Pôle d’Examens

 

Focus sur l’échographie à la radiologie d'Avignon

L’échographie est un examen d’imagerie médicale à base d’ultrasons. Ces ondes acoustiques haute fréquence permettent de visualiser en temps réel de nombreux organes : le déroulement et la préparation de l’examen dépendent essentiellement de la zone à examiner.

Qu’est-ce qu’une échographie et comment s’y préparer ?

L’échographie est un examen indolore, réalisé sous le contrôle d’un radiologue ou éventuellement d’une sage-femme durant le suivi de grossesse. En pratique, les ultrasons sont propagés via une sonde : cette dernière est le plus souvent appliquée sur la peau du ventre ou du torse, préalablement badigeonnée de gel. Mais pour obtenir des images précises de certains organes (ex. : vessie, utérus, rectum), l’examen est parfois réalisé par voie interne. Une petite sonde recouverte d’un préservatif peut être introduite délicatement dans le vagin (échographie endovaginale) ou le rectum (échographie endorectale), par exemple. Cependant, le principe reste le même pour toutes les échographies : lorsque les ultrasons rencontrent un obstacle, ils « rebondissent sur lui », ce qui permet d’obtenir des images des différents organes.

Pour se préparer au rdv d’échographie, l’essentiel est de respecter les consignes données par le centre d’imagerie médicale. Il peut s’agir d’être à jeun pour une échographie abdominale ou encore de venir la vessie pleine pour une échographie pelvienne.

À quoi sert une échographie ?

Si l’échographie a de nombreuses indications, elle est principalement prescrite :

  • durant la grossesse ;
  • pour diagnostiquer les causes d’infertilité. En sachant que des examens complémentaires comme l’hystérosalpingographie (sorte de radiographie) sont parfois nécessaires ;
  • dans le cadre du dépistage de cancer, même si l’examen révèle le plus souvent une anomalie sans gravité comme un petit kyste ovarien ;
  • pour détecter des anomalies au niveau du cœur ou de la thyroïde.

Mais l’échographie peut également guider certains gestes, comme une biopsie (prélèvement d’un échantillon de tissu organique). On parle alors d’échographie interventionnelle.

Quels sont les types d'échographies ?

Les principales échographies sont :

  • l’échographie pelvienne dans la région du bassin, pour examiner la vessie et l’appareil reproducteur ;
  • l’échographie mammaire ;
  • l’échographie endovaginale ;
  • l’échographie cardiaque ;
  • l’échographie thyroïdienne.

Quelles sont les échographies de suivi grossesse ?

En obstétrique, le suivi de grossesse classique comprend 3 échographies pelviennes :

  • l’échographie du 1er trimestre, entre 11 et 14 SA (semaines d’aménorrhée). À noter que cette 1re échographie et aussi appelée « échographie des 3 mois » étant donné qu’elle a lieu durant le 1er trimestre ou « échographie de datation », car elle aide à déterminer la date de début de la grossesse ;
  • l’échographie du 2e trimestre, entre 21 et 24 SA ;
  • l’échographie du 3e trimestre entre 32 et 34 SA.

Toutes les échographies de grossesse servent à surveiller l’état de santé du fœtus, son développement ainsi que la position du placenta. Le doppler pratiqué durant les examens permet notamment d’écouter le cœur du fœtus.
À noter également : désormais, on pratique aussi bien des échographies 2D, 3D ou 4D.

Qu’est-ce qu’une échographie doppler ?

L’écho-doppler couple une échographie avec un autre examen à base d’ultrasons : le doppler. Celui-ci visualise la circulation du sang dans les vaisseaux.
En pratique, le doppler est couramment pratiqué en même temps qu’une échographie cardiaque : on parle d’écho-doppler cardiaque, un examen des vaisseaux et du cœur permettant de diagnostiquer de nombreuses anomalies. L’échographie du cœur est alors généralement pratiquée par voie externe (échographie transthoracique) ou plus rarement par voie interne (échographie transoesophagienne).
Mais on peut aussi citer l’échographie doppler artériel des membres supérieurs ou inférieurs, pour visualiser l’état des artères des bras et des jambes.

Quels sont les risques d’une échographie ?

Les ultrasons sont inoffensifs, aussi bien chez l’adulte que le fœtus. Cependant, l’allergie au latex peut entraîner un risque pour une échographie endovaginale ou endorectale : il faut donc la signaler à l’équipe le plus tôt possible.

Contact

Clinique Rhône Durance : 04 90 14 85 31

IRM 84 :  04 90 86 68 47

Scanner Imagerie : 04 65 62 00 02

IRM Avignon Nord : 04 90 01 31 31

Scanner Fontvert : 04 90 03 31 00

Radiologie Clinique Orange : 08 26 10 49 90

Horaires

Horaires d'ouverture

7h - 21h