Le cancer de l’estomac est une maladie qui prend naissance au niveau des cellules de la muqueuse gastrique, le tissu qui tapisse l’intérieur de l’estomac.
Il peut se développer dans les différentes parties de l’organe comme l’antre, le corps, le cardia ou le fundus.

Les premiers symptômes du cancer de la mâchoire

Le cancer de l’estomac peut ne pas entraîner de signes ou symptômes particuliers lorsque la maladie en est à ses tout premiers stades. Dans ces conditions, le cancer de l’estomac est souvent diagnostiqué de manière fortuite où lorsque la maladie a évolué à un stade plus avancé. Certains symptômes, non spécifiques à la maladie, peuvent toutefois mettre la puce à l’oreille et nécessiter une consultation auprès de son médecin pour poser un diagnostic formel et connaître le trouble de santé impliqué.

Cancer de l’estomac : quelques généralités

Selon Santé Publique France, le cancer de l’estomac est diagnostiqué chez 6 557 nouveaux patients en 2018 en France. Il s’agit d’une maladie qui affecte plus les hommes que les femmes (4 264 cas chez l'homme contre 2 293 chez la femme).
Le cancer de l’estomac affecte par ailleurs plus souvent les personnes âgées de plus de 65 ans dans bon nombre des diagnostics.
Malgré l’amélioration du taux de survie nette à 5 ans, le cancer de l’estomac reste une pathologie de mauvais pronostic. L’espérance de vie dépend beaucoup de la localisation de la tumeur et du stade évolutif de la maladie au moment du diagnostic. Lorsqu’il est découvert à un stade précoce, le cancer de l’estomac présente des chances de survie nette à 5 ans très encourageantes.
Dans les premiers stades de la maladie, le cancer de l’estomac peut être totalement asymptomatique et n’entraîne alors aucun signe clinique particulier. Il est souvent découvert de manière fortuite, au décours d’un bilan ou examen pour un autre trouble de santé.
Le cancer de l’estomac peut aussi être repéré à un stade évolutif déjà avancé, lorsque la maladie a envahi d’autres structures voisines ou plus lointaines, et qu’elle commence à provoquer des symptômes inhabituels.
Toutefois, les symptômes du cancer de l’estomac restent peu spécifiques. Leur présence ne signifie pas nécessairement qu’il y a un cancer. Ils peuvent tout à fait témoigner de la présence d’un autre problème de santé bénin affectant notamment le système digestif.

Cancer de l’estomac stade 1 : les symptômes possibles

Au stade 1, le cancer de l’estomac correspond à un stade d’évolution de la maladie dit précoce. La lésion gastrique est limitée à la muqueuse ou à la sous-muqueuse de l’estomac. Le cancer de l’estomac de stade 1 ne s’est pas propagé aux ganglions lymphatiques voisins ni aux organes proches de l’estomac. Habituellement, le pronostic vital est favorable au stade 1.
Les signes cliniques d’un cancer de l’estomac de stade 1 sont souvent peu marqués et non typiques. Ils peuvent totalement être similaires à ceux d’un autre trouble du système digestif comme un ulcère ou une gastrite. Les symptômes du cancer de l’estomac de stade 1 les plus courants sont :

  • Une sensation de douleur ou de brûlure au niveau de l’estomac, surtout après avoir mangé. La douleur n’est pas vive, mais sourde et persistante. Mais elle peut être calmée par la prise de médicaments antiacides ou anti-ulcéreux.
  • Une réduction de l’appétit, s’accompagnant d’une sensation de satiété plus rapide même lorsque les quantités de nourriture ingérée sont faibles. Le patient a bien moins de plaisir à s’alimenter.
  • Des nausées et des vomissements. Le patient peut se sentir vite écœuré, il peut y avoir des rejets gastriques.
  • Une perte de poids sans intention spécifique de maigrir, sans raison ni effort particulier.
  • Une anémie (diminution du taux d’hémoglobine sanguine) qui peut être liée à un saignement de l’estomac, et qui n’est pas spécialement visible dans les selles ou dans les vomissements. Elle s’accompagne souvent d’une pâleur de la peau, d’une fatigue, de palpitations, etc.

Ces symptômes ne sont donc pas étroitement liés à la présence d’une tumeur maligne gastrique et peuvent tout à fait révéler l’existence d’une autre pathologie. Il est cependant recommandé de prendre un rendez-vous avec un médecin si les signes cliniques persistent ou s’aggravent dans le temps.

Cancer de l’estomac stade 2 : les symptômes possibles

Au stade 2, le cancer de l’estomac est à un stade dit intermédiaire. La tumeur de l’estomac peut s’être propagée au niveau de la musculeuse ou de la séreuse gastrique et même aux ganglions lymphatiques avoisinants. Les symptômes du cancer de l’estomac de stade 2 sont semblables à ceux existant au stade 1. Mais chez certains patients, ils peuvent être plus fréquents ou plus marqués. Les plus courants sont :

  • Une sensation douloureuse dans l’estomac plus intense ou plus persistante. Les traitements antiacides ou antiulcéreux n’arrivent pas vraiment à la soulager. Cette douleur peut irradier vers le thorax ou le dos.
  • Le patient peut ressentir des difficultés à avaler et une sensation d’avoir une obstruction. Il peut expérimenter des troubles à déglutir, qu’il s’agisse d’aliments liquides ou solides, avec une gêne ou une douleur au passage des aliments. Il peut ressentir un blocage au niveau de l’œsophage ou de l’estomac.
  • Une hémorragie digestive haute qui se traduit par la présence de sang ou de contenu de couleur noire dans les vomissements. Ce phénomène peut résulter d’une perforation ou d’une érosion de la lésion gastrique.
  • Une anémie plus importante, avec une asthénie générale plus marquée et un état de faiblesse générale. Dans les cas les plus sévères, l’anémie peut nécessiter une transfusion sanguine.
  • Un gonflement de l’abdomen révélant une ascite, la présence de liquide résultant d’un épanchement dans la cavité péritonéale. L’ascite peut comprimer certains organes et provoquer des troubles digestifs ou respiratoires. Elle peut être liée à un envahissement de la séreuse ou du péritoine.

Mais ici aussi, la présence de ces signes cliniques n’est pas nécessairement synonyme de cancer. Ils peuvent être le résultat d’un autre problème de santé qu’il convient de diagnostiquer rapidement pour adapter la prise en charge.
En cas de cancer de l’estomac, un diagnostic précoce augmente les chances de guérison de la maladie et donc, l’espérance de vie des patients atteints.

Article écrit le 24/12/2023, vérifié par l'équipe oncologie des Dentellières

Plus d'actualités

29/01/2024

Hématies dans les urines : un symptôme possible de cancer

19/12/2023

Retours en image de l’inauguration de la 4ème machine de traitement en radiothérapie

22/11/2023

Cancer de la glande surrénale : espérance de vie