Actualités

LE CCS EN QUELQUES MOTS

Le Centre Hospitalier du Mans, la Clinique Victor Hugo (Groupe ELSAN) et le Centre Jean Bernard (ILC), conduisent ensemble le projet de création du Centre de Cancérologie de la Sarthe (CCS), regroupant leurs activités en matière de prise en charge du traitement médical du cancer (hors chirurgie). Ce projet émane de la volonté des praticiens des établissements de développer un centre dédié pour la prise en charge des cancers, la nécessité de relocaliser les activités du Centre Jean Bernard et de la Clinique Victor Hugo et la volonté partagée de travailler ensemble autour d’un projet au service de la santé des Sarthois.

Sur la base d’un projet médical commun et fédérateur, trois établissements de santé, la Clinique Victor Hugo, le Centre Jean Bernard (ILC) et le Centre Hospitalier du Mans, se sont regroupés sur un même site pour renforcer une offre médicale de proximité. Un partenariat public-privé inédit qui permet d’accueillir plus de patients et d’améliorer les soins en cancérologie dans un département (La Sarthe) qui est considéré comme l’un des plus grands déserts médicaux de France (97e département français sur 103 en matière de densité médicale). Ouvert depuis le début de l’année, le CCS sera inauguré le 6 octobre prochain.

Partant d’une volonté commune basée sur un projet médical fort, la Clinique Victor Hugo, le Centre Jean Bernard (établissements de santé privés) et le Centre Hospitalier du Mans (établissement de santé public), sont trois établissements complémentaires dans le traitement non chirurgical du cancer, qui collaborent pour une meilleure prise en charge des patients.

« Les locaux de la Clinique Victor Hugo et du Centre Jean Bernard étaient devenus moins adaptés et sans possibilité d’extension, explique Patricia Tassin, directrice de la Clinique Victor Hugo. Ce fut alors l’occasion d’impulser un projet de grande ampleur avec notre partenaire, le Centre Hospitalier du Mans. Aujourd’hui, nous pouvons proposer aux Sarthois une offre de soins alliant proximité, haute technicité et excellence médicale. »

Des avantages considérables

Dans ces nouveaux bâtiments flambant neufs de 22 000m², les patients peuvent désormais bénéficier d’une prise en charge complète de qualité et d’un parcours de soins simplifié. En effet, il n’est plus nécessaire pour les patients de se déplacer entre le Centre Hospitalier du Mans, la Clinique Victor Hugo et le Centre Jean Bernard pour une consultation, un traitement par radiothérapie, une scintigraphie ou encore une séance de chimiothérapie.

Mais la mise en place de ce partenariat n’a pas été de tout repos. « Il a fallu créer un nouveau modèle juridique validé par l’Agence Régionale de Santé et bien sûr, apprendre à travailler ensemble, harmoniser nos protocoles, ajuster nos méthodes de travail. Une aventure humaine où nous avons appris à nous connaître et à tirer avantage des forces de chacun » explique Guillaume Laurent, directeur général du Centre Hospitalier du Mans.

Grâce à l’investissement des différentes directions, des équipes médicales et paramédicales à toutes les étapes du projet, le Centre de Cancérologie de la Sarthe a pu ouvrir en totalité ses portes en janvier dernier. Aujourd’hui, ce partenariat public-privé permet une mutualisation complète des équipes de la pharmacie, de la médecine nucléaire, du brancardage et de l’accueil. Un exemple concret : ce partenariat novateur permet d’avoir au sein même du service de chimiothérapie ambulatoire une Unité de Reconstitution des Cytotoxiques (URC) commune pour une délivrance des poches de chimiothérapie au plus près des patients à qui elles sont administrées. Depuis l’ouverture, cette unité prépare plus de 4 500 poches par mois (soit 55 000 par an).

La mutualisation des moyens permet également d’accueillir dans une unité commune d’hospitalisation de 8 lits, des patients indifféremment de la Clinique Victor Hugo et du Centre Hospitalier du Mans.

Construit autour d’un projet médical commun, le CCS a également permis la création d’un plateau technique de pointe, digne des plus grands centres. «Notre plateau est notamment doté de deux Halcyon en miroir, de deux TrueBeam dont un Edge équipé du système de repositionnement BrainLab et d’un Cyberknife®, un robot d’une précision infra millimétrique » détaille le Dr Cédrik Lafond, oncologue radiothérapeute du Centre Jean Bernard. Des arguments de taille qui pourraient faciliter le recrutement des médecins.

Le Centre de Cancérologie de la Sarthe, c’est :

Un investissement de 78 millions d’€ (dont 20 millions d’€ d’aide de l’ARS Pays de la Loire) Une superficie de 22 000 m² 400 collaborateurs 50 médecins 75 lits d’hospitalisation complète 64 places d’hospitalisation de jour

Premier service de médecine nucléaire public/privé

Le Centre de Cancérologie de la Sarthe accueille le 1er service de médecine nucléaire mutualisé en France entre des équipes du privé et du public autour d’un Groupement de Coopération Sanitaire (GCS). Ce service rassemble en effet le savoir-faire du personnel du Centre Hospitalier du Mans et celui du Centre Jean Bernard comme le rappelle le Dr Macé et le Dr Boursot.

L’objectif est simple : réduire les délais de prise en charge grâce à un plateau technique dernière génération, composé notamment de 2 TEP Scan et 4 gamma-caméras.

Des projets à venir

Neuf mois après leur installation, les équipes du Centre de Cancérologie de la Sarthe fourmillent déjà de nouveaux projets. « Nous souhaitons mettre en place un Groupement de Coopération Sanitaire pour la recherche clinique afin de grouper les essais et multiplier les inclusions pour faire bénéficier aux patients des plus récentes avancées thérapeutiques », indique le Dr Yoann Pointreau, spécialiste en oncologie radiothérapie. Le Centre de Cancérologie de la Sarthe peut s’appuyer sur l’expertise de ses équipes médicales, pharmaceutiques et soignantes. Rappelons que le Centre Hospitalier du Mans, est classé parmi les premiers établissements hospitaliers non universitaires de France en matière de recherche clinique, et que le Centre Jean Bernard, en collaboration avec la Clinique Victor Hugo, est connu pour son grand nombre d’inclusions annuelles dans les essais cliniques.

A venir aussi : la création d’un fonds de dotation commun pour la Maison des Patients accueillant des soins de support, à proximité du Centre, engagée dans la lutte contre le cancer.

« Travailler main dans la main entre établissements privés et publics est aujourd’hui une nécessité et ce projet de s’unir pour le bénéfice des patients est une réussite ! » concluent le Dr François Goupil et le Dr Olivier Dupuis, présidents des commissions médicales du Centre Hospitalier du Mans et de la Clinique Victor Hugo. Le Centre de Cancérologie de la Sarthe pourrait accueillir plus de 5 000 nouveaux patients d’ici la fin de l’année. Il deviendrait ainsi l’un des centres de cancérologie majeurs en France.

Les prévisions annuelles de l’activité du Centre de Cancérologie de la Sarthe :

80 000 consultations (oncologues, hématologues et onco-radiothérapeutes, spécialistes d’organes), 5 000 nouveaux patients, 43 000 séances de radiothérapie

Médecine nucléaire : 13 000 scintigraphies & 9 000 TEP Scan, 30 000 séances de chimiothérapie, 3 000 séjours d’hospitalisation complète

 

Plus d'actualités

23/02/2024

Ouverture de l’Unité de Réadaptation Cardio Vasculaire de l’Hôpital Privé Saint Claude

23/02/2024

Chirurgie Pédiatrique au Sidobre

23/02/2024

Centre du sommeil