Cystoscopie

La cystoscopie, également appelée fibroscopie de la vessie, est un examen médical permettant de visualiser l'intérieur de la vessie et de l'urètre. Ce test est réalisé à l'aide d'un tube souple ou rigide, équipé de fibres optiques et d'une caméra. Découvrez dans cet articles, dans quels cas la prescrire et comment elle se déroule.

Trouver un spécialiste en Urologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La cystoscopie est un examen qui permet d’observer la paroi vésicale interne par le biais d’un tube introduit dans l’urètre (comme une sonde urinaire) et doté d’une caméra. Elle est prescrite en cas de bilan diagnostique de troubles urinaires, d’infections urinaires répétées, de sang dans les urines, de suspicion de calculs urinaires ou de cancer de la vessie.

Définition : qu’est-ce qu’une cystoscopie ou fibroscopie de la vessie ?

La cystoscopie, aussi appelée fibroscopie de la vessie ou endoscopie vésicale, est un examen médical de l’intérieur de la vessie et de l’urètre. L’urètre est le canal par lequel l’urine stockée dans la vessie (meat urinaire) est évacuée. La cystoscopie est réalisée grâce à l’introduction d’un tube souple ou rigide, appelé endoscope, doté de fibres optiques. L’introduction du tube se fait au niveau de l’urètre, puis l’endoscope est guidé jusqu’à la vessie. Doté d’une petite caméra et d’une source lumineuse à l’extrémité, l’endoscope retranscrit sur écran les images de l’intérieur de la vessie et permet ainsi de détecter d’éventuelles anomalies. Grâce au petit diamètre de l’endoscope et au recours à un gel anesthésiant, l’examen est relativement indolore pour le patient. Enfin, il est à noter que certains cystoscopes sont munis d’une petite pince, pour faire un prélèvement en vue d’une biopsie.

✍️ Rappel anatomique : La vessie est le réservoir dans lequel l’urine provenant des reins est stockée avant d’être évacuée lors de la miction. L’urètre est le canal par lequel l’urine est expulsée de la vessie.

Dans quels cas faire une cystoscopie ?

Une cystoscopie obéit à des impératifs diagnostiques divers. Elle peut être une indication en cas d’infections urinaires récidivantes (inflammation ou malformation de la vessie, inflammation de l’urètre), de recherche de l’origine de sang dans les urines, d’une suspicion de calculs vésicaux, d’une recherche de polypes, de malformations ou encore d’un dépistage de cancer de la vessie (pas de facteur héréditaire dans les tumeurs de vessie). C’est donc un examen d’aide au diagnostic, dont les performances sont encore meilleures que celles d’une échographie de la vessie.

Vous avez des symptômes ? Prenez rendez-vous !

Comment se déroule une cystoscopie ?

Pour qu’une cystoscopie puisse être effectuée, il faut que les urines ne soient pas infectées (avoir une analyse d’urine ECBU stérile ou avoir traité au préalable une éventuelle d’infection urinaire).  Par ailleurs, s’il y a présence de sang dans les urines, ce sang ne doit pas être trop abondant, au risque de ne pas pouvoir visualiser nettement l’état de la paroi vésicale et de l’urètre.

Ces deux contre-indications écartées, la cystoscopie se déroule en ambulatoire, sous la houlette d’un urologue, selon les étapes suivantes :

  • Étape préparatoire : le patient passe un ECBU (examen cytobactériologique des urines) afin de s’assurer qu’il n’y a aucune infection urinaire. En cas de germe détecté, un traitement antibiotique ciblé est donné au patient et la cystoscopie n’est réalisée qu’à l’issue du traitement.
  • Le déroulement de l’examen ne nécessite pas que le patient soit à jeun (sauf dans le cas des enfants chez lesquels la cystoscopie est réalisée sous anesthésie générale). Ce dernier s’installe sur un fauteuil semblable à celui des examens gynécologiques, jambes écartées dans les étriers. Il commence par une désinfection scrupuleuse de l’entrée de l’urètre et de la zone alentour. Il est réalisé sous anesthésie locale, grâce à l’application d’un gel anesthésiant (gel de xylocaïne) à l’entrée de l’urètre de même que sur l’extrémité de l’endoscope. Outre son effet anesthésique, il lubrifie l’urètre et la vessie, et accroît ainsi le confort du patient lors de l’examen.
  • Le cystoscope est introduit délicatement par l’urètre et dirigé jusque dans la vessie. S’il s’agit d’un patient homme, donc doté d’un urètre long et doté de courbures contrairement à celui de la femme, l’urologue recourt à un tube souple. Pour la cystoscopie chez la femme, l’examen est plus simple et un tube rigide peut être introduit dans son urètre.
  • Une fois le cystoscope dans la vessie, de l’eau stérile est injectée pour gonfler la vessie et permettre un meilleur examen des parois. Puis les images filmées sont affichées sur écran.
  • L’endoscope est ensuite délicatement retiré et le patient peut immédiatement reprendre une vie normale. Le résultat est communiqué au patient en direct.

 

Est-ce qu’une cystoscopie chez l’homme ou la femme est douloureuse ?

Chez la femme, l’urètre est plus court que chez l’homme (environ 20 cm de moins), droit, de sorte que la réalisation de la cystoscopie est simple et non douloureuse, d’autant que le gel anesthésie localement la zone parcourue par l’endoscope. En revanche, dans le cas d’une cystoscopie chez l’homme, cet examen peut se révéler un peu plus désagréable. En effet, non seulement son urètre est plus long que celui de la femme, mais son diamètre varie (présence de zones où il rétrécit) et il n’est pas rectiligne, mais doté de courbes. L’urologue a donc recours à un endoscope souple, pour pouvoir accéder plus facilement à la vessie de l’homme, et doit composer avec la difficulté plus grande du terrain, ce qui peut être désagréable pour le patient.

Cystoscopie, quelle est la durée de l'examen ?

Une fibroscopie vésicale est un examen de la vessie très rapide. Il peut se révéler désagréable mais peu douloureux grâce à l’anesthésique local, mais est bref : la durée de la cystoscopie est au maximum de cinq minutes.

Quels sont les effets secondaires d’une cystoscopie ?

Les effets secondaires après une cystoscopie sont peu nombreux et généralement bénins. La personne peut ressentir dans les heures qui suivent une certaine irritation le long du trajet de l’endoscope, des brûlures, avoir de légers saignements, être sujette à une infection urinaire. En cas de brûlures urinaires après la cystoscopie, de fièvre ou d’hématurie (sang dans les urines), il est préférable de consulter son médecin traitant ou son urologue.

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste en urologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les urologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Article écrit le 25/01/2024, vérifié par Dr Gas, Dr Viart, Dr Sanson & Dr Vandwalle, Clinique Pont de Chaume

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Vos questions fréquemment posées :

Comment se passe une cystoscopie chez une femme ?

Pour les femmes, la cystoscopie est plus simple que chez les hommes car l'urètre est plus court et moins courbé. Un tube rigide peut être introduit dans l'urètre pour l'examen. Le déroulement reste le même que pour les hommes, avec l'application d'un gel anesthésiant, l'injection d'eau stérile dans la vessie et l'affichage des images sur écran.

Pourquoi fait-on une cystoscopie ?

La cystoscopie est un examen diagnostique pour les infections urinaires, les calculs vésicaux, les polypes, les malformations et les cancers.

Où passer une cystoscopie ?

Vous trouverez un urologue près de chez vous en consultant notre annuaire d'établissement et de spécialistes : Prendre RDV avec un(e) Urologue.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements