Actualités

La radiothérapie mammaire est un traitement couramment administré pour traiter le cancer du sein. Elle consiste à irradier l’organe mammaire pour détruire les éventuelles cellules cancéreuses qui s’y trouveraient.

Très efficace pour éliminer les cellules cancéreuses, la radiothérapie du cancer du sein a également tendance à détruire certaines cellules saines, ce qui engendre l’apparition d’effets secondaires locaux et généraux plus ou moins sévères.

Aujourd’hui, la plupart des effets secondaires de la radiothérapie mammaire peuvent être correctement pris en charge pour améliorer la qualité de vie des patientes durant leur traitement et favoriser leur guérison durable.

radiotherapie cancer seins

La radiothérapie mammaire, qu’est-ce que c’est ?

La radiothérapie mammaire est un traitement consistant à irradier les cellules cancéreuses d’une tumeur mammaire, à savoir d’un cancer du sein.

Aussi, la radiothérapie est une des armes thérapeutiques phares de la lutte contre le cancer du sein. Pour une efficacité accrue, elle est fréquemment associée à d’autres traitements tout aussi réputés : la chirurgie et la chimiothérapie du cancer du sein.

Le cancer du sein est une tumeur maligne qui se développe à partir des cellules de l’organe mammaire. Il prend la forme d’une petite masse localisée qui se développe de manière incontrôlable pour finir par envahir les tissus qui l’entourent, puis par se répandre dans tout l’organisme.

La radiothérapie mammaire consiste à irradier la tumeur maligne pour détruire les cellules cancéreuses qui la composent.

Elle est couramment administrée après une chirurgie, alors que la tumeur a été ôtée, mais que certaines petites cellules cancéreuses sont suspectées d’avoir pu échapper à l’intervention. Ces dernières pourraient former de nouvelles tumeurs, entraînant la récidive du cancer.

Dans ce cadre, la radiothérapie consiste à irradier la zone de l’intervention chirurgicale afin d’éliminer ces éventuelles cellules cancéreuses restantes pour réduire les risques de récidive.

Le ciblage des cellules cancéreuses lors d’une séance de radiothérapie mammaire se fait mécaniquement, en dirigeant les rayons ionisants vers le site de la tumeur.

Malgré l’amélioration drastique de la précision du ciblage, notamment avec l’avènement de la radiothérapie stéréotaxique robotisée, les irradiations atteignent inévitablement des tissus sains sur leur chemin vers les cellules cancéreuses.

La détérioration de ces tissus sains, tout aussi sensibles aux irradiations que les cellules cancéreuses, peut être à l’origine d’effets secondaires variables chez chaque patiente.

Les effets secondaires de la radiothérapie mammaire

Les effets secondaires de la radiothérapie mammaires peuvent se manifester à un niveau local et/ou général. Ils tendent à varier chez chaque patiente, tant dans leur nature que dans leur intensité. Cela n’est pas corrélé à l’efficacité du traitement.

Les effets secondaires généraux de la radiothérapie sont communs à tous les cancers traités, quelle que soit la zone du corps irradiée. En règle générale, plus la zone irradiée est importante, plus les effets secondaires sont intenses.

La fatigue est l’effet secondaire général de la radiothérapie mammaire le plus souvent rapporté. Elle peut être liée tant à l’action des rayons ionisants sur les cellules de l’organisme qu’au rythme des séances de radiothérapie qui se déroulent 5 jours par semaine, durant 5 à 8 semaines.

Parmi les autres effets secondaires généraux communs de la radiothérapie, on rencontre des nausées, des vomissements, une perte d’appétit, une perte de poids, un essoufflement et un état de faiblesse généralisée.

Les effets secondaires locaux de la radiothérapie mammaire comprennent habituellement une détérioration de la peau du sein traité. Des rougeurs, irritations, sécheresses et démangeaisons sont typiquement observées. La peau peut également brunir temporairement ou durablement.

L’aspect du sein peut également être altéré, tant dans sa taille que dans sa forme et sa texture. Il peut notamment sembler plus ferme, et/ou plus petit. Tout comme son aspect, les sensations du sein peuvent être altérées.

Des douleurs locales dans le sein, le thorax et l’épaule peuvent également survenir à la suite d’une radiothérapie mammaire, souvent dans un contexte de fibrose des tissus irradiés. La mobilité de l’épaule en est parfois altérée.

Le sein, ainsi que le bras du côté du sein traité, peuvent également être œdémateux, enflés, rouges et douloureux.

À long terme, la radiothérapie peut engendrer des troubles cardiaques et pulmonaires. La toux persistante et le poumon radique sont des complications à surveiller dans les années qui suivent un traitement de radiothérapie.

La radiothérapie mammaire peut provoquer de nombreux effets secondaires. Ces derniers sont susceptibles de survenir dès le début du traitement, mais également des années après la fin de ce dernier.

Quelle que soit la temporalité dans laquelle ils s’inscrivent, l’apparition d’effets secondaires doit être signalée à votre équipe médicale au plus tôt pour qu’ils soient pris en charge au mieux.

Désormais, les séquelles des traitements oncologiques font partie intégrante de la prise en charge du cancer du sein.

Le cancer du sein présentant, en outre, un très bon pronostic, il est important de ne pas négliger « l’après-traitement », et de soigner correctement tout effet secondaire pour favoriser un retour à la vie normale optimal.

Article écrit le 27/10/2022, vérifié par Equipe médicale - Institut Privé de Radiothérapie de Metz

Plus d'actualités

Cancer du poumon

Stades du cancer du poumon et espérance de vie

Cancer ORL

Les cancers de la sphère ORL

Cancer de la prostate : les nouveaux traitements