Actualités

Mars Bleu 2024 : La Clinique Esquirol Saint Hilaire et Calabet se mobilise pour sensibiliser le plus grand nombre à l’importance du dépistage du cancer colorectal

Dans le cadre de Mars bleu, mois de sensibilisation au dépistage et à la recherche autour du cancer colorectal, la Clinique Esquirol Saint Hilaire et Calabet, un établissement ELSAN, se mobilise activement pour faire prendre conscience au plus grand nombre de l’importance d’un dépistage régulier contre le cancer colorectal, le 2ème cancer le plus meurtrier en France.

A cette occasion, les équipes de la Clinique Esquirol Saint Hilaire et Calabet s’engagent pleinement afin d'informer sur l'importance cruciale du dépistage. C’est dans ce cadre qu’une journée d’information sur le cancer colorectal (dépistage, prise en charge, accompagnement) était organisée ce mercredi 20 mars 2024 avec :

  • De 14h à 18h, présence de stands d’information dans le hall des hospitalisations avec la participation de nos partenaires associatifs et institutionnels locaux :  Action Cancer 47,  Le CRCDC, Le Comité de Cancérologie L&G,  Le laboratoire Ethicon et son colon gonflable,  La Ligue contre le cancer L&G,  Mon Espace santé,  La section Sport santé du SUA L&G,  Mme Naffah, sophrologue

  • A 18h, notre conférence en présentiel et visio et également traduite en Langue des Signes Française, avec cette année la participation de :
  • Dr Elisabeth ANGOT RIGOLE - Médecin coordonateur CRCDC47 - "Introduction sur le dépistage organisé du cancer colo-rectal" Dr Thierry GAULTIER - Gastroentérologue CESH - "Dépistage du cancer colique, pourquoi, comment ?"
  • Dr Maël CHALRET DU RIEU - chirurgien digestif et viscéral CESH - "La chirurgie colo rectale, pourquoi et comment ?"
  • Dr Galaad BERNARD FAURE - Oncologue radiothérapeute CROMG - « Retour vers le futur de la Radiothérapie »
  • Mr Régis MEYRAN - Directeur offre de soins CESH - "Guidance, associer les usagers à l'amélioration de leur prise en charge" « Le bilan de stomathérapie »
mars bleu à la clinique

Une identification de la maladie difficile sans dépistage régulier

Dans la grande majorité des cas, le cancer colorectal provient d’une tumeur bénigne qui évolue lentement et finit par devenir cancéreuse. Il se caractérise par une prolifération anormale des cellules au niveau de la muqueuse de la paroi interne du colon ou du rectum. Il se développe le plus souvent à partir d'un polype.

Le manque de symptômes en début de maladie souligne l'importance du dépistage. Il est recommandé aux personnes de plus de 50 ans de réaliser le dépistage tous les deux ans afin d’en assurer l’efficacité. Il permet une détection précoce augmentant les chances de guérison. Rappelons que détecté à un stade précoce, le cancer colorectal peut être guéri 9 fois sur 10. Pourtant seuls 30% des personnes concernées effectuent le test alors qu’il permettrait d’éviter plus de 6500 décès chaque année.

Les personnes âgées de plus de 50 ans sont davantage concernées. L’âge moyen de survenue de la pathologie est de 70 ans. Les antécédents familiaux, certaines pathologies telles que le diabète ou les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, et habitudes de vie peuvent contribuer à sa survenue. La consommation excessive de viande rouge, le tabac, l'alcool, et le manque d'activité physique régulière augmentent le risque.

Un dépistage simple, indolore et efficace 

Le dépistage du cancer colorectal est simple, indolore, rapide et à faire chez soi. Le test consiste en la recherche de sang dans un prélèvement de selles ensuite envoyé au laboratoire d’analyses. Il permet de détecter une tumeur bénigne avant qu’elle n’évolue en cancer ou détecter une tumeur cancéreuse à un stade précoce afin d’augmenter les chances de guérison. Le kit de dépistage pédagogique se compose d’un mode d’emploi, un formulaire d’identification, un dispositif de recueil et prélèvement des selles, ainsi qu’une enveloppe de retour affranchie.

Le test de dépistage est entièrement pris en charge par l’Assurance Maladie.

En cas de résultat négatif, le test est à refaire tous les deux ans. En cas de résultat positif, une consultation avec un gastroentérologue permettra de réaliser une coloscopie afin de préciser le diagnostic.

  • Le cancer colorectal en quelques chiffres :

    3e cancer le plus fréquent et 2e cancer le plus meurtrier en France

    Plus de 47 000 nouveaux cas chaque année en France.

    17 000 décès par an en France

    95% des personnes concernées ont plus de 50 ans

    30% des personnes concernées réalisent le dépistage

    9 fois sur 10, le cancer colorectal se soigne s’il est dépisté à un stade précoce

    0€ : le prix d’un dépistage efficace et indolore

    Chiffres Santé Publique France / Institut National du cancer

Plus d'actualités

11/04/2024

Les cliniques et hôpitaux privés entreront en grève totale à partir du 3 juin pour sauver leurs établissements

03/04/2024

Communiqué de presse Hôpitaux privés

25/03/2024

Ouverture "Le comptoir" à la Clinique Esquirol Saint Hilaire