insulinodépendant ou diabète juvénile, est une maladie auto-immune. Cela signifie que le système immunitaire (qui protège l’organisme des infections) attaque les cellules du pancréas responsables de la production d’insuline.

Trouver un spécialiste en Endocrinologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le diabète de type 1 est parfois appelé diabète insulinodépendant, car il implique nécessairement un traitement par insulinothérapie, contrairement au diabète de type 2 qui peut être pris en charge différemment.

Définition : qu’est-ce que le diabète de type 1 ?

Dans le sang, le taux de glucose ou de sucre est régulé grâce à l’action de l’insuline. Cette hormone produite naturellement par le pancréas permet de contrôler ce taux et d’éviter l’hyperglycémie (présence trop importante de sucre dans le sang). Une personne atteinte de diabète de type 1 ne produit que très peu ou pas d’insuline. Afin d’y remédier, l’insuline synthétique doit être administrée sous forme d’injection, à plusieurs reprises sur une base quotidienne. À défaut d’être traité, le diabète de type 1 peut entraîner l’hyperglycémie et avoir de graves conséquences sur la santé humaine.

Qu’est-ce que l’insuline ?

L’insuline est une hormone distribuée par le pancréas. Elle est vitale puisqu’elle permet aux cellules d’assimiler le glucose. Une fois dans le sang, cette substance est utilisée pour faire fonctionner l’organisme ou stockée pour être mise à contribution ultérieurement.

Dans le cas d’une personne diabétique, cette hormone est quasi inexistante ou totalement absente. De fait, le glucose s’accumule dans le sang. Une forte concentration de cette substance engendre une hyperglycémie, état qui provoque de graves symptômes.

Pour pallier ce problème de santé, l’insuline synthétique est injectée plusieurs fois par jour. Elle fait exactement le même travail que l’insuline naturelle. Néanmoins, il est important de préciser que l’insulinothérapie nécessite une forte implication du patient. En effet, ce dernier doit être à l’écoute de son corps pour être en mesure de reconnaître les signes de l’hyperglycémie. Plusieurs semaines sont parfois nécessaires pour que la personne souffrante maîtrise son traitement.

Quelles sont les causes et facteurs de risque d’un diabète de type 1 ?

Il n’est pas toujours possible de savoir quels sont les déclencheurs du diabète de type 1. La maladie peut être multifactorielle.
Des facteurs de risque ont été identifiés chez les personnes atteintes de diabète de type 1 :

  • L'hérédité : une prédisposition génétique peut expliquer, en partie, le développement du diabète de type 1 ;
  • Une pathologie : les maladies du pancréas peuvent déclencher un diabète de type 1 ;
  • Une infection par un virus ou une bactérie : certaines études semblent démontrer que certaines infections pourraient entraîner des dysfonctionnements dans l’organisme, notamment un dérèglement du système immunitaire ;
  • Un traitement : dans de rares cas, le diabète de type 1 peut être un effet secondaire de l’immunothérapie utilisée dans le traitement du cancer. 

Quels sont les symptômes et signes d’une personne diabétique de type 1 ?

Les symptômes du diabète de type 1 sont caractéristiques. Avant le diagnostic, les personnes diabétiques peuvent constater :

  • une augmentation de l’appétit ;
  • une perte de poids ;
  • une soif quasi permanente ;
  • un besoin fréquent d’uriner ;
  • ...etc. 

Le diabète de type 2 peut parfois se faire plus discret. En cas d’antécédents familiaux, il est important de réaliser des tests sanguins réguliers afin de mesurer la glycémie.

La grossesse avec un diabète de type 1

Une femme atteinte de diabète de type 1 peut envisager une grossesse, dans la plupart des cas. Cependant, une planification est nécessaire. La grossesse influe sur la glycémie. Une personne qui gère parfaitement son diabète en temps normal peut voir son taux varier de façon inhabituelle durant cette période.

Un suivi rigoureux de la patiente et une supervision par un professionnel de santé sont donc nécessaires pour éviter tout désagrément. La grossesse d’une diabétique de type 1 est toujours considérée comme à risque. Une bonne préparation avant la grossesse et des examens réguliers sont efficaces pour prévenir les risques.

À noter ✍️ : On peut voir des hausses de la glycémie pendant la grossesse chez des femmes non diabétiques. On parle alors de diabète gestationnel.

Comment diagnostiquer un diabète ?

Le diagnostic du diabète de type 1 se fait à l’aide d’un examen sanguin qui vise à mesurer le taux de glycémie à jeun. D’autres examens peuvent s’ajouter, notamment, une analyse d’urine pratiquée également en laboratoire.

On considère qu’une personne est atteinte de diabète quand le taux de glycémie à jeun est supérieur ou égal à 1,26 g/L (7 mmol/L).

Diabète de type 1

 

Quels traitements pour un diabète de type 1 ?

Le diabète de type 1 se traite grâce à l’insulinothérapie. Ce traitement consiste en l’injection d’insuline synthétique, à raison de plusieurs fois par jour, soit par injection avec des stylos soit par pompe à insuline. Le dosage varie d’une personne à l’autre. Pour déterminer le bon dosage, le patient doit être attentif à ses apports alimentaires pour estimer la quantité de sucres rapides ou lents qu'il mange et calculer la quantité d'insuline correspondant. Pour l’aider, il analyse son taux de glucose grâce à une goutte de sang prélevée sur le doigt ou à l'aide dispositif posé principalement sur le bras qu'il change tous les 14 jours.

Ce traitement est efficace, mais pour accroître son efficacité, des mesures d’hygiène et diététiques doivent être observées par les patients diabétiques. L’activité physique fait aussi partie de l’arsenal des patients diabétiques.

Une éducation thérapeutique avec un diabétologue ou un médecin nutritionniste est nécessaire au moment du diagnostic. Le diabète de type 1 est une maladie chronique dont le traitement implique l’adhésion du patient. Le diagnostic est parfois difficile à vivre. C’est pourquoi une prise en charge psychologique peut aussi être proposée par le médecin traitant. (cf ma remarque du début avec la "vie normale"...)

Quelles sont les complications possibles du diabète de type 1 ?

Parmi les complications possibles dans un cas de diabète de type 1, figurent :

  • l’acidocétose diabétique ;
  • le coma hyperosmolaire ;
  • l’hypoglycémie ; (complications aiguës)
  • l’insuffisance rénale ;
  • les problèmes cardiovasculaires; (complications chroniques, après plusieurs années d'évolution du diabète)
  • la rétinopathie, beaucoup plus fréquente que l'infarctus du myocarde.

Quel suivi pour un diabète de type 1 ?

Pour une bonne prise en charge du diabète de type 1, les professionnels de santé doivent travailler main dans la main avec les patients diabétiques.

L’autosurveillance est un outil indispensable. Le patient doit apprendre à reconnaître les signaux d’un mauvais dosage de l’insuline pour éviter les complications.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en endocrinologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les spécialistes endocrinologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Qu'est-ce que la glycémie ?

La glycémie est le taux de glucose dans le sang. Le glucose est une source d'énergie pour le corps. Le pancréas produit de l'insuline pour aider le glucose à entrer dans les cellules du corps. Chez les personnes atteintes de diabète de type 1, le pancréas ne produit plus assez d'insuline.

Qu'est-ce qui provoque le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique provoquée par une insuffisance pancréatique, c’est-à-dire une production insuffisante d’insuline. L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas qui permet au glucose de pénétrer dans les cellules et de leur fournir de l’énergie. Les causes du diabète peuvent être multiples : hérédité, certaines pathologies ou des traitements contre le cancer peuvent en être à l'origine.

Le diabète est-il héréditaire ?

Le diabète est une maladie dont la cause peut être héréditaire. Cela signifie que si vous avez un parent atteint du diabète, vous avez plus de chances de développer la maladie.

Diabète type 1 ou 2 comment savoir les différences ?

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune dans laquelle le pancréas ne produit brusquement plus d'insuline. Le diabète de type 2 est une maladie chronique et progressive dans laquelle l'organisme ne produit pas suffisamment d'insuline ou ne l'utilise pas correctement.

Traitements associés à l'endocrinologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements