C’est inédit en Auvergne ! L’Hôpital privé Saint François à Montluçon vient de se doter d’un robot innovant en orthopédie. Une révolution chirurgicale pour la pose de prothèse de genou, partielle ou totale. 
 
Navio®, c’est le nom de ce robot encore rare en France (moins d’une dizaine sur le territoire). Cette technologie de pointe était attendue avec impatience par l’équipe d’orthopédie de l’établissement. Grâce à ce nouveau dispositif, le chirurgien peut effectuer un positionnement des prothèses et un équilibrage ligamentaire des articulations avec un degré de précision inaccessible à la seule main de l’homme.
 
Mais il faut le souligner : l’instrument robotique est contrôlé par le chirurgien. « Le robot et le médecin forment un couple indissociable », explique le Dr Nicolas Caumon, orthopédiste à l’Hôpital privé Saint François, formé à l’utilisation du robot en Angleterre. « Il s’agit d’un assistant robotique intelligent qui suit les indications programmées en amont par le chirurgien, pour obtenir une extrême précision et rendre l’intervention la moins invasive possible. » Le Dr Caumon est formel : « La robotique représente l'avenir de l'orthopédie. »
 
Comment ça marche ?
En s’appuyant sur les données médicales du patient, l’assistant robotisé établit une véritable cartographie en 3D du genou à opérer. Le binôme programme exactement la zone où le robot devra retirer l’arthrose de l’os pour laisser place à la prothèse. Un outil aux allures de pistolet va alors fraiser l’os en fonction des paramétrages pré établis. Il a toute liberté de mouvement mais le système robotique rétracte la fraise par sécurité, quand elle se situe hors de la zone planifiée. Quand le robot a retiré toute l'arthrose du genou, le chirurgien reprend les commandes pour la pose de la prothèse. « Grâce à cette technologie, on peut réaliser une chirurgie à la carte ! », se réjouit le Dr Caumon. Aujourd’hui, le système permet de traiter tous les types d’arthroses du genou et d’implanter différents genres de prothèses.
 
En complément, le Dr Caumon utilise un dispositif de navigation par réalité augmentée qui guide le praticien grâce à des lunettes connectées, à la façon d'un GPS. « Des informations essentielles de guidage s'affichent dans mon champ de vision par ces lunettes connectées, pour encore plus de précision », explique le médecin.
 
Grâce à ces deux technologies, les bénéfices pour le patient sont remarquables : le positionnement des implants peut être totalement adapté à la morphologie de chaque patient, la chirurgie peut être moins invasive que lors d'une intervention classique et la fiabilité du geste chirurgical devient supérieure. « Tous nos patients sont déjà pris en charge soit en ambulatoire, soit dans le cadre du protocole de récupération rapide qui est maintenant le gold standard, le robot va nous permettre d’optimiser encore plus ce protocole. »
 
Une offre de soin complète à Montluçon !
En avril dernier, le Dr Caumon a été rejoint par le Dr Hicham Riouach. Formés tous les deux au CHU de Clermont-Ferrand, ils ont chacun leurs spécialités : le Dr Caumon est spécialiste en chirurgie de la hanche, du genou (arthrose et sportif) et du pied, en arthroscopie et en récupération rapide.
 
Le Dr Riouach est spécialiste du membre supérieur (main, poignet, coude, épaule). Il vient de mettre en place au sein de l’établissement, une nouvelle technique d’anesthésie pour la chirurgie de la main. En effet, la prise en charge se fait désormais sous WALANT : cette méthode couple l'anesthésique local à la prise d'un médicament pour limiter le saignement et éviter la pose d’un garrot.  « Cette technique permet au chirurgien une interaction avec le patient pendant l’intervention, puisqu’il conserve la mobilité de ses doigts, et un retour immédiat sur l’efficience du geste chirurgical », précise le Dr Riouach. « La douleur post-interventionnelle est également diminuée ».
 
Autre innovation régionale considérable en orthopédie : le patient debout ! Ce nouveau mode de prise en charge a été adopté par le Dr Riouach. Désormais, le patient marche jusqu’au bloc opératoire plutôt que couché sur un brancard. « Cela favorise l’implication du patient dans sa prise en charge, explique le Dr Riouach. Il est plus autonome, moins stressé, et sa réhabilitation en est améliorée. » Cette démarche est aussi plus respectueuse, le patient pouvant garder ses lunettes et prothèses jusqu’à l’intervention au bloc.
 
Ensemble, ces deux chirurgiens orthopédistes viennent de créer l’Orthocentre à Montluçon, un pôle d’excellence en chirurgie orthopédique. Grâce à eux, les patients du bassin montluçonnais peuvent bénéficier d’une offre de soins de dernière génération sur place. « Cela faisait 10 ans qu’il n’y avait plus d’orthopédiste du membre supérieur à Montluçon », explique Pascal Rivoire, directeur de l’Hôpital privé Saint François.
 
« L’orthopédie est une spécialité phare dans nos établissements de l’Allier, annonce Pascal Rivoire. Nous avons développé la chirurgie ambulatoire (sans nuit d’hospitalisation), nous avons mis en place le protocole de récupération améliorée après chirurgie, et avec ces nouvelles technologies, nous allons pouvoir améliorer encore davantage le confort des patients et la qualité des soins. » Il s’agit là d’une avancée majeure au service de la population montluçonnaise et plus largement, de l’Auvergne. Dans le département de l’Allier, la population a, à moins de 30 minutes de chez eux, des équipes d’orthopédie complètes avec les derniers standards de prise en charge : l’Orthocentre à Montluçon et la Polyclinique de la Pergola à Vichy.
 

Plus d'actualités

Installation du Dr Lécuelle, chirurgien urologique depuis le 15 novembre 2021

Arrivée du Dr Julie Ephrem-Duron, gynécologue, en octobre 2021

Installation du Dr RABELAZA, chirurgien viscéral en août 2021