Artérite (AOMI) : causes et traitements

La maladie athéromateuse ou artérite est une pathologie des artères qui se caractérise par l’accumulation de cellules graisseuse au niveau de la paroi artériel qui se calcifie et peuvent obstruer partiellement ou totalement ces vaisseaux. C'est une maladie qui diminue le diamètre des artères et empêchent la bonne circulation du sang. La principale cause de cette maladie est le cholestérol. Non traitée, une artérite peut réduire l'espérance de vie du patient et entraîner des complications cardio-vasculaires sévères pouvant engager le pronostic vital.

Trouver un spécialiste en Angiologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

On désigne par le terme artériopathie des membres inférieurs, artérite des jambes ou encore artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI), une maladie qui affecte les artères des jambes. 
Comme son nom l'indique, il s'agit de l'envahissement de la maladie athéromateuse au niveau du réseau artériel des jambes. Elle est provoquée par un rétrécissement de la lumière artérielle (du passage sanguin) qui dessert les membres inférieurs.

Découvrez quels sont les symptômes, les causes et les traitements de cette pathologie.

Définition : qu’est-ce qu’une artérite ou AOMI ?

L’artérite ou artériopathie des membres inférieurs ou artériopathie oblitérante des membres inférieurs est une maladie qui touche les artères qui irriguent les jambes. Elle affecterait environ un million de personnes en France. Elle se traduit par une diminution du diamètre interne des artères des jambes, voire, dans les cas les plus graves, par l’obstruction de ces artères. Ce phénomène est provoqué, dans la très grande majorité des cas, par le dépôt de cholestérol sous forme de plaques d'athérome dans la paroi des artères. Ces plaques peuvent se détacher, former un caillot ou venir obstruer totalement les artères.

arterite

 

AOMI ? Les réponses de nos chirurgiens

Quels sont les causes et facteurs de risque d’une artérite ?

Parmi les causes de cette pathologie, on observe :

  • L’accumulation de cholestérol dans les artères : cette cause représente le facteur principal de la malade athéromateuse (90 à 95 % des cas). L’excès de cholestérol entraîne des dépôts dans les parois internes des artères, dépôts appelés plaques d’athérome. Ces plaques d’athérome vont provoquer une inflammation des artères. On parle alors d’athérosclérose.
  • Des facteurs de risque : ils peuvent être : un diabète non équilibré, l’âge (les risques sont plus élevés pour les personnes agées, le tabac, l’alcool, le surpoids ou l’obésité, l’Hypertension artérielle, la sédentarité, l’hérédité.

Quels sont les symptômes d’une artérite (douleurs, crampes musculaires, etc) ?

L’artérite ou artériopathie des membres inférieurs est silencieuse les premiers temps. Les symptômes de la maladie athéromateuse ne se manifestent qu’à une phase avancée, avec des douleurs musculaires de type crampes musculaires au niveau des jambes lors de l’effort physique :  on parle de claudication intermittente lorsque le patient ressent une douleur musculaire pendant la marche, à une distance donnée dépendant de la gravité des lésions artérielles. C’est le rétrécissement des artères des jambes qui induit une moindre irrigation de ces dernières et donc une moindre oxygénation des muscles (ischémie). Dans les cas les plus graves, ces douleurs persistent au repos et peuvent entraîner des plaies chroniques au niveau des pieds ou l'apparition d'ulcères cutanés.

arterite

 

 

Quels sont les stades d’évolution d’une artérite ?

On distingue quatre stades d’évolution d’une artérite :

  • Au premier stade, la maladie est asymptomatique.
  • Au deuxième stade, des douleurs musculaires apparaissent à l’effort (ischémie d’effort) et se dissipent au repos.
  • Au troisième stade, ces douleurs perdurent même au repos : ischémie permanente.
  • Enfin, au quatrième stade, le plus grave, les artères atteintes par un rétrécissement se bouchent complètement : on parle d’ischémie permanente aigüe.

Différentes classifications utilisées dans l'AOMI

Classification Fontaine et Leriche
Stade de Fontaine Caractéristiques cliniques Classification de Rutherford Caractéristiques cliniques Classification du CEMV
I Asymptomatique 0 Asymptomatique Asymptomatique
IIa Distance de marche sans douleur
> 200 m
1
________________
2
Claudication intermittente légère
________________
Claudication intermittente modérée
Ischémie d'effort
IIb Distance de marche sans douleur
< 200 m
3 Claudication intermittente sévère Ischémie d'effort
III Douleurs au repos 4 Douleurs au repos Ischémie de repos ou
ischémie critique chronique
IV Ulcère, nécrose, gangrène 5
________________
6
Lésion trophiques distale
________________
Lésion trophiques débordant le niveau
métatarsien proximal
Ischémie de repos ou
ischémie critique chronique

 

Quel diagnostic pour une artérite ?

Le diagnostic d’une artérite des jambes repose sur la recherche des pouls, mais aussi sur la mesure de l’index de pression systolique (IPS). : On compare la pression sanguine des artères au niveau de la cheville avec celle du bras. La pression artérielle est normalement la même aux quatre membres. Un IPS normal est donc >= à 1. Dès que l’IPS est inférieur à 0,9 on commence à parler d’AOMI. Pour compléter le diagnostic, des examens de type échodoppler (échographie des artères), angioscanner ou test de marche sur tapis roulant afin d'évaluer l’ischémie d’effort et le périmètre de marche sont effectués.

Prendre rendez-vous en ligne

Quels traitements pour une artérite ?

Le patient doit changer son hygiène de vie : alimentation et poids équilibrés, arrêt impératif de l’alcool et du tabac, pratique d’une activité physique quotidienne (marche). En parallèle, sont prescrits des médicaments pour prévenir les risques cardiovasculaires : des médicaments anticholestérol, des anti-agrégants plaquettaires, des traitements contre l’hypertension artérielle si besoin. Si ces deux mesures ne suffisent pas ou si l’artériopathie est sévère, une intervention chirurgicale peut s’imposer pour rétablir la circulation sanguine : angioplastie par ballonnet avec plus ou moins mise en place de stent dans l’artère concernée voire pontage vasculaire.

Quel est le suivi après traitement d’une artérite ?

Après le traitement d’une artérite, le patient doit rendre visite régulièrement à son éventuel chirurgien vasculaire et/ou à son angiologue pour le suivi : mesure de l’IPS, échodoppler et tests de marche peuvent alors être pratiqués.

Quelles sont les complications possibles d’une artérite (artérite sévère) ?

En cas de non prise en charge médicale, l’artérite ou artériopathie peut évoluer progressivement vers de graves complications, comme l’ischémie des membres inférieurs, la gangrène ou une autre localisation cardiovasculaire (AVC, infarctus) car elle peut toucher toutes les artères.

Comment prévenir l’apparition d’une artérite de la jambe et du pied ?

Il convient d’appliquer des mesures hygiéno-diététiques : lutter contre la sédentarité et la dyslipidémie, et favoriser le sevrage tabagique.
Par ailleurs, il faut équilibrer son diabète et sa tension si ces pathologies sont présentes.

Quelle est l’espérance de vie avec une artérite ou artériopathie ?

L’espérance de vie est réduite en fonction du grade de l’AOMI : 
Pour une artériopathie des membres inférieurs de grade 2 ( = douleurs à la marche), elle est réduite de 10 ans en moyenne.
Pour une AOMI de grade 3 ou 4 (douleurs permanentes ou ulcères de jambe), le risque de décès à 5 ans est estimé à 70%.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en angiologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens angiologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Article écrit le 12/08/2022, vérifié par Christophe MARCHAND, Polyclinique Inkermann

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Vos questions fréquemment posées :

Comment soigner l'artérite des jambes ?

Le traitement de l’artérite des jambes repose sur plusieurs axes : avoir une bonne hygiène de vie et une alimentation équilibrée, prendre des médicaments anticholestérol, des fluidifiants du sang voire des traitements contre l’hypertension artérielle si nécessaire. Si l'artériopathie n'est pas traitée, elle peut se compliquer d’ischémie des membres inférieurs et d’amputation. D’autre part l’AOMI est souvent associée à d’autres localisations athéromateuses et donc à un risque d’accidents vasculaires cérébraux ou d’infarctus du myocarde.

Quels sont les symptômes d'une artère bouchée de la jambe ?

Au départ une artérite est asymptomatique, puis des douleurs surviennent lors de l'effort physique de marche au niveau du mollet le plus souvent. Une artérite peut aussi , en cas de forme grave, entraîner des douleurs au repos. 

Comment éviter l'artérite ?

Pour éviter une artérite, différentes recommandations sont préconisées : éviter le surpoids et la sédentarité, avoir une alimentation saine, éviter une consommation excessive d'alcool et stopper le tabac.

Artérite ou arthrite ?

L’artérite et l’arthrite sont deux pathologies distinctes qui peuvent être confondues car elles concernent les articulations. L’artérite est une inflammation des vaisseaux sanguins qui irriguent les articulations. L’arthrite, elle, est une inflammation des articulations. Pour faire le diagnostic artérite on mesure le pouls et l’index de pression systolique (IPS). D'autres examens complémentaires peuvent être aussi proposés : échodoppler, angiographie et test de marche. Pour l'arthrite, un examen d'imagerie de l'articulation concernée sera nécessaire. 

Pathologies associées à l'Angiologie

Traitements associés à l'Angiologie

Examens associés à l'Angiologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

212

établissements et centres