Neurochirurgie du rachis

Retrouvez notre équipe de praticiens
Dr Andra ALBERT

Neurochirurgien

Dr Laetitia DI TOMMASO

Neurochirurgien

Le service de neurochirurgie du rachis propose à ses patients une offre personnalisée de soins humains, de qualité et innovants. Découvrez ci-dessous les informations essentielles sur le traitement, la consultation ou la prise de rendez-vous avec un neurochirurgien du Pôle Santé République.

Qu'est-ce que la neurochirurgie du rachis ?

La neurochirurgie du rachis est la spécialité chirurgicale dont le domaine d’expertise est le diagnostic et la prise en charge chirurgicale des troubles du système nerveux central (la moelle épinière) et périphérique (nerfs qui vont du système nerveux central vers le reste du corps) qui sont induits par des compressions des disques, des ligaments ou des vertèbres.

Image neuro

Que fait le neurochirurgien ?

Le neurochirurgien intervient au sein d’une équipe chirurgicale, en coopération particulièrement étroite avec l’anesthésiste. Il traite des pathologies dégénératives (hernie discale, sténose du canal lombaire ou cervical, spondylolisthésis), traumatiques (fractures vertébrales) ou tumorales (compression médullaire ou radiculaire d’origine tumorale).

Avant l’intervention il réalise un bilan préopératoire pour déterminer le type d’opération à réaliser puis l’opération et assure un suivi post-opératoire pour s’assurer de l’efficacité de l’intervention et de la bonne rémission du patient.

Quand consulter un neurochirurgien ?

Le neurochirurgien intervient en coordination avec d’autres médecins comme le médecin généraliste, le rhumatologue, le neurologue ou le cancérologue. Hormis dans le cadre d’une urgence, le choix d’une intervention repose donc le plus souvent sur une décision collégiale de l’ensemble des spécialistes suivant un patient pour une affection donnée.

Quels sont les risques lors de l’intervention d’un neurochirurgien ?

Toute intervention chirurgicale, a fortiori sous anesthésie générale, présente des risques : hémorragie, infection, séquelles opératoires (séquelles neurologiques, douleurs…). Ils sont directement liés au type d’intervention et à l’état de santé du patient. Le neurochirurgien doit en faire une description précise lors du bilan préopératoire.