Actualités

A l’occasion du mois de sensibilisation au dépistage autour du cancer du sein, les équipes du CHP Brest s’engagent afin d’informer sur l’importance du dépistage. Au cours de sa vie, 1 femme sur 8 sera confrontée au cancer du sein. C'est le cancer le plus fréquent et la 1ère cause de décès par cancer chez la femme !

Programme octobre rose 2023

Vous trouverez, ci-dessous, l’ensemble des actions prévues durant ce mois d’octobre événements qui s’adressent aux patients, accompagnants et professionnels de santé.

Programme octobre rose 2023

Se faire dépister, un geste essentiel !

 Chaque année, 59 000 nouveaux cas sont détectés en France. La détection d’un cancer du sein à un stade peu avancé de son développement peut permettre de guérir plus facilement mais aussi de limiter le recours aux traitements les plus lourds.

Que faire concrètement ?

• Une mammographie de dépistage (examen radiologique), accompagnée d’un examen clinique des seins, tous les 2 ans, pour les femmes de 50 à 74 ans, en l’absence de symptôme apparent ou de facteur de risque. Cette mammographie est prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie. Une échographie complémentaire peut être proposée si nécessaire et sera remboursée selon les conditions habituelles. Ensuite, pour plus de sécurité, dans le cadre du dépistage organisé, les mammographies jugées normales sont systématiquement relues par un second radiologue.

• Une consultation médicale si des changements apparaissent au niveau des seins : apparition d’une boule, d’une grosseur dans le sein ou sous un bras (aisselle) ; modification de la peau (rétraction, rougeur, oedème ou aspect de peau d’orange) ; modification du mamelon ou de l’aréole - zone qui entoure le mamelon - (rétraction, changement de coloration, suintement ou écoulement) ; changements de forme des seins. Ces signes ne signifient pas nécessairement la présence d'un cancer mais doivent être signalés au médecin ;

• Un examen clinique des seins (palpation) par un professionnel de santé (généraliste, gynécologue ou sage-femme), recommandé tous les ans.

• Des modalités de suivi spécifiques, en fonction de leur niveau de risque, pour les femmes présentant des antécédents médicaux personnels ou familiaux, ou certaines prédispositions génétiques. Votre médecin généraliste, votre gynécologue ou votre sage-femme sont des interlocuteurs privilégiés pour répondre à vos questions sur le cancer du sein et son dépistage. Ils peuvent vous orienter, en fonction de votre âge et de votre niveau de risque, vers les modalités de suivi les plus adaptées.

Plus d'actualités

13/01/2024

Une nouvelle spécialité médicale au CHP Brest : la Neurologie

17/11/2023

Rejoignez-nous pour le Mois Sans Tabac au CHP Brest !

11/10/2023

A la maternité, on parle allaitement | mardi 17 octobre 2023