Actualités

Au moment de choisir sa contraception, de nombreuses possibilités et d’options s’offrent aux femmes. A l'occasion de la journée mondiale de la contraception 2022 du 26 septembre dernier, ELSAN fait le point sur les différentes contraceptions et vous aide à choisir celle qui sera la plus adaptée en fonction de vos besoins, votre âge et vos habitudes.

Qu’est ce que la contraception ?

La contraception se définit par la méthode visant à éviter, de façon réversible et temporaire, la fécondation d’un ovule par un spermatozoïde ou, s’il y a fécondation, la nidation de l’œuf fécondé (Larousse). Aujourd’hui, certaines contraceptions permettent également d’éviter la transmission de maladies sexuelles (MST) telles que les virus du SIDA, ou les papillomas. Il est important de choisir la contraception adaptée à ses besoins et sa situation. Pour bénéficier de conseils, consultez votre médecin généraliste, votre gynécologue ou votre sage-femme/maïeuticien.

Les moyens de contraception hormonale, mécanique ou naturelle agissent sur le cycle menstruel afin d'empêcher la survenue d'une grossesse.

Qu’est-ce que le cycle menstruel ?

Le cycle menstruel est composé de 2 phases séparées par l’ovulation. La première, appelée phase folliculaire est caractérisée par la stimulation des follicules ovariens par l’hormone folliculo-stimulante (FSH), fabriquée par l’hypophyse. Les follicules ovariens permettent la production d’un ovule mature et la sécrétion d’œstrogènes qui agissent sur la muqueuse utérine.

Ensuite, l’ovulation est provoquée par une augmentation du taux d’hormones lutéinisante grâce aux œstrogènes qui libèrent l’ovule mature des trompes de Fallope jusqu’à l’utérus.

La seconde phase, appelée phase lutéale, sépare l’ovulation et l’apparition des règles. Le follicule produit de la progestérone qui contribue au renforcement de la muqueuse utérine en vue de la nidation.

Dans le cas où l’ovule ne serait pas fécondé, et qu’il ne s’implante pas dans l’utérus, le taux de progestérone et d’œstrogènes diminue radicalement. Alors la couche superficielle de la muqueuse utérine se détache et provoque des écoulements : ce sont les règles.

Le cycle menstruel, composé de la phase folliculaire, de l’ovulation et de la phase lutéale dure en moyenne 28 jours. C’est la première phase qui fait varier la durée du cycle.

Comment choisir sa contraception ?

les moyens de contraception

Le choix des méthodes contraceptives diffère par la voie et la fréquence d’administration.

  • La pilule est un comprimĂ© hormonal Ă  prendre chaque jour pendant 21 ou 28 jours. Elle protège contre les risques de grossesse mais ne permet pas une protection contre les maladies sexuellement transmissibles. Il s’agit d’une contraception hormonale.
  • Le stĂ©rilet est un dispositif intra-utĂ©rin. Il est placĂ© par un mĂ©decin gynĂ©cologue ou une sage-femme/maĂŻeuticien. Selon les modèles, il est efficace entre 4 et 10 ans et peut ĂŞtre Ă  hormones (progestatives) ou en cuivre. Le stĂ©rilet est une contraception hormonale ou mĂ©canique.
  • Le prĂ©servatif masculin ou fĂ©minin est un dispositif qui se place autour du pĂ©nis ou Ă  l’intĂ©rieur du vagin Ă  chaque rapport sexuel. Il protège efficacement contre les risques de grossesses et les infections sexuellement transmissibles (IST). Il s’agit d’une contraception mĂ©canique.
  • L’implant contraceptif est un bâtonnet d’hormone cylindrique d’environ 4 centimètres. Il est placĂ©, avec une incision Ă  l’intĂ©rieur du bras sous anesthĂ©sie locale par un mĂ©decin ou une sage-femme/maĂŻeuticien. L'implant est une contraception hormonale.
  • Le patch contraceptif fonctionne comme la pilule. On le place chaque semaine pendant 3 semaines sur le ventre, le bas du dos ou les Ă©paules, puis une semaine s'Ă©coule sans patch, pendant laquelle des saignements apparaissent. En cas d'oubli, au moment de le changer, vous ĂŞtes protĂ©gĂ©e contre le risque de grossesse pendant 48h. Le patch ne protège pas contre les infections sexuellement transmissible. Il s'agit d'une contraception hormonale.

Cet article a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à vous conseiller.

Pour bénéficier de la contraception correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations ou conseils médicaux, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Trouvez votre praticien gynécologue au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions les plus posées :

Combien de temps dure l'effet de la pilule contraceptive ?

La pilule fonctionne immédiatement après la première prise. Au bout de 21 comprimés, on observe 7 jours d'arrêt, période pendant laquelle surviennent des saignements (qui remplacent les vraies règles). Certaines pilules ont 28 comprimés dont 7 placebo. Lors de cette période d'arrêt, la protection persiste.

Quelle contraception choisir ?

Le choix de la contraception dépend de plusieurs facteurs. Les dérèglements hormonaux, la nature des rapports sexuels, l’assiduité, et bien d’autres. Le choix pourra alors se porter sur les préservatifs, la pilule, l’implant ou le stérilet. Certaines contraception peuvent avoir une efficacité variable en fonction du nombre et de la fréquence d'intervention de l'individu. En effet, la pilule, dépendante de sa prise quotidienne, aura une efficacité pratique inférieure à son efficacité théorique (99%). En revanche, des contraceptions comme l'implant ou le stérilet, qui sont posées une fois par un professionnel et qui restent en place plusieurs années ont une efficacité pratique équivalente à leur efficacité théorique.

Combien coûte un implant contraceptif ?

L'implant contraceptif est prescrit par un médecin ou une sage-femme, et est délivré en pharmacie sur ordonnance médicale. Son prix indicatif en 2022 est de 106,44 euros. L'implant contraceptif est remboursé à 65% par la Sécurité Sociale.

Peut-on tomber enceinte pendant les règles sans contraception ?

Oui, une relation sexuelle au cours des règles peut conduire à une grossesse sans contraception. Même si la probabilité de tomber enceinte est plus faible pendant la période des règles, elle existe. Pour éviter une grossesse, en cas de rapport non-protégé, il est recommandé d’avoir recours à une contraception d’urgence.

Qui peut bénéficier d’une contraception ?

En France, toutes les femmes ont accès à la contraception, indépendamment de leur âge et de leur accès aux soins. Certains contraceptifs sont délivrés sur ordonnance lors d’une visite chez votre professionnel de santé (médecin généraliste, gynécologue ou sage-femme), d’autres sont disponibles en libre accès en magasin de grande distribution ou d'alimentation générale, en pharmacie ou dans les Centres de Planification et d’Education Familiale (CPEF).

Quel moyen de contraception est le plus efficace ?

La contraception la plus efficace dépend de son efficacité pratique. En effet, pour mesurer l'efficacité d'une contraception, il est important de distinguer l'efficacité théorique et l'efficacité pratique. Par exemple, les contraception, qui nécessite une intervention régulière, comme par exemple, le patch ou le préservatif, voient leur efficacité passer de 99% en théorie à 75% en pratique.

Quels sont les contraceptions masculines ?

Il existe trois types de contraception masculine. Le préservatif, la vasectomie et le retrait. La vasectomie est une stérilisation masculine définitive. Elle consiste à bloquer le passage des spermatozoïdes depuis les testicules. Ainsi ils ne peuvent pas se mélanger au fluide spermatique (qui s'écoule lors de l'éjaculation). La vasectomie n'empêche donc ni l'érection, ni l'éjaculation. Le retrait est une technique qui consiste pour l'homme à se retirer avant son éjaculation. Cette technique a une efficacité pratique très limitée.

Plus d'actualités

Journée internationale des aides-soignants aux Hôpitaux Privés du Hainaut

Journée internationale des aides-soignants à la Clinique de Saint-Omer

Journée internationale des aides-soignants à l'Institut Ophtalmique de Somain