Actualités

Un diagnostic plus précis au CMC

Au bloc opératoire du Centre médico-chirurgical de Tronquières ELSAN, à Aurillac, Baptiste Olivi, chirurgien urologue, utilise désormais l'échographie en trois dimensions pour réaliser les biopsies de la prostate des patients. L'examen consiste à prélever des échantillons de tissu pour vérifier la présence ou non de cellules cancéreuses.

« Aller au plus près des cellules »

La biopsie est prescrite lorsque plusieurs indicateurs sont suspects. La surveillance du cancer de la prostate consiste à se faire dépister par toucher rectal et prise de sang, pour contrôler le taux d'une protéine, le PSA, qui n'est pas systématique.

Jusqu'ici, les biopsies étaient endo-rectales : réalisées à travers le rectum du patient. « Le risque infectieux était important », explique Nicolas Buffaud, ingénieur au sein de Koelis, entreprise grenobloise leader dans le secteur de l'équipement de la biopsie de la prostate. Moins invasive, la biopsie 3D avec option transpérinéale mise au point par Koelis, limite les risques infectieux, et permet surtout d'être plus précis. « On laisse passer deux fois moins de cancers », estime Baptiste Olivi, qui a porté ce projet avec son homologue de Mont-de-Marsan, Denis Rey (*).

L'IRM du patient est enregistrée dans le système avant l'examen, puis, l'image de l'IRM fusionne avec celle de l'échographie transrectale en temps réel, et c'est là l'avancée technologique. « Cela nous permet d'avoir une vision en trois dimensions, et chacun de nos mouvements se voit à l'écran. » Ainsi guidé par l'image virtuelle, le médecin peut cibler avec plus de précision son prélèvement dans la lésion. « On peut aller au plus près des cellules », précise encore Baptiste Olivi. Une cinquantaine d'établissements des santé sont déjà équipés, dont la moitié avec l'option transpérinéale.

(*) Denis Rey, urologue, intégrera l'équipe de médecins du CMC très prochainement.

Quand se faire dépister ? Tous les deux ans à partir de 50 ans, mais il est recommandé de commencer dès 45 ans.

©La Montagne, 24 septembre 2022

Plus d'actualités

On recrute aux Hôpitaux Privés du Hainaut !

Exposition de MiA Loret-Jarry à Santé Atlantique