Spécialités

Médecine intensive-réanimation

Qu'est-ce que la médecine intensive-réanimation ?

La médecine intensive-réanimation (MI-R) est une spécialité qui comprend la prévention, le diagnostic et le traitement de toutes les formes de dysfonctions et défaillances d’organes vitaux (poumons, cœur, reins, foie, cerveau…). Elle s’applique donc chez des patients en situation critique mais dont le pronostic est potentiellement favorable. La diversité des cas cliniques fait que cette spécialité est particulièrement polyvalente. Le praticien requiert des connaissances :

A cela doit s’ajouter une parfaite connaissance de nombreux gestes techniques spécifiques.

Les médecins de médecine intensive et de réanimation exercent dans des établissements de santé au sein d’unité de soins critiques avec 3 niveaux de gravité par ordre croissant :

  • Unité de Surveillance Continue (USC)
  • Unité de soins intensifs
  • Unité de réanimation

Médecine intensive - réanimation

Que fait le médecin intensiviste - réanimateur ?

Le service de soins critique admet les patients présentant une (surveillance continue) ou plusieurs (réanimation) défaillances d’organe suite à un traumatisme, une infection sévère, une affection aiguë (défaillance respiratoire ou cardiaque), une intervention chirurgicale (le plus souvent après admission aux urgences). L’objectif premier est de pallier la ou les défaillances par des moyens techniques :

  • assistance respiratoire
  • assistance cardiaque
  • assistance circulatoire ou hépatique
  • dialyse, etc.

Dans un second temps, il s’agit de traiter la cause de la défaillance pour stabiliser le patient et pouvoir le transférer dans le service le plus à même de suivre son état, en fonction des organes défaillants.

Comment fonctionne un service de réanimation ?

Le service de réanimation accueille les patients 24h/24 et 7j/7 que lui emmène le SAMU ou le SMUR ou suite à une intervention au bloc opératoire ou une décompensation aigue dans un des services de l’établissement. L’équipe est formée de médecins spécialistes de médecine intensive – réanimation (nouveau diplôme depuis 2018) ou de médecins spécialistes ayant validé un diplôme spécifique de réanimation médicale (DESC) ou un anesthésiste-réanimateur et de personnels soignants eux aussi spécialisés.