Énurésie

L'énurésie est un trouble courant chez les enfants, mais peut également affecter les adultes. Les causes peuvent être physiques ou psychologiques, comme des problèmes de développement du système urinaire, des troubles émotionnels ou des facteurs héréditaires. Cet article examine les causes, les symptômes et les traitements possibles de l'énurésie

Trouver un spécialiste en Urologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

L’énurésie, ou pipi au lit, est un trouble assez courant chez les enfants. Cependant, certains adultes peuvent également en souffrir. Les causes de l’énurésie peuvent être multiples et variées, allant de problèmes physiques à des facteurs psychologiques. 

Définition : qu’est-ce que l’énurésie ou plus simplement le pipi au lit ?

L’énurésie se définit comme une émission involontaire d’urine qui survient pendant le sommeil. Faire pipi au lit est un trouble relativement courant chez les enfants, en particulier chez les enfants de 5 à 6 ans. Environ 15 % des enfants de 5 ans et seulement 2 % des enfants de 15 ans mouillent leur lit la nuit. L’énurésie nocturne est appelée énurésie primaire lorsque l’enfant n’a encore jamais été propre pendant la nuit. On parle d’énurésie secondaire lorsque l’enfant a déjà réussi à être propre pendant six mois consécutifs, mais qu’il mouille à nouveau son lit. Bien que l’énurésie soit souvent considérée comme un trouble infantile, elle peut également affecter les adultes. 

Quelles sont les causes de l’énurésie ?

Les causes de l’énurésie peuvent être diverses et inclure des facteurs physiques et psychologiques. Chez les enfants, les causes physiques peuvent être liées à des problèmes de développement du système urinaire, comme une vessie trop petite, une production insuffisante de l’hormone antidiurétique ou une maturité insuffisante du système urinaire. En règle générale, l’énurésie primaire chez les enfants est liée à :

  • une vessie qui se contracte involontairement dès qu’elle est pleine ;
  • un sommeil paradoxal qui est trop profond et trop long et durant lequel l’enfant peut rêver d’aller aux toilettes ;
  • une prédisposition d’ordre héréditaire (selon certaines études, il existe un gène de l’énurésie. Si l’un des parents faisait pipi au lit quand il était petit, la possibilité que l’enfant souffre d’énurésie est de 25 %. Si les deux parents mouillaient leur lit, l’enfant a 65 % de chances de faire pipi au lit lui aussi ;
  • une malformation du système urinaire ;
  • des troubles psychologiques qui retardent l’acquisition de la propreté et de l’autonomie.

L’énurésie secondaire

Elle est souvent liée à des problèmes d’ordre émotionnel. L’énurésie adulte peut, quant à elle, être causée par des troubles physiques liés à des problèmes de santé sous-jacents, tels que le diabète de type 2 ou l’infection urinaire.

Cause psychologiques

L’énurésie peut également être causée par des facteurs psychologiques tels que l’anxiété, le stress, la dépression, la peur ou des troubles du comportement. L’incontinence nocturne peut également être causée par une polyurie nocturne, qui est une production excessive d’urine pendant la nuit.

Quels sont les symptômes de l’énurésie nocturne ?

Les symptômes de l’énurésie sont relativement simples : il s’agit d’une émission involontaire d’urine pendant le sommeil. L’énurésie peut se produire la nuit, lorsqu’on parle d’énurésie nocturne, ou pendant la journée, lorsqu’on parle d’énurésie diurne. Les enfants atteints d’énurésie peuvent avoir des troubles du sommeil, se sentir honteux ou coupables, et peuvent éviter les activités sociales, les camps de vacances ou les soirées pyjama. Faire pipi au lit adulte peut aussi causer une gêne et une honte au quotidien. Un adulte énurétique peut par exemple éviter les situations sociales, comme dormir chez des amis ou des collègues.

Dans le cas de l’énurésie durant la journée, l’incontinence urinaire peut se produire pendant les activités quotidiennes telles que l’école ou le travail. Les symptômes peuvent varier en fonction de la cause sous-jacente et inclure des douleurs abdominales, des mictions fréquentes, des urgences urinaires ou des fuites urinaires.

Comment diagnostiquer l’énurésie ?

Le diagnostic de l’énurésie repose généralement sur le récit du patient adulte ou des parents de l’enfant qui fait pipi au lit. Le médecin peut demander à ses patients de tenir un journal de leur miction, de noter la fréquence et le moment de la miction. Les médecins peuvent également recommander des tests pour vérifier s’il y a des problèmes physiques sous-jacents, tels que des infections urinaires ou des problèmes de développement du système urinaire. 

Énurésie

 

Quels sont les traitements de l’énurésie chez l'enfant ou l'adulte ?

En cas d’énurésie, le traitement varie en fonction de l’âge du patient et de la cause sous-jacente du trouble. Pour les enfants, les traitements peuvent être divisés en deux catégories : les traitements comportementaux et les traitements médicamenteux.

La première méthode pour aider les enfants repose sur des mesures éducatives liées à l’hygiène. Les traitements comportementaux peuvent aussi inclure l’utilisation d’un système d’alarme. Il se base sur la mise en place d’une sonnerie ou d’une vibration qui se déclenche lorsque l’enfant commence à uriner. Il est aussi important d’encourager l’enfant à aller régulièrement aux toilettes avant le coucher. Limiter la consommation de liquide avant le coucher et récompenser l’enfant après une nuit sans pipi au lit permet aussi de traiter l’énurésie. Les parents peuvent également utiliser des techniques de relaxation pour aider l’enfant à se détendre avant de dormir. 

Les traitements médicamenteux pour les adultes et les enfants après 6 ans peuvent être recommandés dans les cas où les traitements comportementaux ont échoué ou ne sont pas adaptés. Les médicaments tels que la desmopressine, une hormone antidiurétique qui réduit la production d’urine pendant la nuit, peuvent être prescrits. Les médicaments antispasmodiques, qui réduisent la contraction de la vessie, peuvent également être utilisés.

Dans tous les cas, il est important de consulter un médecin afin de détecter la cause de l’incontinence pendant la nuit. L’identification des causes permet de mettre en place un traitement psychologique, comportemental ou médicamenteux adapté.

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste en urologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens urologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment arrêter l'énurésie nocturne ?

Les traitements de l'énurésie dépendent de l'âge et de la cause. Pour les enfants, les traitements comportementaux incluent des mesures éducatives, des alarmes, des techniques de relaxation et des récompenses. Les médicaments peuvent être recommandés pour les enfants après 6 ans et les adultes. Il est important de consulter un médecin pour déterminer la cause et le traitement approprié.

Quel est la cause de l'énurésie ?

L'énurésie chez les enfants peut être causée par des problèmes physiques tels qu'une vessie trop petite ou une production insuffisante d'hormones, ou des facteurs psychologiques tels que des troubles du comportement. Les causes de l'énurésie chez les adultes peuvent inclure des problèmes de santé sous-jacents, tels que le diabète de type 2, ainsi que des facteurs psychologiques tels que le stress ou la dépression. La polyurie nocturne peut également en être la cause.

Comment arrêter de faire pipi au lit en tant qu'adulte ?

Pour les adultes, le traitement de l'énurésie nocturne dépend de la cause sous-jacente. Des méthodes comportementales telles que la restriction de la consommation de liquides avant le coucher, les techniques de relaxation et l'utilisation d'un système d'alarme peuvent être recommandées. Des médicaments tels que la desmopressine, les antispasmodiques et les antidépresseurs peuvent également être prescrits. Il est important de consulter un médecin pour déterminer la cause et le traitement approprié pour chaque cas individuel.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements