Actualités

Accompagner les vivants

Offrir apaisement et dignité aux patients, chez eux, lors de leurs derniers jours, telle est la mission de l’équipe de l’Hôpital Privé du Grand Narbonne. Alors que le dossier ultra-sensible de l’« aide à mourir » devrait être réexaminé avant l’été, plongée dans une tournée délicate, entre la vie et l’amour.

AVEC SON VIEUX CARTABLE EN CUIR DE MÉDECIN DE CAMPAGNE, Jean-Baptiste, 35 ans, ouvre les portes, sans hésitation.
« Il s’appelle Fernand, prévient avec un accent suisse la femme du patient, Marguerite. Il se fait beau. »

Ce jeudi 29 février, au rez-de-chaussée de ce pavillon proche de Narbonne (Aude), les rires résonnent. Ce sont ceux des deux soignantes de l’équipe mobile d’hospitalisation à domicile, qui entourent le lit médicalisé de Fernand. Elles le redressent, remontent les coussins et tirent les draps.
« La piña colada, avec ou sans alcool ? » le questionne Tiphanie.

« Secret professionnel », tranche-t-il d’une voix enrouée. Le vieil homme de 87 ans est revenu la veille de l’hôpital, sans informations sur son état.

Le rasoir à la main, Isabelle, l’aide-soignante, l’interroge : « On enlève tout ? » Elles gloussent encore. Ce geste du quotidien, il ne peut plus le faire.
 

Marguerite se fait discrète, dans l’encadrement de la porte, elle apprécie un peu de gaieté et en profite pour s’adresser au docteur : « Il a quoi, mon mari ? »

Jean-Baptiste choisit ses mots : « À l’hôpital, ils ont trouvé une masse tumorale, il est de retour à la maison parce qu’à son âge on ne va pas l’embêter à chercher l’origine ou lui infliger un traitement qu’il ne supporterait pas. On va faire en sorte qu’il soit le plus confortable possible. »

L’élégante femme aux cheveux blancs, crêpés en chignon, reçoit la sentence : « Qu’il parte doucement, c’est mieux pour lui. »
L’ancienne régleuse d’aiguilles pour de grands horlogers accepte les bras de Jean-Baptiste.

Aperçu du début de l'article ELLE

ELLE - Hebdomadaire du 14 mars.

Plus d'actualités

22/04/2024

Sauvons le système de santé et défendons ENSEMBLE l’accès aux soins partout en France

22/04/2024

HosCare’Tour sur les routes des Hauts de France : programme de Mai 2024

07/03/2024

"La Clinique du Pont de Chaume, un établissement de référence"