Actualités

Face à l’émergence de plus en plus de cas de « Covid Long » et la difficulté pour les patients de trouver une réponse adaptée, l’ARS a invité les acteurs
de santé à définir et coordonner un nouveau parcours patient. La Clinique Saint-Orens s’est portée candidate pour ce nouveau projet.

Nous recevons depuis plusieurs mois des patients présentant une fatigabilité importante et un contexte global de « déconditionnement», c’est-à-dire une diminution des capacités à réaliser les tâches habituelles du quotidien, tant dans la vie personnelle que professionnelle, dans les suites d’un épisode de Covid. Ces patients nous sont souvent adressés après une longue période de recherche d’une pathologie pouvant expliquer les symptômes » explique en préambule, le médecin coordinateur du nouveau projet de la clinique de Saint-Orens.
« Le diagnostic peut être difficile à poser car les patients peuvent présenter des formes très variables de la maladie, avec une fatigabilité importante, des pertes de mémoire ou des difficultés de concentration, des douleurs pouvant être diffuses, mais aussi des signes digestifs et neurologiques » poursuit-il.

Pourquoi un programme dédié ? 

L’expérience a montré que proposer un programme de réentrainement trop intensif et trop rapide peut être contre-productif.
En effet face à la fatigabilité importante, il convient de proposer aux patients un programme dont l’intensité augmente de manière douce et pondérée. L’équipe pluridisciplinaire, composée de kinésithérapeute, psychologue, diététiciens, infirmières autour du médecin coordinateur, a créé un nouveau programme de réhabilitation au proposant des séances de réentrainement à l’effort, des séances de ventilation dirigées afin de réapprendre à respirer efficacement, mais aussi des séances de gestion du stress et de relaxation.

Un projet au sein d'un dispositif régional 

Face à ce nouveau problème de santé publique, l’ARS a proposé la mise en place d’un réseau de structures labellisées sur la prise en charge du « Covid long ». Ce réseau composé de structures de soins de ville, de structures d’hospitalisations médico-chirurgicales et de rééducation participe à l’élaboration
d’un parcours coordonné de soins. Les patients et leur médecins traitants pourront ainsi facilement identifier les lieux de confirmation du diagnostic Covid (structures Médico-chirurgicales = MCO) et les structures de prise en soins (soit médicales MCO, soit de réhabilitation SSR).

©La Dépêche du Midi - journaliste Pierre Vincent 

Plus d'actualités

Premiers jobs organisés les 9,11 et 13 mai 2022 pour les 3 établissements territoires toulousains

Mois sans tabac : témoignage d’un patient suivi à la Clinique St Orens

Comment prendre soin de son coeur ? Conseils de 3 experts