Rééducation du périnée

Le périnée, ou plancher pelvien, est une région anatomique située dans le bas du ventre, entre les pubis et le coccyx. Le périnée est constitué d'un ensemble de muscles et de tissus conjonctifs qui soutiennent les organes pelviens, comme la vessie, l'utérus et le rectum. Le plancher pelvien joue un rôle crucial dans plusieurs fonctions corporelles, notamment la miction, la défécation, les fonctions sexuelles et l'accouchement.

Trouver une spécialiste sage-femme à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Renforcement du périnée : comment ça marche ?

Le périnée est un muscle avant tout : la rééducation périnéale passe donc par la sollicitation régulière des muscles du périnée pour simuler l'effort de contraction. dans le but de retrouver une bonne tonicité et élasticité du périnée.

Un périnée tonique et fonctionnel est essentiel pour maintenir la continence urinaire et fécale, c'est-à-dire la capacité à contrôler volontairement l'évacuation de l'urine et des selles. Les muscles du périnée peuvent être renforcés ou relâchés grâce à des exercices spécifiques, souvent recommandés après un accouchement, pour traiter ou prévenir l'incontinence et pour améliorer la fonction sexuelle.

Un premier bilan périnéal permet de déterminer si les dommages subis par le périnée ne sont pas trop étendus. Si c'est le cas, la rééducation consiste simplement en quelques exercices prescrits par votre médecin à pratiquer seul à domicile, ou avec l'aide d'un spécialiste (sage femme, ou kinésithérapeute).

Il existe également des solutions alternatives, comme la rétroaction biologique, souvent appelée biofeedback. Cette méthode, dérivée de la psychophysiologie, vise à redonner au patient le contrôle sur son propre corps, au moyen d’appareils et de capteurs qui amplifient les informations transmises par l'organisme. Elle permet ainsi de prévenir ou traiter un ensemble de problèmes de santé, et est très utile en cas de rééducation périnéale, pour la femme comme pour l’homme.

Chez la femme, l’utilisation de dispositifs vaginaux (sondes vaginales) est également bénéfique pour réapprendre à contracter les muscles pelviens : les efforts fournis pour retenir la sonde dans le vagin permettent aux muscles du périnée de retrouver leur force.

En parallèle de la rééducation périnéale, il est possible que votre médecin vous conseille de modifier certains comportements, changer certaines habitudes alimentaires, ou encore arrêter de pratiquer des sports à trop fort impact sur le périnée.

Rééducation périnéale chez la femme

La rééducation du périnée se fait sur prescription médicale, elle est remboursée à 100 % par l’assurance maladie pour les 10 premières séances, puis à hauteur de 70 % pour les séances suivantes. Le nombre de séances nécessaires à la rééducation du périnée est déterminé par le professionnel de santé, en fonction des critères suivants : 

  • la manière dont s’est déroulée la grossesse ;
  • le déroulement de l’accouchement ;
  • l’état du périnée après l’accouchement ;
  • les symptômes indiquant un problème au périnée (fuites urinaires, envies fréquentes d’uriner) ;
  • la manière dont la patiente réagit lors des séances de rééducation du périnée après l’accouchement.

Rééducation du périnée après un accouchement vaginal classique

Pratiquée en cabinet ou à domicile, la rééducation du périnée doit être effectuée dans les 7 à 8 semaines qui suivent l’accouchement, pour laisser le temps à la cicatrisation du périnée en cas de déchirure au moment de l’accouchement ou de épisiotomie. La rééducation périnéale est encadrée par une sage-femme, un médecin gynécologue ou un kinésithérapeute ayant reçu une formation adaptée. Il faut compter entre cinq et dix séances de rééducation périnéale après un accouchement pour que la musculation du périnée soit équivalente à celle d’avant la grossesse. 

Rééducation en cas de la césarienne

La rééducation du périnée après une césarienne présente certaines spécificités. Le début de la rééducation peut parfois être légèrement retardé, le temps de permettre une guérison complète de la cicatrice, garantissant ainsi que les exercices ne provoquent pas de douleur ou ne perturbent pas le processus de guérison. La rééducation périnéale post-césarienne met un accent particulier sur la douceur des exercices pour éviter toute tension sur la zone abdominale, ce qui est essentiel pour ne pas impacter négativement la cicatrisation. L’approche thérapeutique est donc non seulement adaptée à la condition du périnée mais aussi à celle de l’abdomen post-opératoire. Un professionnel du médical (sage-femme, kinésithérapeute) est présent tout au long de ce processus pour encadrer au mieux la rééducation.

Rééducation préventive prénatale

La rééducation périnéale prénatale, pratiquée durant la grossesse, joue un rôle primordial dans la préparation du corps à l'accouchement et dans la prévention des désagréments post-partum comme l'incontinence. Elle permet également de  limiter les risques de prolapsus (autrefois appelé « descente d’organes »).

Cette approche proactive vise à renforcer les muscles du plancher pelvien, soutenant l'utérus, la vessie, et le rectum, et à améliorer leur élasticité pour faciliter le passage du bébé. À travers des exercices spécifiques comme les contractions de Kegel, la respiration profonde et des techniques de relaxation, les femmes enceintes apprennent à mieux contrôler ces muscles, ce qui peut contribuer à réduire le risque de déchirures durant l'accouchement et à accélérer la récupération post-natale.

Il est recommandé de commencer ces exercices sous la supervision d'un professionnel de santé, après le premier trimestre de grossesse et avec l'approbation du médecin traitant, pour s'assurer que la pratique est sûre et adaptée à vos besoins individuels.

La rééducation périnéale prénatale est donc une étape clé favorisant le maintien de la santé périnéale à long terme.

Prendre rendez-vous en ligne

Rééducation du périnée chez l'homme

Chez l'homme, la rééducation du périnée est particulièrement pertinente conséquemment à certaines interventions chirurgicales, comme l'ablation de la prostate, ou en présence de symptômes d'incontinence urinaire ou de dysfonction érectile. Le renforcement des muscles périnéaux peut aider à améliorer le contrôle vésical, contribuant ainsi à réduire les fuites urinaires. Une musculature périnéale tonifiée peut améliorer la fonction érectile en augmentant le flux sanguin dans la région pelvienne. 

Les différents types de rééducation du périnée

Plusieurs types de rééducations peuvent être envisagées par le spécialiste, selon l'état de santé du périnée et la situation du patient :

  • Rééducation du périnée à l'aide d'une sonde (biofeedback, électrostimulation) ou la rééducation périnéale manuelle et verbale, sans sonde ;
  • Rééducation active (la patiente joue un rôle actif dans les exercices de rééducation du périnée) ou passive (la sonde agit sans que la patiente ait à participer activement) ;
  • Exercices de respiration, car le périnée est considéré comme un second diaphragme qui participe à l’oxygénation de l’organisme ;
  • Rééducation des muscles abdominaux, qui permet de renforcer à la fois les muscles de la sangle abdominale en plus du périnée.

Rééducation du périnée chez le kiné

Un premier rendez-vous médical chez le kinésithérapeute permet d'évaluer l'état de santé du périnée. Un programme spécialisé de rééducation est proposé au patient au terme de cette évaluation, en fonction des résultats obtenus.

Les techniques employées par le kinésithérapeute peuvent inclure des exercices de renforcement musculaire, comme les exercices de Kegel, qui ciblent la contraction et la relaxation des muscles pelviens, et des méthodes de biofeedback, qui aident les patients à prendre conscience de l'activité de leur plancher pelvien grâce à des signaux visuels ou sonores. L'électrostimulation peut aussi être utilisée pour améliorer la tonicité musculaire chez les patients ayant du mal à réaliser les contractions par eux-mêmes. L'objectif est de renforcer les muscles affaiblis, d'améliorer le contrôle urinaire et fécal, et de soutenir les organes pelvien. Le praticien veillera à faire évoluer les séance de rééducation en fonction des progrès musculaires constatés.

Rééducation du périnée à la maison : comment muscler son périnée?

La rééducation du périnée à domicile est une pratique accessible qui peut être réalisée avec peu ou pas d'équipement. en suivant des instructions précises pour s'assurer de l'efficacité et de la sécurité des exercices pratiqués.

Commencez par intégrer les exercices de Kegel dans votre routine quotidienne : ces exercices consistent à contracter et relâcher les muscles du plancher pelvien, simulant le processus d'arrêt du flux urinaire. Il est conseillé de réaliser ces contractions en séries de 10, en maintenant chaque contraction pendant environ 5 à 10 secondes, avec des pauses de même durée entre chaque série. En plus des exercices de Kegel, vous pouvez pratiquer des exercices de respiration profonde pour aider à détendre le plancher pelvien, ainsi que des exercices de pont pour renforcer les muscles environnants. Pour ceux qui souhaitent un retour d'information plus direct sur leur performance, les dispositifs de biofeedback à domicile sont une option, bien que cela nécessite un investissement initial. 

Il est essentiel de rester régulier dans votre pratique et de consulter un professionnel de santé si vous avez des questions ou si vous ressentez une gêne, afin d'ajuster votre routine de rééducation à vos besoins.

Exemples d'exercices de rééducation du plancher pelvien

La rééducation du périnée inclut une variété d'exercices ciblés pour renforcer les muscles du plancher pelvien. Voici quelques exemples d'exercices efficaces et simples à réaliser :

  • Exercices de Kegel : ils consistent à contracter et relâcher les muscles du plancher pelvien, comme si vous tentiez d'arrêter le flux urinaire. Il est recommandé de faire ces exercices plusieurs fois par jour, en contractant les muscles pendant 5 à 10 secondes, puis en les relâchant pendant la même durée.

  • Exercice du pont : allongez-vous sur le dos, les bras le long du corps, les genoux pliés et les pieds à plat sur le sol, à la largeur des hanches. En gardant le dos droit, soulevez les hanches vers le plafond en contractant les fessiers et le plancher pelvien, puis redescendez lentement.

  • Exercice de la chaise imaginaire : debout, dos au mur, écartez légèrement les pieds, puis fléchissez les genoux comme si vous alliez vous asseoir sur une chaise invisible. Maintenez cette position tout en contractant les muscles du plancher pelvien pendant quelques secondes avant de vous redresser.

  • L’élévation des jambes : allongez-vous sur le dos, les jambes tendues. Soulevez une jambe en gardant le genou tendu, sans que l'autre jambe ne bouge ou que le dos ne se cambrer. Contractez votre plancher pelvien en même temps. Répétez avec l'autre jambe.

  • Respiration profonde et consciente : la respiration diaphragmatique peut également aider à renforcer le plancher pelvien. En vous concentrant sur votre respiration, prenez une grande inspiration pour gonfler le ventre, puis expirez lentement en contractant les muscles du périnée.

Ces exercices peuvent être adaptés en fonction des besoins spécifiques et de l'état de santé de chaque personne. Il est important de réaliser ces exercices régulièrement pour observer des améliorations. N'hésitez pas en rentrer en contact avec un spécialiste de la rééducation périnéale - sage-femme, kinésithérapeute - afin de parfaire votre routine et d'éviter toute blessure.

Vos questions les plus fréquentes

Comment faire la rééducation du périnée seule ?

Pour faire la rééducation du périnée seule, commencez par identifier les muscles du plancher pelvien en tentant de stopper le flux urinaire. Une fois localisés, effectuez des contractions, en serrant ces muscles comme si vous essayiez d'empêcher la sortie d'urine ou de gaz, tout en maintenant la respiration normale. Gardez la contraction pendant quelques secondes puis relâchez. Répétez cet exercice plusieurs fois par jour, en augmentant progressivement la durée des contractions et le nombre de répétitions. Intégrez également des exercices de respiration profonde pour aider à détendre le plancher pelvien. Veillez à ne pas solliciter les muscles abdominaux ou fessiers pendant ces exercices. Pour des résultats optimaux, la régularité est clé.

Comment se fait la rééducation périnéale ?

La rééducation périnéale se fait par un ensemble d'exercices et de techniques visant à renforcer et à améliorer la fonctionnalité des muscles du plancher pelvien. Cette rééducation peut inclure des exercices de contraction et de relaxation des muscles périnéaux, souvent connus sous le nom d'exercices de Kegel, qui aident à tonifier et à prévenir l'incontinence. Des outils comme le biofeedback et l'électrostimulation peuvent être utilisés pour aider les patients à identifier et à exercer correctement ces muscles. Ces séances sont généralement guidées par un professionnel de santé spécialisé, tel qu'un kinésithérapeute ou une sage-femme, qui adaptera le programme en fonction des besoins spécifiques de chaque individu.

Quelle est la meilleure rééducation du périnée ?

La meilleure rééducation du périnée est celle adaptée aux besoins individuels de la personne, guidée par un professionnel de santé spécialisé, comme un kinésithérapeute ou une sage-femme. Elle intègre souvent des exercices de Kegel, des techniques de biofeedback, et parfois de l'électrostimulation, pour renforcer et tonifier les muscles du plancher pelvien. L'efficacité repose sur la personnalisation du programme, la régularité des exercices, et l'implication active du patient.

Comment resserrer son périnée rapidement ?

Pour resserrer rapidement son périnée, pratiquez régulièrement des exercices de Kegel qui consistent à contracter et relaxer les muscles du plancher pelvien. Commencez par identifier ces muscles en tentant d'arrêter le flux d'urine. Contractez-les ensuite pendant quelques secondes puis relâchez, en effectuant plusieurs séries par jour. Intégrer des exercices de respiration profonde peut également aider à renforcer cette zone. 


Santé
Atlantique, Saint-Herblain

Annabelle BOYER



Clinique
Bretéché, Nantes

Sandrine



Clinique
du Tertre Rouge, Le Mans

Anaëlle & Peggy



Clinique
Saint-Louis, Poissy

Virginie MERLIN



Clinique
d'Occitanie, Muret

Florence ANGOT



Clinique
du Fief de Grimoire, Poitiers

Virginie



Hôpital
Privé Saint Claude, Saint-Quentin

Charlène GRESPINET



Clinique
Bouchard, Marseille

Manon GARRIGUES



Hôpital
Privé Guillaume de Varye, Saint-Doulchard

Dorothée FONDEUR