Actualités

La Clinique médicale et cardiologique d’Aressy, un établissement ELSAN, ouvre début novembre une unité Douleur chronique sous la responsabilité du Docteur Dujardin, médecin algologue. Cette nouvelle offre de soins proposée en hôpital de jour prend en charge des patients présentant des douleurs chroniques résistantes aux traitements de première intention.

Une prise en charge multidisciplinaire

L’unité douleur chronique est composée d’une équipe multidisciplinaire intégrant un médecin algologue, une infirmière référente douleur, une psychologue, un kinésithérapeute, une diététicienne, une assistante sociale.

Chaque patient souhaitant bénéficier de cette consultation doit être adressé par son médecin traitant. Il se voit alors remettre un questionnaire d’évaluation multidimensionnelle de sa plainte douloureuse. Une fois le dossier validé, il est pris en charge pour une évaluation initiale pluridisciplinaire par le médecin, l’infirmière, la psychologue et la kinésithérapeute.

Le Docteur Dujardin explique : « cette évaluation pluridisciplinaire va nous permettre d’identifier les besoins précis du patient, et de lui proposer soit un suivi individuel en consultation médicale, soit un suivi en groupe dans le cadre d’une hospitalisation de jour. Organisée tous les mardis après-midi, cette hospitalisation est composée de 3 ateliers proposant diverses activités : ateliers d'éducation thérapeutique, thérapie cognitivo-comportementale, activité physique adaptée, relaxation, yoga, méditation, art thérapie, diététique et accompagnement social ».

Equipe de l"unité douleur chronique du CMC Aressy - ELSAN

Pour Sabine Borali, directrice de l’établissement « nous avons souhaité que l’approche proposée soit résolument multidisciplinaire pour proposer une prise en charge globale du patient et trouver ainsi des solutions durables et adaptées ».

Les pathologies douloureuses chroniques pouvant être prises en charge au sein de l’unité sont par exemple :

  • Douleurs neuropathiques périphériques et centrales,
  • Douleurs chroniques post-zostériennes,
  • Douleurs rachidiennes dont lombo radiculalgies, névralgies cervico-brachiales,
  • Syndrome douloureux régional complexe (neuralgodystrophie)
  • Douleurs musculo squelettiques,
  • Fibromyalgie,
  • Etc.

La douleur chronique, quelques chiffres

Migraines, céphalées (maux de tête), lombalgies (maux de dos), fibromyalgies associant douleurs articulaires et troubles du sommeil, ou encore sciatiques : la douleur chronique est définie comme une douleur qui perdure pendant au moins 3 mois.

  • La douleur fait partie du quotidien de nombreux Français. 32 % expriment une douleur récurrente depuis plus de 3 mois et 20 % déclarent des douleurs chroniques d’intensité modérée à sévère.

  • La douleur constitue ainsi le premier motif de consultation dans les services d’urgences et chez le médecin généraliste.

  • 1 patient douloureux chronique sur 2 a une qualité de vie altérée.

  • 45 % des patients douloureux chroniques sont concernés par des arrêts de travail dont la durée moyenne cumulée dépasse 4 mois par an.

  • Plus de 2/3 des patients (70 %) souffrant de douleur chronique présentent également des troubles dans d’autres domaines de leur vie (troubles du sommeil, anxiété, dépression, troubles cognitifs).

Source : Société Française d'Étude et de Traitement de la Douleur (SFETD)

Plus d'actualités

La prostate : le point avec le Dr Colin, urologue à la Polyclinique Vauban

On recrute aux Hôpitaux Privés du Hainaut !