La chimiothérapie, des soins encadrés par la prescription médicale

Avant de débuter son parcours de soins, chaque patient bénéficie d’une consultation avec un oncologue médical.  Le médecin détermine alors un traitement adapté et personnalisé en tenant compte de l’état de santé du patient mais également des caractéristiques de sa pathologie. La stratégie thérapeutique proposée aura préalablement fait l’objet d’une validation lors d’une Réunion de Concertation Pluridisciplinaire par plusieurs médecins spécialistes. Dès validation, une prescription médicale informatisée, remise au patient, formalise le traitement. Cette dernière fait mention des modalités de la prise en charge par chimiothérapie : nombre de cures, médicaments, …

Des contrôles requis dès l’accueil du patient

Dès l’entrée au sein de l’unité de chimiothérapie, plusieurs vérifications sont réalisées auprès du patient afin de s’assurer de sa bonne identité et du traitement qui lui sera administré.

Une aide-soignante prend en charge le patient, l'installe en chambre et contrôle ses différents paramètres vitaux. L’infirmière va ensuite veiller à ce que les paramètres biologiques (prise de sang, …) et les examens requis pour l’administration du traitement sont conformes aux besoins de la prescription. Une infirmière administre alors les prémédications par voie veineuse afin de pallier aux effets secondaires de la chimiothérapie.

Une préparation des poches réglementée et sécurisée

Une fois toutes les vérifications établies, l’équipe de la pharmacie du Centre de cancérologie Les Dentellières débute la fabrication des poches de chimiothérapie au sein d’une unité spécifique stérile, l’UPAC (Unité de Préparation des Anti-Cancéreux) dont l’accès est strictement réglementé. Le pharmacien vérifie dans un premier temps la conformité de la prescription médicale au dossier du patient. Puis, un binôme de préparateurs en pharmacie produit les poches. A chaque étape de la fabrication, celui-ci assure des contrôles règlementaires. Le pharmacien exerce ensuite un second contrôle du traitement de chimiothérapie et veille au bon respect de la prescription médicale. Pour une sécurité optimale, un logiciel dédié trace toutes ces étapes.

Une administration du traitement sous surveillance de l’équipe soignante

L’UPAC transmet la poche de chimiothérapie à l’équipe soignante par un sas sécurisé. Les infirmières réalisent alors un contrôle du traitement médicamenteux (identité du patient, produit, dosage, …) avant de l’administrer, en chambre, au patient. L’équipe soignante veille au bon déroulement de la cure pendant toute la durée de l’administration du traitement au patient, jusqu’à sa sortie de l’unité de chimiothérapie.

Plus d'actualités

Cancer du poumon

Le cancer du poumon non à petites cellules

Traitement du cancer du poumon à petites cellules

Dépistage du cancer colorectal : les tests à effectuer