Sleeve : tout savoir sur la sleeve gastrectomie

La sleeve gastrectomie est une intervention de chirurgie bariatrique visant à réduire le volume de l’estomac afin de favoriser une perte de poids et de lutter efficacement contre l’obésité. Cette intervention est réservée à des profils particuliers de patients. Découvrez en quoi consiste la sleeve, quels sont ses risques et ses suites.

Trouver un spécialiste en Gastro-entérologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La sleeve gastrectomie est une intervention de chirurgie bariatrique irréversible visant à réduire le volume de l’estomac afin de favoriser une perte de poids. Cette intervention dite de chirurgie de l'obésité est réservée à des profils particuliers de patients, âgés de 18 à 60 ans, et présentant une obésité morbide ou obésité sévère (IMC supérieur à 40). A noter que le suivi préopératoire d’une sleeve s’étale sur une durée de 6 à 12 mois. Ce suivi est essentiel au succès de la sleeve. On constate une perte de poids moyenne d’environ 30 kg la première année suivant l’opération, mais il faut noter qu’une sleeve va nécessiter un suivi médical à vie. Les risques de cette intervention restent modérés, de même, la survenue de complications est rare.

Qu’est-ce qu’une sleeve ?

La sleeve gastrique ou sleeve gastrectomie est une intervention ou technique chirurgicale pratiquée depuis une vingtaine d’années, qui a pour but de combattre l’obésité en réduisant l’estomac. Au cours de l’opération, le chirurgien procède à l’ablation des 3/4 de l’estomac et ne conserve de ce dernier que la partie verticale. D’où le terme scientifique de gastrectomie longitudinale ou gastroplastie verticale calibrée avec résection gastrique. La sleeve se différencie du bypass par différents points :

  • La sleeve est une opération irréversible : il y a ablation d’une partie de l’estomac alors que, dans le bypass, tout l’estomac est laissé en place.
  • La perte de poids avec la sleeve repose uniquement sur la quantité réduite de nourriture qui peut être ingérée. Alors que le bypass repose en plus sur la malabsorption volontaire des aliments par l’organisme grâce à la déviation créée.

sleeve schéma

La sleeve gastrectomie se différencie également de l’anneau gastrique (également appelée gastroplastie) qui consiste en la pose d’un anneau ajustable (anneau gastrique au diamètre modulable) autour de la partie supérieure de l’estomac des patients, ce qui a pour effet de ralentir le passage des aliments sans pour autant perturber de la digestion.

Pourquoi faire une sleeve ?

Faire une sleeve s’impose en cas d’obésité sévère, c’est-à-dire en cas d’IMC (Indice de Masse Corporelle) supérieur à 40. Ou en cas d’IMC compris entre 35 et 40 avec des complications associées (hypertension artérielle, apnée du sommeil, diabète de type 2, problèmes cardiaques…).

La sleeve, en réduisant considérablement la taille de l’estomac, va générer une sensation de satiété beaucoup plus rapide et permettre une perte de poids de l’ordre de 30 kg en moyenne la première année suivant l’opération. Les risques de cette intervention sont modérés, de même que la survenue de complications est rare.

Qui est concerné par une sleeve ?

Pour être éligible à la sleeve, le patient souffrant d’obésité doit avoir épuisé les autres recours pour perdre du poids (régime alimentaire, activité physique…). Et il doit répondre à certaines conditions :

  • Son IMC doit être celui d’une obésité morbide, c’est-à-dire supérieur ou égal à 40.
  • Le patient doit avoir entre 18 et 60 ans. Cette intervention n’est pas pratiquée sur les enfants.
  • Le patient ne doit pas avoir de contre-indications médicales à cette chirurgie bariatrique (hernie hiatale, reflux gastro-œsophagien, antécédents lourds de chirurgie abdominale…) ni de contre-indication psychologique.

Comment se préparer à une sleeve ?

Toute sleeve fait l’objet d’un suivi préopératoire de 6 à 12 mois. Ce suivi est essentiel au succès de la sleeve. Une équipe pluridisciplinaire composée d’un gastro-entérologue, d’un anesthésiste, du chirurgien, d’un psychologue, d’un diététicien, d’un nutritionniste, d’un kinésithérapeute et d’un pneumologue va définir un programme pour le patient, avec ajustements mensuels.
Cela va consister notamment à faire adopter au patient une nouvelle hygiène de vie qui passe par la prise de repas équilibrés, de même que par la pratique quotidienne d’une activité physique compatible avec son poids.

Il peut aussi être offert aux futurs opérés de rencontrer des personnes qui ont eu une sleeve afin de s’entretenir avec elles et de partager des expériences.

Comment se déroule une sleeve ?

sleeve gastrectomie opération

La sleeve est une intervention chirurgicale réalisée sous anesthésie générale. En l’absence de complications, cette opération dure entre 1 h 30 et 2 h. L’intervention est effectuée sous cœlioscopie et consiste à couper verticalement l’estomac, à suturer par le biais d’agrafes la partie restante de l’estomac et à extraire de l’abdomen la partie sectionnée. L’hospitalisation dure deux jours en principe, mais peut être étendue à 8 jours pour les cas plus compliqués. Un arrêt de travail de deux semaines est nécessaire en moyenne.

 

Quelles sont les suites d’une sleeve ?

Après l’opération, une sleeve va nécessiter un suivi médical à vie. Juste après l’intervention, le patient opéré reprendra une alimentation progressive, avec des rations très réduites. Les 2 ou 3 premiers jours, seuls des aliments liquides lui seront proposés. Puis il pourra manger des purées, des compotes, des aliments mixés, et enfin retrouver une alimentation normale dans sa variété mais réduite dans sa quantité. Il est pour cela encadré par un diététicien. Un suivi psychologique est de même proposé.

Voici, plus précisément, les préconisations alimentaire de la Haute Autorité de Santé :

  • ingérez, en mastiquant lentement, de petites quantités lors de chaque repas ;
  • prenez vos repas assis et de préférence dans le calme ;
  • dès les premiers tiraillements digestifs et/ou dès que vous avez atteint la satiété, arrêtez de manger ;
  • buvez plusieurs fois entre les repas, mais évitez de le faire en mangeant ;
  • mangez équilibré et varié pour augmenter vos chances de perte de poids et pour éviter les carences nutritionnelles ;
  • adopter un régime offrant un apport suffisant en protéines (produits laitiers, œufs, viandes, poissons) ;
  • évitez les boissons gazeuses ou sucrées, les sauces et les fritures, ainsi que les sucreries et autres aliments gras.

Le taux d’échec de la sleeve est faible. L’échec provient généralement du non-respect des consignes d’hygiène de vie par le patient : hygiène alimentaire insuffisante, absence d’activité physique régulière.

Quelles sont les complications possibles d’une sleeve ?

La sleeve est une opération de chirurgie bariatrique qui présente relativement peu de risques de complication ou de contre-indication. Mais aussi rares soient-ils, ils existent :

  • La cicatrisation peut mal se faire et générer un ulcère. Plus grave, une mauvaise cicatrisation peut générer une fistule, qui va permettre au contenu gastrique de se propager dans le ventre. Cette complication rare mais grave nécessite une nouvelle intervention chirurgicale. Un TOGD (Transit Oeso-Gastro-Duodénal), en complément d’une fibroscopie oeso-gastrique, en postopératoire et avant la reprise alimentaire, permet de dépister une éventuelle fistule.
  • Une infection peut se développer au niveau de la cicatrice.
  • Un RGO (reflux gastro-œsophagien), c’est-à-dire le passage de sucs gastriques acides dans l’œsophage, voire la gorge, peut apparaître.
  • Une hémorragie postopératoire peut être observée et nécessitera une reprise au bloc opératoire afin d’aspirer les caillots de sang.
  • L’estomac peut se dilater.

Cet article médical a été relu et validé par un chirurgien viscéral et digestif spécialiste en chirurgie bariatrique dans l’un des établissements ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les chirurgiens viscéraux et digestifs au sein des hôpitaux privés ELSAN, spécialisés en chirurgie de l’obésité, dite chirurgie bariatrique, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Article écrit le 09/05/2022

Vos questions fréquemment posées :

Quelle perte de poids avec sleeve ?

La perte de poids est en moyenne de 30 kg la première année suivant l’opération, mais un suivi médical à vie est nécessaire.

Quel poids pour faire la sleeve ?

L’IMC doit être celui d’une obésité morbide, c’est-à-dire un IMC supérieur ou égal à 40.

Quelles sont les conditions pour faire une sleeve ?

Il faut être en obésité morbide, âgé de 18 à 60 ans, et ne pas avoir de contre-indications médicales.

Combien de temps met l'estomac à cicatriser après une sleeve ?

La durée moyenne de cicatrisation est de 1 mois après une sleeve. Un arrêt de travail vous est alors prescrit.

Traitements associés à la Gastro-entérologie

Examens associés à la Gastro-entérologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements